Les coulisses

Première résidence de Catherine Zambon à Cabrières d’Avignon

 

par Lutxi

mardi 28 février 2012

Une auteure dans les vignes en Campagnes d’écriture

La semaine dernière Catherine Zambon a posé ses bottes en Lubéron pour la première des trois résidences qu’elle effectuera en notre compagnie.

A peine arrivée, une petite série d’explication s’enclenche sur le filtrage du vin qu’une grosse machine, une filtreuse donc, est en train d’effectuer. Pas besoin de chercher longtemps pour être au cœur du sujet. Il semblerait que ces trois jours se soient merveilleusement passés : une rencontre, une vraie.
Guettez sur ce blog un prochain billet de Catherine Zambon (voir le dernier billet) qui vous donnera son impression sur cette immersion.

Seul moment public de la résidence (et encore il fallait être invité par le propriétaire des lieux), une lecture de textes de Catherine Zambon par elle-même. Nous avons eu la chance d’y être !

Au coin de la cheminée, l’auteure donne trois extraits des Z’habitants et des Inavouables, deux textes pour le théâtre. L’idée est de donner à entendre sa langue à la personne qui la reçoit et à ses proches. A la personne qui la reçoit et qui risque on ne sait comment de se retrouver dans son prochain texte. Mais elle précise : on ne sait pas comment. Un prénom, un détail remarqué dans un coin de l’exploitation, des morceaux, des fragments, peut-être rien du tout de concret, de reconnaissable. Catherine Zambon est là pour essayer de comprendre et surtout pour s’imprégner. Le moment du passage à l’écrit est encore loin pour elle. Pour l’instant, elle absorbe.

Cette lecture fut un vrai moment d’écoute, de réunion autour de mots partagés. Un très beau moment en somme !

Merci mille fois à à notre hôte de nous avoir accueilli les bras si grands ouverts.

La suite fin mars.