archives
09
10
arts indisciplinaires

Un loup pour l’homme

Appris par corps


durée  50 mn
lundi
1er mars
2010
1er et 2 mars
mardi
2 mars
2010
Théâtre de Cavaillon

Vous aurez déjà certainement croisés ces deux acrobates, Frédéric Arsenault et Alexandre Fray, avec d’autres artistes "flaneurs de cité" dans Cavaillon, à l’occasion de la Veillée proposée par Guy Alloucherie.

Là, c’est à leur propre création qu’ils vous invitent, conçue d’après "Les Météores" de Michel Tournier. Deux hommes - un porteur et un voltigeur - se font face et mettent à l’épreuve leur relation. Tumulte de l’intime, là où les liens deviennent indéterminés, là où se trouvent les frontières de la mort et de l’amour. Dans ce main à main, véritable langage poignant, se joue une relation intense et fragile qui en empruntant à la danse, au théâtre et au cirque se fait l’écho de la nature. Histoire de fraternité où deux solitudes à jamais unies portent leurs luttes, leur espérance, leur dépendance quasi gémellaire. Ce duo acrobatique est un appel à s’unir, à assumer sa solitude au-delà de nos différences.


Appris par corps @ Riccardo Musacchio & Flavio Ianniello
Appris par corps @ Riccardo Musacchio & Flavio Ianniello
Appris par corps @ Riccardo Musacchio & Flavio Ianniello
Appris par corps @ Antoinette Chaudron

Le spectacle

Appris par corps est un spectacle pour deux acrobates.

Conçue à partir d’une vision élargie de la technique du main à main, cette pièce met en jeu la relation humaine de deux êtres, vue à travers le prisme de ce couple particulier que forment un porteur et son voltigeur. La confrontation de ces deux corps d’hommes oscille de manière ambiguë entre douceur et violence, entre volonté de se fondre dans l’autre et tentation d’échapper à l’imposition du lien, quasi-gémellaire, qui
les unit irrémédiablement.

La virtuosité acrobatique, détachée d’une unique vision spectaculaire, se met au service de formes inattendues et novatrices où transparaissent les forces d’attraction et de répulsion à l’oeuvre entre les deux frères, qui n’ont de cesse de s’éprouver physiquement tout au long d’un parcours qu’ils s’imposent l’un l’autre.

Dans une scénographie épurée, où l’autre est le seul horizon, sobrement soutenus par la mise en lumière et en son, les deux interprètes nous
dévoilent simplement la complexité d’une relation riche d’humanité.

:: :

" Écoute cette merveille (…). Toute femme enceinte porte deux enfants dans son sein. Mais le plus fort ne tolère pas la présence d’un frère avec lequel il faut tout partager. Il l’étrangle dans le ventre de sa mère, et, l’ayant étranglé, il le mange, puis il vient seul au monde, souillé par ce crime originel, condamné à la solitude et trahi par le stigmate de sa taille monstrueuse. L’humanité est composée d’ogres, des hommes forts, oui, avec des mains d’étrangleur et des dents de cannibale. Et ces ogres ayant par leur fratricide originel déclenché la cascade de violences et de crimes qui s’appellent
l’Histoire, errent de par le monde, éperdus de solitudes et de remords. Nous seuls, tu m’entends, nous sommes innocents. Nous seuls nous sommes venus au monde la main dans la main, et le sourire fraternel aux lèvres.
"

Les météores, Michel Tournier

Un loup pour l'homme

La compagnie Un loup pour l’homme est née en 2005 de la rencontre de deux acrobates, un porteur (Alexandre Fray) et un voltigeur (Frédéric Arsenault) de leur désir d’être auteurs de leurs propres envies, en parallèle de la poursuite de leur travail d’interprètes pour d’autres compagnies.

