archives
08
09

Soufian El Boubsi

Un monde presque parfait


vendredi
13 mars
2009
en tournée Nomade(s)
Châteauneuf-de-Gadagne - L’Arbousière
samedi
14 mars
2009
en tournée Nomade(s)
Joucas - Centre culturel
lundi
16 mars
2009
en tournée Nomade(s)
Noves - Cinéma l’Eden
mardi
17 mars
2009
en tournée Nomade(s)
Mérindol - Salle des Fêtes
mercredi
18 mars
2009
en tournée Nomade(s)
Robion - salle de l’Eden

Parce que la famille qu’il n’a pas choisie, n’est pas à la hauteur de ce qu’il espère de la vie et, pour se donner une contenance, il est dans le défi permanent. Il n’a peur de rien. Il le dit, il le clame. Il s’invente alors un voyage où les rencontres faites de coups bas et quelquefois d’heureuses surprises sont nombreuses. Une manière pour lui de se rassurer sur lui-même et sur ce monde qui n’est pas parfait.

- Nomade(s)


Un monde presque parfait @ Sara Tant
Un monde presque parfait @ Sara Tant
Un monde presque parfait @ Sara Tant
Un monde presque parfait @ Sara Tant

plan d’accès

<carte_gis1|id_article=654|type=carte|latit=43.848641360290195|lonxit=5.133018493652344|zoom=9>

Le spectacle

Un monde presque parfait @ Sara Tant

L’histoire d’un jeune homme à peine sorti de l’adolescence qui raconte et se raconte. Il nous parle de lui, de sa famille : d’un père qui n’entend rien sinon la règle et la loi qu’il assène à grands coups de pieds dans tout ce qui bouge ; d’une mère absente ; d’un frère (le préféré des parents) qui est tellement peureux que même son ombre l’effraie.

Parce que la famille qu’il n’a pas choisie, n’est pas à la hauteur de ce qu’il espère de la vie et, pour se donner une contenance, il est dans le défi permanent. Il n’a peur de rien. Il le dit, il le clame. Il s’invente alors un voyage avec des rencontres faites de coups bas, quelquefois d’heureuses surprises .

Une manière pour lui de se rassurer sur lui-même et sur ce monde qui n’est pas parfait… Un personnage qui s’invente un monde pour avouer ses pudeur, ses doutes, ses espoirs, ses rêves et ses questions sur la vie. Une ode à la force de vivre et d’aimer teintée d’humour et de tendresse. En somme, le monde tel qu’il est… presque parfait !

Distribution

texte & interprétation : Soufian El Boubsi
mise en scène : Hamadi