théâtre

Rasmus lindberg
théâtre du rivage
pascale daniel-lacombe
artiste compagnonne

Dan Då Dan Dog


durée 1 h 30
jeudi
14 mars
 20 h 30
La Garance
à partir de la 4e
jeudi
14 mars
 14 h 15
à partir de la 4e
En savoir +

Pécou 15 €

Plein 21 €
Réduit 17 €
- 26 ans, demandeur d’emploi 10 €
Minima sociaux 3 €

ou Pass Théâtre du Rivage
Maelström + Dan Då Dan Dog
Plein 30 €
Pécou 20 €
- 26 ans, demandeur d’emploi 10 €

Après Maelström, voilà la deuxième proposition du projet « Le Dasein », un autre regard porté sur l’être humain. Un conte, une comédie chorale, rapide et absurde, où l’on rit beaucoup, des turpitudes de sept personnages et d’un chien. Passé, présent, futur s’interpénètrent, s’affolent, les espaces s’entrecroisent, les dialogues s’entrelacent de pensées intérieures, rêves et réalité se confondent pour crier notre époque, notre société tourmentée. Rasmus Lindberg raconte des êtres perdus au beau milieu d’eux-mêmes, désespérément drôles ou drôlement désespérés.

Un grand-père meurt. Sa veuve se tourne vers l’avenir, mais, il semblerait qu’à cause d’une piqûre d’insecte, celui ci soit compromis. Amanda, leur petite fille veut vivre « waouhh ». Elle s’amourache d’Herbert, mais Herbert ne croit plus en rien. Sonny, le vrai petit ami d’Amanda, et aussi le fils du pasteur qui enterre le grand-père en rêvant d’un signe qui pourrait le sortir de la lassitude, veut dézinguer Herbert. Morty, un chien un peu trop marron, s’échappe, las des turpitudes du monde. Sofia, jeune femme désorientée, cherche sa route et sa place dans l’existence.

« (…) Si seulement ça n’avait pas commencé il y a si longtemps. Si seulement je m’étais plus amusé quand j’étais jeune. Si seulement je n’avais pas fait médecine. Si seulement je n’étais pas tout le temps enrhumé. Si seulement on m’avait proposé des sorties. Si seulement j’avais osé accepter. Si seulement je ne m’étais pas appelé Herbert. Si seulement la vie ne m’avait pas tapé sur les doigts dès que j’essayais de passer le seuil de la porte jusqu’au jour où je n’ai plus osé rien faire d’autre que de sortir mon chien. Si seulement il y avait un peu de compassion sur cette terre. Viens ici ! Si seulement on pouvait penser aux autres et pas à soi au moins une fois dans sa vie, mais non, c’est toujours « moi » et « mes » besoins. Si seulement il y avait un peu de compassion sur cette terre. Si seulement, si seulement… ! Qu’est-ce-que j’ai dit ?! Viens ici ! Sale chien !… »
Rasmus Lindberg – extraits de l’œuvre


Maelström fabrice melquiot / pascale daniel-lacombe mercredi 6 et jeudi 7 mars

Maelström

fabrice melquiot / pascale daniel-lacombe

Distribution

texte Rasmus Lindberg
traduction du suédois Marianne Ségol, Karin Serres
dramaturgie Marianne Ségol
mise en scène Pascale Daniel-Lacombe
avec Mathilde Panis, Anne-Clotilde Rampon, Elsa Moulineau, Jan Peters, Etienne Kimes, Thomas Guené , Nicolas Schmitt

création sonore Clément-Marie Mathieu
création lumière - régie Générale Yvan Labasse
construction décor Nicolas Brun
technique Kevin Grin, Alain Unternehr

Création en novembre 2018 au théâtre Am Stram Gram à Genève
Le texte est édité aux Editions Espaces 34

Parcours de fidélité

La Garance reste attentive au travail de Pascale Daniel-Lacombe et de sa compagnie. Elle a déjà accueilli le spectacle À la renverse de Karin Serres en 2015, #Jahm d’après Marivaux en 2018 et Maelström de Fabrice Melquiot en 2018.

Mentions

Partenaires « Le Dasein » : Théâtre de Gascogne – scènes du Marsan, Scène nationale de Tangram à Evreux-Louviers, Scène nationale le Moulin du roc à Niort, La Garance - Scène nationale de Cavaillon, Le Parvis d’Avignon, La Maison du Théâtre à Brest, Le champ de Foire à Saint- André-de-Cubzac, Théâtre de Chevilly-la-rue, Agora Billère, OARA, Conseil départemental des Pyrénées Atlantiques, Région Aquitaine, Direction Régionale des Affaires Culturelles Aquitaine.
Soutien de l’Office Artistique de la Région Nouvelle Aquitaine.
Photo – Théâtre du Rivage


dans le cadre de