projet

« A quoi bon vivre si nul jamais n’enchante le monde ? » Michel Serres, philosophe
« Met des paillettes dans ma vie, Kevin » Inès Reg, humoriste

Depuis janvier 2022, la Scène nationale se donne pour ambition collective de « ré-enchanter le présent ». Ce projet que nous portons est celui d’une poésie du quotidien. Nous souhaitons favoriser un décalage de regard pour changer nos perspectives et réinsuffler du bonheur ici et maintenant.

La Garance prend racine dans un territoire qu’elle contribue à fleurir.
Aussi, nous voulons ré-enchanter le présent en racontant des histoires mais en sachant aussi écouter celles de nos voisins et construire un imaginaire qui donne place et vie à toutes nos identités.
Nous avons la conviction que plaisir et apprentissage sont des notions liées et non opposées. Que c’est dans la joie que naissent les grandes idées, dans la convivialité que se tissent les liens les plus pérennes.

Plus qu’un lieu d’art, La Garance est un lieu d’expériences artistiques. Elle appartient à chacun d’entre nous. Les projets développés favorisent l’immersion et la participation des spectateurs. Ils font appel à nos émotions et à nos sensations. Ils donnent la parole aux femmes et aux hommes. Ils prennent soin de la diversité de nos origines, histoires, vies et envies. Ils prennent soin de la fragilité des choses.

Les saisons à La Garance sont rythmées par deux temps forts annuels : le premier autour de la magie nouvelle en décembre et le second autour de la cuisine en mai. Tous les deux ans, La Garance co-porte le Festival C’est pas du Luxe ! avec la Fondation Abbé Pierre et l’association le Village.
La Garance est un écosystème et co-construit ses projets avec des partenaires multiples.

Chloé Tournier, directrice de La Garance
Née à Besançon, Chloé a travaillé plusieurs années dans le réseau culturel français à l’étranger, s’installant successivement à Buenos Aires, Bamako et Mexico. En 2016 elle prend la direction artistique d’un lieu gratuit et pluridisciplinaire à Paris, le Maif Social Club, qui pose des enjeux sociétaux à travers le prisme artistique. En 2022 elle prend la direction de la Scène nationale de Cavaillon, avec pour projet de ré-enchanter le présent. Elle porte une attention toute particulière à l’expérience artistique des publics, à la place de la joie et de la convivialité dans un lieu culturel et au rôle du merveilleux dans le quotidien d’un territoire.


Chloé Tournier, directrice de La Garance © MAIF Social Club - Nicolas Friess

un peu d'histoire

La Garance : plante vivace aux usages médicinaux, artistiques, textiles et alimentaire.
Venue d’ailleurs elle a pris racine dans le Vaucluse.

La Garance appartient à toutes et tous : c’est un lieu de vie ouvert sur le monde.

Construit en 1982 par l’architecte cavaillonnais André Mathieu, le Centre Culturel de Cavaillon Vaucluse est devenu Scène nationale de Cavaillon en 1992 (date de création du label Scène nationale par le Ministère de la culture). A la suite d’une consultation publique, la Scène nationale prend le nom de La Garance en 2014.

Financée par l’Etat et les collectivités locales (ville, agglomération, département et région), La Garance est la seule Scène nationale de Vaucluse. Elle fait partie des 76 Scènes nationales, dont 5 se trouvent dans la Région Sud.

Ce théâtre public est dédié à la création contemporaine pluridisciplinaire. Il propose une centaine de spectacles par an, à Cavaillon et dans plusieurs villages du département. Il développe aussi des projets dans des espaces publics, dans des espaces naturels, et dans des lieux patrimoniaux. Lieu de diffusion de spectacles, La Garance est aussi un lieu de production (résidences d’artistes et accompagnements aux projets).

L’inclusivité de tous et toutes dans la vie culturelle est une priorité pour La Garance. Entre autres actions, La Garance développe différents outils d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap. 1/3 de la programmation est tournée vers le jeune public – que ce soit dans le cadre familial ou grâce au travail mené en EAC (Education Artistique et Culturelle). Le succès est au rendez-vous : 45% du public a moins de 25 ans.

