théâtre

teatro nacional D. Maria II (Lisbonne)
tiago rodrigues

Sopro


durée 1 h 45
vendredi
25 janvier
 20 h 30
La Garance

Pécou 15 €

Plein 21 €
Réduit 17 €
- 26 ans, demandeur d’emploi 10 €
Minima sociaux 3 €

Repas

Spectacle en portugais surtitré en français

Une œuvre d’excellence par sa délicatesse et son humanité infinie. Œuvre d’excellence parce qu’elle vous conforte dans l’espoir et la confiance en l’Homme. Vous réconforte. Le dramaturge et metteur en scène portugais, Tiago Rodrigues, directeur du Théâtre National Dona Maria II de Lisbonne, nous murmure à l’oreille un poème dramatique, dans une subtile clarté qui pourtant ne cesse d’éblouir de bienveillance, en dévoilant face au public un personnage de théâtre qui hier n’eut pour rôles que celui de l’absence, celui de l’inexistence. Un personnage de théâtre qui jamais ne prend la lumière, jamais aperçu, pas même son ombre, de surcroit aujourd’hui complètement oublié : le souffleur. Du théâtre, il en est pourtant la respiration, le sopro, le souffle.

Tiago Rodrigues porte en lui le talent de l’attention, si exacerbé qu’il en devient sublime : il entend ce que personne d’autre n’entend, écoute ceux à qui jamais l’on ne donne la parole, s’abandonne aux murmures plutôt qu’aux cris, aux doutes plutôt qu’aux certitudes.
Le projet est né en 2010 de sa rencontre avec Cristina Vidal dont ce fut le métier et qui joue ici son propre rôle. Entre les lattes du parquet, des touffes d’herbes, des roseaux, des arbustes envahissent le plateau, décor d’un théâtre en ruine, où souffle le vent, où déambule avec lui toute la mélancolie tchékhovienne. Cristina Vidal raconte mille anecdotes, souvent teintées d’humour, qu’elle a engrangées depuis et dans son trou. Elle raconte mais jamais ne parle. Ce sont les comédiens autour d’elle qui cette fois la servent. Elle est là en scène, en pleine lumière. Nous ne voyons qu’elle. Et nous réalisons enfin combien elle va nous manquer.

Distribution

Texte et mise en scène Tiago Rodrigues
Avec Beatriz Brás, Carla Bolito, Isabel Abreu, Cristina Vidal, Marco Mendonça, Romeu Costa
Scénographie et lumière Thomas Walgrave
Son Pedro Costa
Costumes Aldina Jesus
Assistanat à la mise en scène Catarina Rôlo Salgueiro

Création en juillet 2017 au Cloître des Carmes durant le Festival d’Avignon

Mentions

Production TNDM II.
Coproduction ExtraPôle Provence-Alpes-Côte d’Azur, Festival d’Avignon, Théâtre de la Bastille, La Criée Théâtre national de Marseille, Le Parvis Scène nationale Tarbes Pyrénées, Festival Terres de Paroles Seine-Maritime - Normandie, Théâtre
Garonne scène européenne, Teatro Viriato.
Soutien Onda.
Photo – Christophe Raynaud de Lage


Cristina Vidal, souffleuse de vers

Anne Diatkine
Libération, 9 juillet 2017

Lire
Tiago Rodrigues, la délicatesse faite homme

par Joëlle Gayot
France Culture, 9 juillet 2017

Lire
« Sopro », un souffle rebelle

par Elisabeth Franck-Dumas
Libération, 9 novembre 2018

Lire
Le souffle inspiré de Tiago Rodrigues

par Fabienne Pascaud
Télérama, 14 juillet 2017

Lire