archives
15
16
musique

Pink Floyd
Thierry Balasse

La face cachée de la lune


mer. 9 déc.
2015
Rencontre avec Thierry Balasse à l’issue du concert
La Garance
durée 1 h 20

Paru en 1973, le disque The dark side of the moon, enregistré dans les studios mythiques d’Abbey Road, marque le rock et participe pleinement à l’édifice de son Histoire. Cette oeuvre fait émerger le mouvement underground, revendique ses racines européennes, délaissant ainsi les influences américaines et puise de nouvelles inspirations dans la musique classique et contemporaine. Les jeunes aujourd’hui découvrent la musique du groupe par l’album et le film The Wall, puis, avec The dark side of the moon, ils constatent que leurs préoccupations, le désenchantement adolescent, touchent déjà ces artistes de la génération de leurs parents.

Sous la direction de Thierry Balasse, des musiciens relèvent le défi de faire renaître sur scène cette oeuvre essentielle, dans son intégralité, avec une perfection et une précision inouïes. Cette « recréation en direct » est encore loin d’être concevable en 1973 et un concert est d’ailleurs annulé en raison d’une panne de magnétophone. Pour la fidélité de l’œuvre, ces « recréateurs de sons » partent en quête des instruments des années 70, du synthétiseur AKS à l’orgue Hammond, jusqu’à la caisse enregistreuse du célèbre titre Money et… le tic-tac des pendules d’On the run. Le Théâtre est un véritable studio où le public découvre les gestes de recherche et les outils de création de cette époque, à quelques pas de David Gilmour, Richard Wright, Nick Mason, Roger Waters, au coeur des studios d’Abbey Road, bien que plus de quarante années se soient écoulées. Le numérique d’aujourd’hui révèle l’analogique en plein essor en 1973.


Distribution

Un concert-spectacle imaginé par Thierry Balasse – Compagnie Inouïe
avec la complicité de Laurent Dailleau et Yves Godin
Musique Pink Floyd

Avec
Thierry Balasse synthétiseurs analogiques Minimoog et Synthi AKS, bruitages
Yannick Boudruche chant, guitare
Elisabeth Gilly chant
Eric Groleau batterie
Olivier Lété basse
Eric Lohrer guitare
Cécile Maisonhaute piano à queue, synthétiseur Nordstage, chant
Benoit Meurant synthétiseurs analogiques Minimoog et VCS3
Julien Padovani ou Antonin Rayon orgue Hammond, piano électrique Wurlitzer, chant

Julien Reboux sonorisation en salle
Julien Guinard sonorisation sur scène
Bruno Faucher régie générale, régie lumière

Mentions

Production déléguée : Compagnie Inouïe-Thierry Balasse
Coproduction : Maison de la musique de Nanterre, Centre Culturel André-Malraux – scène nationale de Vandoeuvre les Nancy, Théâtre de l’Agora – scène nationale d’Evry et de l’Essonne, Metz en scène – Arsenal.
Spectacle créé à la Maison de la musique de Nanterre, les 27 et 28 janvier 2012.

La compagnie Inouïe-Thierry Balasse est en résidence aux Scènes du Jura, Scène nationale (39) au titre du projet artiste en territoire (2014/2015).
La compagnie Inouïe-Thierry Balasse reçoit le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication.
La Région Ile de France soutient La compagnie Inouïe-Thierry Balasse au titre de l’aide à la Permanence Artistique et Culturelle et au titre du programme Emplois-tremplin.
La compagnie Inouïe-Thierry Balasse reçoit le soutien du Conseil général du Val-de-Marne au titre de l’aide au fonctionnement.

Photo — Patrick Berger