Jeunesse sportive, fin des études, admission à l’école supérieure des arts du cirque de leurs pays d’origine, qui le Québec, qui la France, formation aux
portés acrobatiques : de part et d’autre de l’Atlantique, leurs parcours coïncident.
Suite à la séparation d’avec leurs anciens partenaires respectifs, ils se rencontrent en 2004, au sein de la compagnie HVDZ.

Partageant la même passion pour leur pratique, ils fondent en 2005 leur propre compagnie pour répondre à un besoin pressant d’une recherche personnelle ciblée sur les portés acrobatiques et s’aiguiller vers le projet de création de Appris par corps.
Enrichis de lectures diverses sur le corps, le sport, le sens du mouvement, ils passent physiquement à l’acte et se lancent dès lors dans une exploration
originale de leur discipline.

Présentant les prémices de leur création, ils sont en 2006 lauréats de l’opération Jeunes Talents Cirque.

Le travail de la compagnie s’articule autour d’une vision élargie de la pratique des portés acrobatiques. L’unique aspect spectaculaire de cette technique
s’e"ace au pro !t de la recherche de formes nouvelles mettant en relief di"érents aspects de la relation à l’autre. A travers les particularités de ce duo
étrange formé par un voltigeur et son porteur, couple inhabituel, les explorations éminemment physiques trouvent un sens, une beauté, une poésie
toujours empreinte d’humanité.

Ces recherches trouvent naturellement leur résonance dans leur premier spectacle Appris par Corps, mais nourrissent également un travail d’ateliers
menés par la compagnie en direction d’abord de jeunes circassiens, puis élargi vers d’autres publics de tous âges, professionnels ou non du spectacle.

Un loup pour l’homme est une compagnie du Pas-de-Calais. Elle fait également partie du Cheptel Aleikoum, collectif d’artistes et de compagnies installé
dans le Loir et Cher.

Les artistes

- Alexandre Fray : auteur, porteur en main à main (France)

Prémices de son affection pour un rapport physique à l’autre, dix ans de judo. Le goût du contact, donc, et celui de la réflexion caractérisent Alexandre. Suite à des expériences de spectacles de rue, il se forme à Chambéry, puis au CNAC (Centre National des Arts du Cirque). Il y devient porteur en main à main. Au sortir de l’école, en 2003, il se lance dans une création collective avec l’éphémère Cirque de la Bavette. Séparé de sa première voltigeuse, de lectures en rencontres, il se forge une conception personnelle de ce que sont les portés acrobatiques, et partage l’expérience de plusieurs compagnies avant de créer la sienne : en danse avec la Compagnie des Syrtes, en théâtre avec le groupe Anamorphose, en fanfare-cirque avec le Cheptel Aleïkoum, dont il est membre.
Lors d’une reprise de rôle dans "Les Sublimes", il rencontre en Frédéric le voltigeur avec qui il se décide à fonder en 2005 sa compagnie, Un
loup pour l’homme
, et à se jeter en !n dans une création personnelle.

- Frédéric Arsenault : auteur, voltigeur main à main (Québec)

Durant sa jeunesse, Frédéric pratique les sports les plus variés. Avide de sensations il a"ectionne particulièrement les sports de glisse, hockey, planche à voile, snow-board. Toujours débordant d’énergie, il découvre ensuite le cirque, et se forme à l’école nationale du cirque de Montréal.
Il en sort acrobate, voltigeur en main à main. Avec son porteur, il participe alors aux évènements culturels québécois, comme les Francofolies de Montréal, ou le festival des amuseurs publics du Cap de la Madeleine. En 2002, ils raflent les prix lors du festival La piste aux espoirs, à Tournai, en Belgique.
Appelé par Guy Alloucherie à rejoindre en France sa compagnie, il participe à la création de "Les Sublimes" en 2002, et s’installe à Lille. Dès 2004, suite à une blessure de son premier partenaire, il poursuit son parcours d’acrobate avec Alexandre. Parallèlement à son travail d’interprète en compagnie, il fonde en 2005 la compagnie Un loup pour l’homme et se lance alors dans le projet Appris par Corps.

