missions

Quelles sont les missions au service du public confiées à une Scène nationale ?

  • s’affirmer comme un lieu de production artistique de référence nationale, dans les domaines de la culture contemporaine.
  • organiser la diffusion et la confrontation des formes artistiques en privilégiant la création contemporaine.
  • participer dans son aire d’implantation (voire dans le département et la région) à une action de développement culturel favorisant de nouveaux comportements à l’égard de la création artistique et une meilleure insertion sociale de celle-ci.

Le label "Scène nationale" a été créé en 1991 par le Ministère de la Culture, après une étude réalisée à l’époque par son Directeur du Théâtre et des Spectacles, Bernard Faivre d’Arcier.

On en compte aujourd’hui 74 sur le territoire, dont 5 dans la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur :

Pour en savoir plus sur ce label, visitez le site de l’Association des Scènes nationales

un peu d'histoire

Le projet et le bâtiment

En 1980, la Ville de Cavaillon décide l’aménagement d’un complexe administratif et culturel sur des terrains en proche périphérie du centre-ville, route des Courses.
Le projet initial prévoit d’y installer le Centre des Impôts, le Centre d’Information et d’Orientation, l’Hôtel des Postes (projet finalement abandonné) ainsi qu’une salle des Fêtes. Le projet est confié à l’architecte cavaillonnais André Mathieu. Les travaux commencent en 1982 .

Du Centre Culturel à La Scène nationale

Deux ans plus tard, le chantier s’achève. Il ne s’agit plus seulement d’une salle des fêtes. Yolande Padilla est nommée à la direction du nouveau « Centre Culturel de Cavaillon et de Vaucluse » (appelé familièrement « le CCC » ou « les 3C »). Il est inauguré le 26 octobre 1984. Après avoir été conventionné par l’Etat, qui reconnait ainsi l’excellence de son travail, le Centre Culturel acquiert le label Scène nationale en 1991 par une convention signée entre le Ministère de la Culture et la Ville de Cavaillon.

Nouvelle étape de la décentralisation culturelle, une scène nationale se voit attribuer par l’Etat les missions suivantes :

  • s’affirmer comme un lieu de production artistique de référence nationale, dans les domaines de la culture contemporaine ;
  • organiser la diffusion et la confrontation des formes artistiques en privilégiant la création contemporaine ;
  • participer dans son aire d’implantation à une action de développement culturel favorisant de nouveaux comportements à l’égard de la création artistique et une meilleure insertion sociale de celle-ci.

La Garance est encore aujourd’hui la seule Scène nationale de Vaucluse.

Quatre directions successives

En 1992, Bernard Montagne est nommé directeur. Son projet artistique continue l’action de Yolande Padilla en s’axant sur la création contemporaine. En 1993, la Scène nationale prend le nom de Théâtre de Cavaillon.

En 2001, Jean-Michel Gremillet prend la direction de la Scène Nationale. Lors de la saison 2001-2002, en prolongement des premiers « hors les murs » mis en place par Bernard Montagne, la Scène nationale développe les Nomade(s). Désormais, le Théâtre de Cavaillon n’est plus le seul lieu de représentation, et la Scène nationale propose plusieurs spectacles par an dans différentes villes et villages du territoire. En 2007, après d’importants travaux de rénovation (hall, gradin, scène), est organisée une ré-inauguration du Théâtre de Cavaillon - Scène nationale.

Le 1er janvier 2014, Didier Le Corre devient le quatrième directeur de la Scène nationale, qui prend le nom de La Garance - Scène nationale de Cavaillon le 5 septembre 2014.

projet

Succédant à Yolande Padilla (1984-1992), Bernard Montagne (1992-2000) et Jean-Michel Gremillet (2001-2013), Didier Le Corre a été nommé directeur de la Scène nationale en janvier 2014.

