Présentation

Quelles sont les missions au service du public confiées à une Scène nationale ?

  • s’affirmer comme un lieu de production artistique de référence nationale, dans les domaines de la culture contemporaine.
  • organiser la diffusion et la confrontation des formes artistiques en privilégiant la création contemporaine.
  • participer dans son aire d’implantation (voire dans le département et la région) à une action de développement culturel favorisant de nouveaux comportements à l’égard de la création artistique et une meilleure insertion sociale de celle-ci.

Le label "Scène nationale" a été créé en 1991 par le Ministère de la Culture, après une étude réalisée à l’époque par son Directeur du Théâtre et des Spectacles, Bernard Faivre d’Arcier.
Dans un premier temps, une quarantaine de maisons de la culture et de centres d’action culturelle furent conventionnés, rejoints deux ans plus tard par une vingtaine d’autres.
Jamais une scène nationale ne s’est vue retirer son agrément.

On en compte aujourd’hui 74 sur le territoire, dont 5 dans la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur :

Pour en savoir plus sur ce label, visitez le site de l’Association des Scènes nationales

Succédant à Yolande Padilla (1984-1992), Bernard Montagne (1992-2000) et Jean-Michel Gremillet (2001-2013), Didier Le Corre a été nommé directeur de la Scène nationale en janvier 2014.

Son projet s’inscrit dans l’esprit de la Charte des missions de service public pour le spectacle vivant, laquelle rappelle en introduction que l’engagement de l’Etat en faveur de l’art et de la culture relève d’abord d’une conception et d’une exigence de la démocratie :

  • favoriser l’accès de tous aux œuvres comme aux pratiques culturelles.
  • nourrir le débat collectif et la vie sociale d’une présence forte de la création artistique, en reconnaissant aux artistes la liberté totale dans leur travail de création et de diffusion.
  • garantir la plus grande liberté de chaque citoyen dans le choix de ses pratiques culturelles.

Ainsi, le projet défend une politique tarifaire volontariste, et offre avec les Nomade(s) un outil incomparable de démocratie culturelle.
Ainsi sont offertes aux créateurs des résidences, des coproductions, des rencontres avec le public du territoire.
Ainsi, des actions culturelles sont proposées, pas obligatoirement en accompagnement d’un spectacle.

Chaque saison, entre septembre et juin, une trentaine de spectacles sont proposés, soit une bonne centaine de représentations, leur nombre variant suivant que celles-ci se déroulent au Théâtre de Cavaillon ou en Nomade(s), ou encore lorsque le spectacle peut s’adresser à un public scolaire.

La programmation accueille des artistes de dimension nationale au moins, en veillant aux parcours de fidélité qui permettent au public de parcourir assidûment l’œuvre d’un créateur. Elle veille aussi à la présence d’artistes de la région, en privilégiant notamment ceux faisant appel à de nouvelles esthétiques.
La programmation (spectacles, action culturelle, ateliers) est pluridisciplinaire, faite de théâtre, de danse, de musiques, de cirque, d’arts de la rue, de marionnettes, etc., favorisant la venue de nouveaux publics.

Les Nomade(s) sont…
Des rendez-vous artistiques, accessibles à tous, hors les murs du Théâtre, dans les communes des alentours.
Des rendez-vous, riches d’émotion, au bout de la rue, au centre de la place publique, dans les salles des fêtes, foyers ruraux ou médiathèques.
Des rendez-vous pour se retrouver entre amis, en famille ou voisins, afin de partager des expériences singulières et des questionnements qui nous agitent.
Des rendez-vous pour aiguiser notre imaginaire et permettre une véritable rencontre entre les spectateurs et les artistes.

Nous défendons véritablement une culture de proximité, créatrice d’échanges. Un engagement partagé au côté de nos 15 partenaires : communes, associations et bénévoles qui réalisent avec nous chaque année, la mise en place et l’accueil de ces projets artistiques sur le territoire.
Les talents de l’équipe technique de La Garance permettent de transformer un lieu du quotidien en Théâtre éphémère.

Après les spectacles, ce n’est pas fini !

Les communes et les associations partenaires vous offrent un verre pour vous donner l’occasion de rencontrer les artistes différemment et d’échanger.

