théâtre

fabrice melquiot
théâtre du rivage
pascale daniel-lacombe
artiste compagnonne

Maelström


durée 1 h
mercredi
6 mars
 19 h
rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation
jeudi
7 mars
 20 h 30
La Garance
à partir de la 4e
jeudi
7 mars
 14 h 15
à partir de la 4e
La Garance
En savoir +

Pécou 15 €

Plein 21 €
Réduit 17 €
- 26 ans, demandeur d’emploi 10 €
Minima sociaux 3 €

ou Pass Théâtre du Rivage
Maelström + Dan Då Dan Dog
Plein 30 €
Pécou 20 €
- 26 ans, demandeur d’emploi 10 €

Deux créations rassemblées sous le nom « le Dasein » — être là — pour une exploration sur l’être humain et son rapport au temps. La première, Maelström de Fabrice Melquiot, pièce à un personnage, la seconde, Dan Då Dan Dog de Rasmus Lindberg, pièce à plusieurs personnages.

Vera, 14 ans, sourde, est immobile, au coin d’une rue, à n’attendre personne. Le monde ne la voit pas. Ne sait rien. D’elle. Ne l’entend pas. L’efface. Elle est là, mortelle à chaque seconde. Elle dit la tempête qui a la forme de son cœur. Son cœur qui bat pour un autre. Elle est murmure et réclusion, résistance et cri, grain de sable et tempête. Elle s’interroge. Elle existe en des paysages hétéroclites, passés, présents, futurs. Si elle était une ville ? Elle en serait une quand un typhon la traverse.

Marion Lambert est là et bien là. Elle incarne à la perfection le personnage de Véra . Face au public, elle est cette jeune fille androgyne, en révolte, en colère contre un monde tour à tour trop fade ou trop violent, incompréhensible pour ce cœur pur et exalté. Au spectateur muni d’un casque pendant toute la durée du spectacle, Véra dit tout ou presque. Des rapports difficiles avec sa mère, de cet amour naissant et déjà déçu, de cette envie farouche parfois de s’extraire du monde, de ses rêves aussi. [...]
Pascale Daniel-Lacombe a su révéler toutes les fêlures d’une adolescence cabossée qui parvient à dire un monde qui l’ignore. A travers ses yeux, c’est notre propre rapport au monde qui apparaît. Nos frustrations, nos espoirs, nos doutes, notre crainte d’échouer, de « rater sa vie ».

Cyrille Planson, magazine Théâtre(s)

Distribution

Texte Fabrice Melquiot
Mise en scène Pascale Daniel-Lacombe
Avec Marion Lambert, en alternance avec Liza Blanchard

Création en juillet 2018 au Parvis à Avignon
Le texte a été édité aux Editions de l’Arche

Parcours de fidélité

La Garance reste attentive au travail de Pascale Daniel-Lacombe et de sa compagnie. Elle a déjà accueilli le spectacle À la renverse de Karin Serres en 2015, #Jahm d’après Marivaux en 2018

A noter : Pascale Daniel-Lacombre et sa compagnie présenteront,toujours dans le cadre du projet de « le Dasein », Dan Då Dan Dog de Rasmus Lindberg le 14 mars à 20 h 30 à La Garance

Mentions

Partenaires « Le Dasein » : le Théâtre de Gascogne – scènes du Marsan, la Scène nationale de Tangram à Evreux/Louviers, la Scène nationale le Moulin du roc à Niort, La Garance - Scène nationale de Cavaillon, Le Parvis d’Avignon, La maison du théâtre à Brest, Le champ de Foire à Saint-André-de-Cubzac, le Théâtre de Chevilly-la-rue, l’Agora Billère, l’OARA, le Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques, la Région Aquitaine, le Ministère de la culture-Direction Régionale des Affaires Culturelles Aquitaine.
Soutien de l’Office Artistique de la Région Nouvelle Aquitaine.
Photos – Thomas Guené, Marie-Iris Chevallier


La Provence, Mouvement, Théâtre(s)...
Lire

dans le cadre de