archives
ss
ce

La compagnie

Pour Ainsi Dire


Sylviane Fortuny et Philippe Dorin créent la compagnie Pour ainsi dire en 1997 à Paris, autour d’une boulette de papier blanc trempée dans l’encre bleue. Les spectacles qui en sont nés gardent toujours cet esprit de quelque chose qui s’essaie, comme le brouillon encore raturé et annoté d’un écrivain ou comme une peinture qui n’est pas encore sèche. Il y a des bouts qui manquent et il reste toujours un peu d’encre sur les doigts. Le texte et la mise en scène s’appuient toujours sur les propriétés imaginatives du théâtre, comme s’il était en lui-même la source et le lieu de toutes les histoires.

Pauvre en outils, c’est un théâtre en creux, où l’essentiel n’est ni montré, ni dit. L’histoire est toujours embusquée derrière le texte, qui ressemble davantage à une suite de courtes scènes plutôt qu’à une véritable pièce de théâtre.

La scénographie, conçue à partir de matériaux simples, construit des espaces plutôt qu’un décor. Elle fait fonction de page blanche pour préserver au texte son
pouvoir d’évocation poétique.

Les spectacles s’adressent en priorité aux enfants mais totalement aux adultes qui les accompagnent.

Quelques dates :

- 1997 création de Le monde, point à la ligne

- 1999 création de En attendant le Petit Poucet

- 2001 création de Dans ma maison de papier, j’ai des poèmes sur le feu

- Depuis 2003, résidence à Fontenay sous Bois (Fontenay en scène) 94

- 2004 création de Ils se marièrent et eurent beaucoup

- 2006 reprise de Le monde, point à la ligne

- 2008 création à Cavaillon de L’hiver, quatre chiens mordent mes pieds et mes mains

- 2008 Molière du spectacle jeune public

- Depuis 2009, résidence à Noisy le Sec (Théâtre des Bergeries) 93

- 2009  : Abeilles, habillez-moi de vous

- 2011  : Le jour de la fabrication des yeux