Une semaine à la Garance...

 

par Nicolas

mercredi 13 février 2019

Sarah et Cassandre ont effectué leur stage de 3e à la Garance la semaine dernière, alors que nous accueillions Le petit bain de Johanny Bert. Il semblerait qu’elles soient tombées dans le (grand) bain.

Afin de compléter mon cursus scolaire, il me fallait trouver un stage. Et quoi de mieux que de passer une semaine dans un théâtre ? Le théâtre de Cavaillon, je passe devant quasiment tous les jours, je l’aperçois lorsque je me rends à la médiathèque, je viens même jusqu’à y rentrer afin d’assister à des spectacles, danser sur la scène lors d’un bal, voir des théâtres d’improvisation, etc. Et chaque spectacle que je viens voir me marque profondément. En effet, je me souviens encore de tous les artistes, spectacles, expositions que j’ai pu rencontrer lors de mes venues. Ce théâtre, en plus d’être un endroit marquant, est aussi un lieu accueillant, chaleureux et très convivial. Cette relation de "grande famille" que partage l’équipe se fait ressentir et est très vite partagée avec toute personne en lien avec le théâtre (stagiaires, compagnies, artistes, techniciens permittents...). Et d’après ce que j’ai compris, le fait d’instaurer un cadre de travail convivial est en fait un acte volontaire de la part du directeur. En effet, celui-ci souhaite que son équipe entretienne de bonnes relations car cela améliore la performance au travail.

J’ai donc passé une semaine à La Garance, choix que je ne regrette pas. Premièrement, j’ai réussi à m’intégrer assez rapidement dans l’entreprise et au sein de l’équipe du fait de la confiance que celle-ci m’a donnée et des privilèges qu’elle m’a accordé. En effet, j’ai eu l’occasion et la chance de rencontrer l’interprète de la représentation "Le Petit bain", de découvrir ce même spectacle à plusieurs reprises et sous différents points de vue (régie, gradins, fiche technique, mise et démise), de visiter tous les locaux du bâtiment, de tenir un bar lors d’un accueil tout-public...

Pour conclure, j’aimerais souligner le fait que cette prise en considération de la part de l’équipe peut paraître anodine mais fut en réalité un honneur pour moi et ma camarade de stage. Le directeur a d’ailleurs insisté sur le fait que ce n’était pas le cas dans tous les services publics culturels comme celui-ci. L’équipe a veillé, en quelques sortes, à ce que je réussisse mon rapport de stage en m’accordant du temps pour répondre à mes questions et en me confiant tous les dossiers, documents, fiches, livrets qui pouvaient potentiellement m’aider à la rédaction. Un seul mot pour conclure : merci.

_ Sarah

J’ai eu l’occasion de faire un stage d’observation de 3ème au théâtre la Garance. J’ai découvert les différents points de vue auxquels on ne pense pas en tant que spectateur comme la régie, les coulisses, et même tout les métiers administratifs ou de communication. J’ai maintenant plus conscience des projets mis en oeuvre et du travail d’équipe. Le principal objectif de la Garance est d’attirer un public des plus diverse et varié possible, voilà pourquoi ils ont mis en place la partie médiation, dirigée par le secrétaire général. Chaque partie de la médiation est spécialisée : une dans le développement du jeune public, une dans le développement des communes (Nomades), et une dans le développement du public n’ayant pas toujours la possibilité d’accéder aux spectacles comme les handicapés. De ce fait, tout le monde a accès aux spectacles présentés à la Garance.

J’ai aussi eu l’honneur de pouvoir discuter avec le danseur interprétant Le Petit Bain, et ses deux régisseurs. J’ai pu assister plus d’une fois à une représentation depuis la régie, on m’a expliqué comment chaque machine fonctionne et à quoi elles servent, j’ai même pu les tester après une représentation. Quand au danseur, il m’a parlé de ses débuts, de son parcours, et du fait qu’il n’aurait jamais imaginé en arriver là.

Ce stage a été un véritable enrichissement pour moi, j’ai fait des rencontres inoubliables et acquit des connaissances des plus intéressantes. La Garance est un lieu convivial où on se sent chez soi. Cet endroit m’a rappelé que notre métier doit avant tout être un plaisir, et que nous avons la liberté de choisir. Ce lieu m’a redonné l’envie d’apprendre, de me cultiver, de voir de nouvelles choses. Honnêtement, ce serait un véritable rêve de travailler dans un lieu comme la Garance où on prend plaisir à y venir.
Je tiens à remercier toute l’équipe pour leur accueil, leur générosité, le temps qu’ils m’ont consacrés, et leur bonne humeur.

_ Cassandre