- Arnaud Anckaert : metteur en scène (France)

Formé par Saïdi Lassaad à Bruxelles, il affirme depuis ses débuts une sensibilité pour le mouvement et le répertoire contemporain en mélangeant les genres et les formes.
Dès 1995, il met en scène avec la compagnie Le Théâtre du Prisme, les pièces de Charles Juliet, Louis Calaferte ou Harold Pinter.
En 1999, il voyage dans un camion à travers toute l’Europe, et rencontre diverses compagnies pour échanger et compléter sa formation. À Genève, il participera à l’expérience avec Armand Gatti d’ "Incertitudes". De retour en France en 2000, il met en scène plusieurs spectacles autour de Harms, Vvedenski,(2001) Inge Scholl, Peter Weiss( 2002) Kroetz (2003) Peter Handke
ou Enda Walsh (2004), Il mène également un travail pédagogique auprès d’amateurs, de lycéens et d’étudiants.

En 2005/2006 il rentre à l’Unité Nomade de formation à la mise en scène (C.N.S.A.D.). Il suit un stage de mise en scène sur Dostoïevski avec Kama Guinkas à Paris et à Moscou au Mkhat, est assistant stagiaire avec M.Langhoff au conservatoire.
Les spectacles "Disco Pigs" et "Avant la fin" ont tourné durant toute la saison suite à la sélection du Conseil Régional Nord Pas-de-Calais pour
participer au festival d’Avignon off en 2005.
En 2006/2007 : Avec le C.D.N. de Béthune il met en scène "Les Chaises" de Ionesco (2006), destinée à des lieux non théâtraux ainsi qu’une forme laboratoire : "La Ménagerie" (2007) pour la Rose des Vents - Scène Nationale de Villeneuve d’Ascq, La ferme du buisson de Marne La Vallée à partir de "La ménagerie de Verre" de T. Williams et des textes de RD Laing.
Ce travail est repris au TNS à Strasbourg lors du festival Européen Première 2007.
En 2007 dans le cadre de l’unité nomade il travaille avec B.Chartreux et J.P Vincent autour de Don Juan de Molière.

Stage

Le stage d’acrobatie, initialement le samedi 27 et le dimanche 28 février, est malheureusement annulé.

Distribution

écriture collective : Arnaud Anckaert, Frédéric Arsenault, Alexandre Fray

acrobates : Frédéric Arsenault, Alexandre Fray

mise en scène : Arnaud Anckaert

création lumière, scénographie : Frantz Loustalot
création sonore : Hervé Herrero
regard chorégraphique : Mathilde Van Volsem
costumes : Flora Loyau
accompagnement : Peggy Donck

Mentions

spectacle coproduit par les Migrateurs/ Le Maillon/ La Coupole associés pour les arts du cirque ; Equinoxe, Scène nationale de Châteauroux ; Culture Commune, Scène nationale du bassin minier du Pas de Calais.

accueilli en résidence par les Migrateurs / associés pour les Arts du Cirque & le Maillon - Strasbourg ; par Dommelhof / Neerpelt et par les Subsistances / Lyon.

avec le soutien de l’opération Jeunes Talents Cirque 2006, de Dé ! Jeunes / Pas-de-Calais, de l’Espace Périphérique à Paris, des Subsistances de Lyon et de la TOHU cité des arts du cirque de Montréal.

remerciements à l’école de cirque de Lomme, le théâtre du Prato de Lille, l’Espace Ronny Coutteure de Grenay, la Condition Publique de Roubaix, la cie HVDZ et le Temple de Bruay-la-Buissière.

la compagnie Un loup pour l’homme est une compagnie du Nord Pas-de-Calais. Elle fait également partie du Cheptel Aleikoum, collectif d’artistes et de compagnies installé dans le Loir et Cher.