Son projet s’inscrit dans l’esprit de la Charte des missions de service public pour le spectacle vivant, laquelle rappelle en introduction que l’engagement de l’Etat en faveur de l’art et de la culture relève d’abord d’une conception et d’une exigence de la démocratie :

  • favoriser l’accès de tous aux œuvres comme aux pratiques culturelles.
  • nourrir le débat collectif et la vie sociale d’une présence forte de la création artistique, en reconnaissant aux artistes la liberté totale dans leur travail de création et de diffusion.
  • garantir la plus grande liberté de chaque citoyen dans le choix de ses pratiques culturelles.

Ainsi, le projet défend une politique tarifaire volontariste, et offre avec les Nomade(s) un outil incomparable de démocratie culturelle.
Ainsi sont offertes aux créateurs des résidences, des coproductions, des rencontres avec le public du territoire.
Ainsi, des actions culturelles sont proposées, pas obligatoirement en accompagnement d’un spectacle.

Chaque saison, entre septembre et juin, une trentaine de spectacles sont proposés, soit une bonne centaine de représentations, leur nombre variant suivant que celles-ci se déroulent au Théâtre de Cavaillon ou en Nomade(s), ou encore lorsque le spectacle peut s’adresser à un public scolaire.

La programmation accueille des artistes de dimension nationale au moins, en veillant aux parcours de fidélité qui permettent au public de parcourir assidûment l’œuvre d’un créateur. Elle veille aussi à la présence d’artistes de la région, en privilégiant notamment ceux faisant appel à de nouvelles esthétiques. La programmation (spectacles, action culturelle, ateliers) est pluridisciplinaire, faite de théâtre, de danse, de musiques, de cirque, d’arts de la rue, de marionnettes, etc., favorisant la venue de nouveaux publics.

Nomade(s)

Cela fait 20 ans que la Scène nationale se déplace dans les villes et villages du département de Vaucluse. La Garance s’installe en bas de chez vous, au bout de la rue, dans les salles des fêtes, les médiathèques, les écoles, ou dans l’espace public. Une occasion de redécouvrir des lieux du quotidien, transformés par les artistes et l’équipe technique de La Garance le temps d’une soirée. Pour se retrouver entre amis, entre voisins ou en famille, et être ensemble, spectateurs et artistes, pour partager des expériences artistiques singulières. Les Nomade(s), c’est cette idée d’une culture de proximité portée avec les communes et associations du territoire !

Les Nomade(s) sont un outil de territoire pour les communes et associations qui souhaitent s’engager dans une politique culturelle. Le dispositif leur permet d’accueillir plusieurs représentations par saison en s’adaptant aux différents lieux de la commune et de construire une véritable saison décentralisée, proposant des spectacles et des actions culturelles.

Après les spectacles, ce n’est pas fini !
Les communes et les associations partenaires vous offrent un verre pour vous donner l’occasion de rencontrer les artistes différemment et d’échanger.

Les partenaires

les communes de Bonnieux, Cadenet, Caumont-sur-Durance, Châteauneuf-de-Gadagne, Lacoste, Lauris, L’Isle-sur-la-Sorgue, Maubec, Mérindol, Saignon, Saint-Saturnin-lès-Avignon, le Centre culturel Cucuron Vaugines, l’association les Estivales des Taillades, l’association Etincelles à Malemort-du-Comtat…

Comment devenir une ville Nomade(s) ?

Vous envisagez de rejoindre le réseau Nomade(s) ?
Vous êtes élu(e) d’une commune, responsable d’une association ?
N’hésitez pas à prendre contact avec nous.

contact Marion Bourguelat - nomades@lagarance.com

partenaires

La Garance - Scène nationale de Cavaillon est subventionnée par

Les spectacles Nomade(s) sont coréalisés avec

avec les communes de Bonnieux, Cadenet, Caumont-sur-Durance, Châteauneuf-de-Gadagne, Lacoste, Lauris, L’Isle-sur-la-Sorgue, Maubec, Mérindol, Saignon, Saint-Saturnin-lès-Avignon, le Centre culturel Cucuron Vaugines, l’association les Estivales des Taillades, l’association Etincelles à Malemort-du-Comtat…

avec l’aide de

avec le soutien de

La Garance s’inscrit dans les réseaux :

mécénat

Le mécénat, pour agir et rêver ensemble notre territoire
La Compagnie des mécènes de La Garance regroupe une quinzaine d’entreprises du territoire dans l’objectif de valoriser les actions proposées par la scène nationale et d’en faire profiter leurs salariés ou clients.

