archives
06
07

Toon Tellegen / Ensemble Leporello

Savent-ils tout ?


Des contes, pas des fables, merveilles d’humour, de poésie, délirants et fantastiques qui mettent en scène un monde d’animaux où règnent liberté, impertinence, légèreté.
Chaque saynète possède son climat, son émotion, sa tonalité joyeuse ou triste, avec pour fil conducteur, la question de l’amitié et de sa fragilité.
Un spectacle où musique, danse et chants ont la part belle.

L’Ensemble Leporello et son metteur en scène Dirk Opstaele ravissent depuis plusieurs années les spectateurs français qui ont eu la chance de voir leurs spectacles qui associent avec bonheur musique, chant, texte et mouvement.

Bruxellois et international, le groupe réunit des artistes flamands, wallons, français, suédois, et qu’ils s’emparent de Racine, Corneille, Molière, Sarraute ou Guitry, c’est toujours avec un humour fou et un art décalé d’explorer la langue des grands auteurs.

Nous avons aimé cette fraîcheur d’enfance qui se dégage de chacun de ses spectacles et sommes heureux qu’ils fassent partie de l’aventure Odyssées 78 avec un projet autour de Toon Tellegen et de ses merveilleux animaux.

Entretien avec Dirk Opstaele

Qu’est-ce qui vous a séduit dans Savent-ils tout ?, l’ouvrage de Toon Tellegen ?

Hollandais, et médecin en exercice, Toon Tellegen est devenu une star courtisée par tous les médias des Pays-Bas depuis la parution en un gros recueil de ses contes animaliers. Ce sont de très courtes histoires totalement délirantes qui n’ont rien d’académique ni de conventionnel.
Elles ont un petit parfum de surréalisme, un grain de folie qui, par leur côté hallucinogène, me fait parfois penser à Henri Michaux. C’est toute cette poétique fantaisiste qui m’a séduit et l’intuition me dit
qu’elles constituent un excellent matériau pour des acteurs qui aiment raconter des histoires.

Y a-t-il un fil conducteur ou une morale qui traversent ces histoires ?

Toon Tellegen n’écrit pas comme La Fontaine des fables morales mais des contes. Ils existent comme tels sans arrière-pensée ni message caché. L’auteur raconte des histoires pour le plaisir pur de raconter, chacune
d’elles possède son climat, son émotion, sa tonalité joyeuse ou triste, avec comme fil conducteur, si on veut en trouver un, l’écureuil et la fourmi que l’on retrouve dans presque toutes les historiettes. À travers leurs rapports se dessine la question de l’amitié et de sa fragilité.

Mais ces animaux que font-ils ? Quel est leur univers ?

Pour résumer vite, on dira que l’univers de cette noria d’animaux très disparates est fantaisiste et festif, familier et fantastique. Toutes ces histoires racontent avec humour et une imagination débridée des moments de partage, de plaisir ou d’inquiétude.

Extrait du spectacle...

Le Fourbi : « Nous sommes assis ici ça c’est un miracle... mais en même temps c’est très normal. »
C’est une des phrases que dit un animal dans un livre que nous avons découvert il y a cent ans, en Hollande... sort un gros livre
L’Efant : Bourré d’histoires d’animaux.
Le Fourbi : Bourré d’animaux.
L’Efant : 313 mille histoires, des petites, des plus grandes. C’est comme « Mille et une Nuits » plus, tous les contes de fées, plus toutes les fables de La Fontaine, plus le « Roman de Renard », plus tous les documentaires sur la...
Le Fourbi : Des centaines d’animaux...
L’Efant : La Baleine, c’est l’plus grand.
Le Fourbi : L’Fourbi, le plus petit, j’crois.
L’Efant : Non, le Puceron.
Le Fourbi : L’Fourbi, c’est une fourmi, une fourmi masculine.
Le Cureuil : Le Fourbi.
Le Fourbi : Le Fourbi.
L’Efant : Le Fourbi.
L’Efant : Un noir, six pattes, porte des lun...
Le Fourbi : Il est signe sur la tête fourbe, il...
L’Efant : Il sait tout, le Fourbi, il zozote, il...
Le Fourbi : Ou croit savoir. Le Cureuil c’est son ami qui...
L’Efant : L’Fourbi
Le Fourbi : Qui sait tout.
Le Cureuil : Et le Cureuil, qui s’énerve parfois terriblement ; c’sont les personnages principaux du livre, ils sont dans presque toutes les histoires... Et l’Efant...
Le Fourbi : C’est un éléphant, çui-là
L’Efant : Gros, têtu, ‘vecsa trompe ridée, l’Efant qui grimpe tout le temps dans les arbres, et qui tombe baah !
Le Cureuil : Et tout... s’passe dans un bois.

Ce spectacle est également proposé lors de représentations destinées aux scolaires
- Cliquez ici pour en savoir plus sur les représentations et les actions auprès du public scolaire

- Cliquez ici pour connaître les autres spectacles jeune public
(représentations tout public, en famille)