accessibilité

Archives saison 2014 - 2015

 
 

compagnie associée  

La compagnie Arcosm

Partager
 

Fondée à Lyon en 2001, la compagnie est codirigée par Thomas Guerry, danseur et chorégraphe et Camille Rocailleux, percussionniste, pianiste et compositeur. Ils se sont donnés comme axe principal de recherche toutes les formes de croisements et de passerelles entre différentes disciplines et langages artistiques.

Les multiplicités d’emboîtements entre la musique, le chant et la danse en sont les fondements. La voix, comme matière, rythme, mélodie, timbre, grain, participe étroitement à l’univers musical et vient donner couleur, contours et théâtralité aux personnages. Les interprètes sont considérés dans leurs savoirs faire et compétences spécifiques, mais sont aussi invités à explorer d’autres champs d’expression moins familiers.

Ainsi, ces espaces d’expérimentation provoquent des dynamiques nouvelles où se trouvent rassemblées dans le même temps des pratiques extrêmement maîtrisées, mais aussi des « fragilités » précieuses et indispensables, sortes d’effractions sensibles et émotionnelles.

AGITER ET DECLOISONNER SANS DISSOCIER

«  Agiter, décloisonner : toute entreprise fondée sur la curiosité permet d’investir des champs d’activité sensiblement éloignés. Ainsi, nous ne venons pas avec l’idée de proposer une mise en commun de règles déjà instituées. Nous venons avec l’ambition d’élaborer ensemble des trajectoires sans destinations préétablies, des stratégies et des bifurcations. Nous construisons un ensemble de tronçons de route à côté de la route, histoire d’élargir le champ de vision.

Eclatés, fougueux, audacieux, graves ou drôles, les spectacles de la Compagnie sont à l’image de notre quotidien, des périodes de la vie, parfois chaotiques, parfois révoltées ou follement euphoriques mais toujours à fleur de peau.
L’écriture de nos spectacles se fait « à quatre mains ». Ce qui nous a relié dès les débuts de notre travail était déjà cette idée parfaitement partagée qu’il n’y aurait pas d’un côté une écriture musicale et de l’autre une chorégraphie qui viendrait respirer dans les temps et tempi de cette dernière.  »

Thomas Guerry et Camille Rocailleux

 
 
 
 
Haut de page