La Garance est dotée d’une salle de 506 places assises et 1200 debout, d’un bar, d’espaces d’exposition – en cours de rénovation - ainsi que d’espaces extérieurs (patio et jardin).

Succédant à Yolande Padilla (1984-1992), Bernard Montagne (1992-2000) Jean-Michel Gremillet (2001-2013), Didier Le Corre (2014-2021), Chloé Tournier a été nommée directrice de la Scène nationale en janvier 2022.

Nomade(s)

La Scène nationale se déplace dans les villes et villages des départements de Vaucluse et des Bouches-du-Rhône, s’installe en bas de chez vous, au bout de la rue, dans les salles des fêtes, les médiathèques, les écoles, ou dans l’espace public. Une occasion de redécouvrir des lieux du quotidien, transformés par les artistes et l’équipe technique de La Garance le temps d’une soirée. Pour se retrouver entre amis, entre voisins ou en famille, et être ensemble, spectateurs et artistes, pour partager des expériences artistiques singulières. Les Nomade(s), c’est cette idée d’une culture de proximité portée avec les communes et associations du territoire !

Depuis une vingtaine d’années, les Nomade(s) sont un outil de territoire pour les communes et associations qui souhaitent s’engager dans une politique culturelle. Le dispositif leur permet d’accueillir plusieurs représentations par saison en s’adaptant aux différents lieux de la commune et de construire une véritable saison décentralisée, en accueillant des spectacles ou des actions culturelles.

Après les spectacles, ce n’est pas fini !

Les communes et les associations partenaires vous offrent un verre pour vous donner l’occasion de rencontrer les artistes différemment et d’échanger.

Les partenaires

les communes de Bonnieux, Cadenet, Caumont-sur-Durance, Châteauneuf-de-Gadagne, Lacoste, Lauris, L’Isle-sur-la-Sorgue, Maubec, Noves, Oppède, Saignon, Saint-Saturnin-lès-Avignon, Velleron, l’association des Estivales des Taillades, l’association Etincelles à Malemort-du-Comtat, le Grand Ménage à Cucuron, l’association Mérindol Culture, le Vélo Théâtre à Apt et le Foyer Rural de Maubec.

Comment devenir une ville Nomade(s) ?

Vous envisagez de rejoindre le réseau Nomade(s) ?
Vous êtes élu(e) d’une commune, responsable d’une association ?
N’hésitez pas à prendre contact avec nous.

contact Marion Bourguelat - nomades@lagarance.com

l'équipe

Pour nous contacter au sujet de la programmation, faire des propositions...
programmation@lagarance.com

Anne-Lise BIENAIMÉ, coordinatrice générale
coordination@lagarance.com

Jean-Luc BOURDON, directeur technique
technique@lagarance.com

Marion BOURGUELAT, médiatrice culturelle, chargée du développement de l’activité sur le territoire
nomades@lagarance.com

Honorine GERLAND, médiatrice culturelle, chargée du développement et de la diversité des publics
public@lagarance.com

Shana GILLET, apprentie machiniste
machinerie@lagarance.com

Nicolas GLAYZON, responsable des relations avec les publics
responsablepublic@lagarance.com
jeunesse@lagarance.com

Laurent GRANGIER, régisseur général
regie@lagarance.com

Nathalie LE TIEC, assistante relations publiques et accueil
accueil@lagarance.com

Anne-Marie MARIE, responsable de billetterie et accueil des compagnies
reservation@lagarance.com
accueilcie@lagarance.com

Léa MASSÉ, chargée de communication et du développement du mécénat
lea@lagarance.com
mecenat@lagarance.com

Nathalie MESTRALLET, cheffe comptable
compta@lagarance.com

Elodie MOLLÉ, responsable de la communication
elodie@lagarance.com

Magali RICHARD, administratrice
administration@lagarance.com

Chloé TOURNIER, directrice

Et Charlotte Bourgeois, Claire Boynard, Stéphane Charrodeau, Chantal Cortiglia, Jean-François Dervaux, Bruno Galatioto, Olivier Goliard, Celiman Mezatni, Bruno Molinas, Stéphane Morisse, Aymrik Pech, Guillaume Petit, Richard Véra, David Vincent