Stéphane, technicien confi.né

 

jeudi 7 mai 2020

« Nous vivons des temps étranges. Nous vivons aussi dans des lieux étranges, chacun dans son propre univers. Les gens avec lesquels nous peuplons le nôtre sont les ombres d’un ensemble d’autres univers qui s’entrecroisent avec le nôtre. »

Cette citation de Douglas Adams, auteur du Guide du routard galactique, saga humoristique de science-fiction écrite au début des années 80, résonne étrangement aujourd’hui.

Alors que chacun chez soi assiste à l’improbable pantomime de nos gouvernants, nous tentons tous de faire que ce temps d’arrêt collectif ne le soit pas individuellement. Chacun avec ses moyens et ses envies. Pour le technicien et musicien que je suis (un parmi tant d’autres), cela signifie vivre à l’opposé de ce qui m’anime : un travail collectif de création se nourrissant de rencontres, de hasards et de la beauté d’un quotidien imprévisible. Je sais d’ores-et-déjà que ces temps étranges vont durer pour le monde de la culture. Mais ces moments magiques que nous partageons ensemble - créateurs, techniciens, permanents des structures, spectateurs - reviendront.

Alors que faire ? Sur une proposition de la Garance de contribuer au Canard Confiné, je partage avec vous la façon dont je mets à profit ces temps étranges.
Réaliser et mettre en ligne un site pour Elastocat, un projet musical que j’ai commencé voici un an avec deux complices, dont les premiers concerts commençaient à être programmés. Développer le répertoire. Sans savoir quand nous pourrons nous produire sur scène.
https://elastocat.wixsite.com/music/

Réaliser avec les moyens du bord un clip pour un morceau de ce groupe, intitulé « Money = Joke », dont le texte, écrit voici plus de 60 ans par le poète américain Williams Carlos Williams, traite de la spéculation dans les domaines du médical, de l’alimentaire, de l’énergie, et se conclut sur une invitation à penser et acheter plus local.
https://vimeo.com/410475873

Improviser et enregistrer au réveil, avant le lever du jour, sur une vidéo qui traduise cette attente irréelle, qui sera peut-être l’amorce d’une série.
https://vimeo.com/414689843

Apprendre et travailler chaque jour de nouvelles chansons d’artistes qui m’inspirent ; pour jouer dans la rue quand nous pourrons sortir, par plaisir et nécessité, en attendant que les lieux qui nous emploient puissent ouvrir et vous accueillir.
Et composer une playlist éclectique de choses à écouter et regarder pour tous ceux qui fréquentent La Garance, ou pas.
https://www.youtube.com/playlist?list=PLd2hJ2EnIX2N8tQvIOwf_hVn3wlur6m_O

Réfléchir à la façon de s’impliquer pour que l’ensuite ne ressemble pas à ce qui précédait. De façon solidaire et fraternelle. Tout le contraire de ce que l’on nous impose en fait. S’engager dans un collectif de techniciens du spectacle vivant pour mettre à disposition nos compétences, bénévolement, dans la lutte contre cette pandémie.

Espérer enfin tous vous retrouver, d’une façon ou d’une autre, bientôt.
Stéphane M.
Régisseur-son, musicien