Très petites ou plus importantes entreprises, nous allons construire ensemble des actions nous permettant de mieux nous connaître réciproquement. Nous réinventons chaque année les modalités de cette rencontre. Mais surtout ce qui nous importe à tous, c’est de tisser des liens entre les acteurs locaux, les artistes, la population. Agir et rêver ensemble notre territoire cavaillonnais. La rencontre est le maître mot de nos envies. Le partage et la connaissance de l’autre nous animent tous.
Dans le cadre de la loi du 1er août 2003 relative au mécénat, les entreprises mécènes de La Garance bénéficient d’une déduction de 60 % du montant de leur impôt sur les sociétés. Et si à titre personnel vous souhaitez également soutenir notre projet, vous pouvez nous contacter.

Non, je ne regrette rien…
Un mécénat, qui nous enrichit. Complices depuis trois années, ce partenariat nous réjouit encore. La Garance, c’est une programmation ambitieuse, exigeante, populaire qui rend accessibles à tous le plaisir de la culture et de la création d’aujourd’hui. Pour s’en apercevoir, il suffit d’être là, assis dans la salle, quinze minutes avant le début d’une représentation. Lentement la salle se remplit du brouhaha joyeux de jeunes spectateurs. Car, oui, il y a dans le public une belle diversité : des jeunes, des personnes plus âgées, des gens qui viennent directement de leur travail, professeurs à la retraite, paysans, ouvriers, habitants de tous les quartiers de Cavaillon et des villes et villages aux alentours. Et à la fin, la salle est presque pleine. Un véritable Service Public(s) de la culture qui mérite un grand bravo !

_ Jürgen Debald, Bleuvert

Si vous êtes intéressé par la démarche de mécénat auprès de La Garance, et pour recevoir de plus amples détails, contactez
Magali Richard, administratrice :
administration@lagarance.com // 04 90 78 64 60

Les 12 entreprises membres de La Compagnie des mécènes

équipe

DIRECTION

Didier LE CORRE, directeur
contact@lagarance.com

David CHAUVET, directeur adjoint
dir-a@lagarance.com


ADMINISTRATION

Magali RICHARD, administratrice
administration@lagarance.com

Anne DOMON, chef comptable
compta@lagarance.com


RELATIONS PUBLIQUES & COMMUNICATION

Ophélie BRISSET, médiatrice culturelle, chargée du développement et de la diversité des publics
public@lagarance.com

Marion BOURGUELAT, médiatrice culturelle, chargée du développement de l’activité sur le territoire
nomades@lagarance.com

Nicolas GLAYZON, médiateur culturel, chargé du développement du secteur jeunesse et famille – Conseiller à la programmation jeunesse
jeunesse@lagarance.com

Léa MASSÉ, attachée à la communication et au développement du mécénat
lea-com@lagarance.com / mecenat@lagarance.com

Elodie MOLLÉ, responsable de la communication
communication@lagarance.com


ACCUEIL & RESERVATIONS

Anne-Marie MARIE, chargée de billetterie, de l’accueil du public et des compagnies
reservation@lagarance.com

Nathalie LE TIEC, chargée d’administration et suppléante de billetterie
contact@lagarance.com


TECHNIQUE

Jean-Luc BOURDON, directeur technique
technique@lagarance.com

Laurent GRANGIER, régisseur général
regie@lagarance.com

Et Charlotte BOURGEOIS, Claire BOYNARD, Stéphane CHARRODEAU, Chantal CORTIGLIA, Jean-François DERVAUX, Bruno GALATIOTO, Olivier GOLIARD, Celiman MEZATNI, Bruno MOLINAS, Stéphane MORISSE, Aymrik PECH, Guillaume PETIT, Richard VERA, David VINCENT,… techniciens intermittents du spectacle