Présentation vidéo du dispositif Nomade(s)


Les 15 partenaires Nomade(s) pour la saison 2018-2019

Bonnieux, Cabrières d’Avignon, Caumont-sur-Durance, Châteauneuf-de-Gadagne, le Centre Culturel Cucuron Vaugines, Lacoste, Lauris, l’Association Les Estivales aux Taillades, L’Isle-sur-la-Sorgue, Maubec, Mazan, Morières-lès-Avignon, Noves, Oppède, Saignon

Ont été villes Nomade(s) par le passé :

Villeneuve-lez-Avignon, Rochefort-du-Gard, Les Angles, Saze, Pujaut, Tavel, Roussillon, Goult, Bonnieux, Saint-Rémy-de-Provence, Pernes-les-Fontaines, Villes-sur-Auzon, Sault, Lagnes, Gordes, Robion, Le Thor, Mérindol, Joucas...

Comment devenir une ville Nomade(s) ?

Si vous êtes élu(e) d’une commune, responsable d’une association, et que vous envisagez d’accueillir des spectacles de la Garance dans le cadre des Nomade(s), n’hésitez pas à prendre contact avec nous pour étudier ensemble ce projet.

Pour toute information, joindre Marion Bourguelat - chargée des Nomade(s)

La Garance - Scène nationale de Cavaillon est subventionnée par

Les spectacles Nomade(s) sont coréalisés avec

les communes de Bonnieux, Cabrières-d’Avignon, Cadenet, Caumont-sur-Durance, Châteauneuf-de-Gadagne, Cucuron, Lacoste, Lauris, Les Taillades, L’Isle-sur-la-Sorgue, Maubec, Mazan, Morières-lès-Avignon, Noves, Oppède, Saignon ; le Centre Culturel Cucuron Vaugines, l’association des Estivales des Taillades, la Maison du Livre et de la Culture de Bonnieux

avec l’aide de

avec le soutien de

Le Mécénat, pour agir et rêver ensemble notre territoire
Des entreprises de Cavaillon et des environs ont répondu favorablement à l’appel de la Scène nationale pour créer La Compagnie des Mécènes de La Garance en mai 2015. Ce club réunit aujourd’hui 16 acteurs essentiels à la vie du lieu et des actions menées par l’équipe de La Garance, à Cavaillon et dans le Vaucluse.

Cette Compagnie des Mécènes permet aux salariés de ces entreprises de venir régulièrement voir des spectacles, de rencontrer des artistes, de recevoir des représentations au sein de leur structure, pendant la pause déjeuner, de découvrir la programmation par des présentations de saison sur leur lieu de travail. Chaque année, nous réinventons notre histoire commune entre La Garance et les salariés, dans l’objectif de s’enrichir mutuellement, apprendre les uns des autres, partager nos expériences. L’ambition pour cette saison 2017 / 2018 est de permettre à des salariés de participer au montage d’un spectacle grâce à leur savoir-faire. C’est ce qu’on appelle le mécénat de compétence.
Dans le cadre de la loi du 1er août 2003 relative au mécénat, les entreprises mécènes de La Garance bénéficient d’une déduction de 60 % du montant du don sur l’impôt sur les sociétés. De même, si à titre personnel vous souhaitez soutenir notre projet, vous pouvez nous adresser un don. Vous pourrez déduire 66 % du don de votre impôt sur le revenu.

« L’idée de bousculer les codes et favoriser le rapprochement du monde de l’entreprise et du spectacle vivant, nous a séduits immédiatement. Et le fait même pour notre entreprise de pouvoir susciter la curiosité et l’envie de nos collaborateurs de pousser la porte du théâtre, l’a été d’autant plus. Sortir un moment du cadre professionnel et privilégier d’autres relations avec nos collaborateurs, tels sont les objectifs recherchés à travers notre démarche. La qualité des spectacles proposés, ainsi que la compétence et la bienveillance de toute l’équipe de La Garance, nous ont confortés dans notre volonté de pérenniser notre mécénat. »
_ Rémi Pichon, Ingénierie 84


Si vous êtes intéressé par la démarche de mécénat auprès de La Garance, et pour recevoir de plus amples détails, contactez
Magali Richard, administratrice :
administration@lagarance.com // 04 90 78 64 60


Les 14 entreprises membres de La Compagnie des mécènes