archives
ss
ce

Note d’intention

Chants juifs


Ce cycle de chants juifs est né de ma recherche sur la musique juive liturgique. Une musique aux racines si anciennes qui a accompagné le peuple juif durant des siècles de pérégrinations.
Je me suis intéressée à des mélodies de différentes sources, mais ce qui m’a véritablement inspiré, c’est le chant des cantors, ou hazans, et son expressivité intérieure, intime, contenant pourtant une telle force d’expression.

Dans cette musique, le populaire et le sacré se confondent. Qu’elle soit gaie ou triste, lente ou rapide, prière, chant populaire ou encore danse, elle est toujours partage et intimité.
J’ai senti que je connaissais cette musique depuis toujours, depuis bien avant ma naissance, c’était une impression étrange.

Après ce cycle, je voulais rester dans l’intimité que crée le conteur et j’ai choisi de me tourner vers l’Espagne et l’Amérique du Sud, avec Montsalvadge, Salgan et Piazzolla. Dans ces régions du monde, chaque moment important de la vie est l’occasion d’un chant ou d’une danse, mais avec un rapport au rythme tout autre. Un rythme toujours présent, dans une berceuse, dans une ballade comme bien sur dans un tango.

Et pour finir, l’extraordinaire sonate de Britten écrite en 1961 qui pour moi résonne de manière mystérieuse avec le reste de programme. Elle semble poursuivre la « conversation » du début de la soirée, être une réponse à
l’« Elégie » et terminer par un final dont le coup d’archet rythmique en ricoché nous rappelle étrangement le Tango de Salgan.

Sonia Wieder-Atherton