archives
09
10
danse

Michèle Anne de Mey

Sinfonia Eroïca


durée 1 h 20
vendredi
7 mai
2010
7 mai
Théâtre de Cavaillon

Sinfonia Eroica, « l’Héroïque », la troisième symphonie de Beethoven est ici l’appel à la danse. Mais aussi d’autres éléments musicaux, de Mozart, Beethoven et Hendrix.
Rien ne définit mieux cette pièce que l’image du coureur de relais passant le témoin à son co-équipier. Jeux de phrases musicales et chorégraphiques, de passages, de glissements, de mouvements parallèles et différents. L’histoire éternelle de l’homme et de la femme, des couples qui se font et se défont,
du groupe face au couple, dessinant la figure changeante et immortelle du héros. Alternance des moments ludiques et graves, du dansé et du non-dansé, du mouvement et du recueillement, où l’énergie épouse l’émotion, où le geste fait corps avec la musique. Union ? Séparation ? Que déclenchent ces histoires à l’extérieur du couple. Où se situe la complicité masculine face à la complicité
féminine ? Quel rapport s’établit entre corps d’hommes et corps de femmes dans la danse ?


Sinfonia Eroïca @ Herman Sorgeloos
Sinfonia Eroïca @ Herman Sorgeloos
Sinfonia Eroïca @ Herman Sorgeloos
Sinfonia Eroïca @ Herman Sorgeloos

Présentation

" Rien ne définirait peut-être mieux la pièce Sinfonia Eroica que l’image du coureur de relais passant le témoin à son co-équipier : jeux de phrases musicales et chorégraphiques reprises de l’un à l’autre, jeux de passages, de glissements, de mouvements parallèles et différents qui nous racontent l’histoire éternelle de l’homme et de la femme, des couples qui se font et se défont, du groupe face au couple, et qui nous dessinent la figure changeante et immortelle du héros. Alternance des moments ludiques et graves, du dansé et du non-dansé, du mouvement et du recueillement, où l’énergie épouse l’émotion et où le geste fait corps avec la musique.

Dans Sinfonia Eroica, des couples se font et se défont, une des femmes restant forcément seule, au long d’histoires plutôt suggérées que cernées. Je cherche à mettre en jeu ce que ces histoires déclenchent à l’extérieur du couple, à percevoir où se situe la complicité masculine face à la complicité féminine, à saisir le rapport qui s’établit entre les corps des hommes et le corps des femmes dans la danse. Je m’interroge aussi sur la question du héros au quotidien, sur l’aspect héroïque du couple et du groupe.

Comment devient-on soi même un héros dans la vie et commet le devient-on à partir du moment où on est désigné comme tel par le regard des autres ?
Créé en 1990, Sinfonia Eroïca a été re-créé, seize ans plus tard, en juin 2006 à Charleroi. J’ai voulu reprendre Sinfonia Eroica parce que j’y suis attachée. Le public aussi lui avait réservé un accueil extraordinaire. Il y a dans Sinfonia une façon d’aborder le rapport au groupe et à la scène qui est spécifique de ma façon de travailler et qui vaut aujourd’hui comme hier. C’est un spectacle dont tous les aspects ont été travaillés en profondeur mais qui, pour l’essentiel tient à l’élan collectif, à l’énergie qui se dégage du groupe en scène, et qui lui donne une forme de naïveté et de légèreté proprement magique. C’est cette magie là que je voudrais retrouver. "

Michèle Anne de Mey

:: :

- voir le site de Michèle Anne de Mey

Distribution

chorégraphie : Michèle-Anne De Mey
assistants chorégraphiques : Gregory Grosjean, Johanna O’Keefe

re-créé et interprété par : Stefan Baier, Géraldine Fournier, Ilse Ghekiere, Gabriella Iacono, Mylèna Leclercq, Adrien Le Quinquis, Eléonore Valère, Gabor Varga, Sandy Williams

scénographie : Michel Thuns
éclairages : Simon Siegmann
costumes : Isabelle Lhoas, Frédéric Denis

musique : W.A. Mozart ("Bastien et Bastienne",ouverture) / L. Von Beethoven (Symphonie "L’Héroïque", contredanse n°7, "Eroica", variations) / J. Hendrix

Mentions

production / Productie : Charleroi/Danses, Centre chorégraphique de la Communauté française

Les activités de Charleroi/Danses sont soutenues par le Ministère de la Communauté Française Wallonie-Bruxelles, Direction Générale de la Culture – Service Général des Arts de la Scène – Service de la Danse, la Région Wallonne, le CGRI, La Ville de Charleroi, la Loterie Nationale, la Région Bruxelles Capitale et la COCOF (projet "Dispositif d’Accrochage Scolaire", D.A.S. à La Raffinerie/Bxl)