archives
08
09

Lewis Carroll / Madeleine Louarn

Alice ou le monde des merveilles


mardi
18 novembre
2008
en famille à partir de 8 ans
Théâtre de Cavaillon

Vous connaissez « Alice aux pays des merveilles » ? Cette petite fille qui, s’aventurant dans un terrier, découvre au fil de ses pas un univers toujours plus fascinant, royaume du non-sens, de la rencontre et de la fantaisie ? Alors... qui mieux que des comédiens handicapés, à la naïveté intacte incarnée dans un corps marqué, transmuant leur singularité en force artistique, pouvait interpréter des rôles aussi extravagants ? Et si handicap voulait dire « quelque chose en plus » que nous avons perdu à force d’être adulte, dans la norme ?


Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot
Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot
Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot
Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot
Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot
Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot
Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot
Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot
Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot
Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot
Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot

- en famille à partir de 8 ans

Le spectacle

Spectacle tous publics à partir de 8 ans, « Alice ou le monde des merveilles » explore le champ poétique proposé par Lewis Carroll : c’est un rêve, mais aussi un cauchemar - un monde obscur, souterrain, auquel on accède par un terrier… - et, comme dans les rêves, il faut accepter de ne pas tout maîtriser ; images, impressions, lectures, sont sens dessus-dessous, mêlés et entremêlés… Mais si la grammaire de cet inconnu frissonnant et excitant est bien camouflée, elle n’est pas inexistante…

Adapter « Alice au pays des merveilles » propose aux acteurs de Catalyse un univers où leur singularité s’impose comme une véritable force artistique. Les deux compagnies des Lucioles et de l’Entresort se sont retrouvées sur le plateau pour une idée esthétique nouvelle
et croisée, celle d’une co-mise en scène avec ces acteurs.

Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot

« Pour ce projet, ces acteurs de l’Atelier Catalyse sont sans doute les interprètes rêvés. Parce qu’ils ont eux-mêmes une perception troublée de la réalité, et parce qu’ils sentent et perçoivent intuitivement le non sens. La non-évidence des énoncés, la fragilité des choses et du monde sont leur lot quotidien. Mais ce qui renforce l’impact de leur présence réside dans ces corps marqués. Ils nous éloignent du quotidien, et entretiennent avec l’univers une relation incongrue. C’est aussi une façon de traiter ce qui, dans l’enfance, nous ravit, nous trouble et nous inquiète. Comme des êtres non corrompus par un monde hostile et
violent, les acteurs handicapés sont peut-être, dans notre imaginaire, des représentants d’une innocence perdue. Sans défense, non préparés aux misères et accablés de malheur, ils nous font voir l’inoffensif. Mais cette innocence n’est pas pure, elle se mélange de tout ce qui, adulte, continue de nous hanter, nous poursuivre : nos angoisses. Voilà pourquoi ils sont les meilleurs interprètes pour le monde d’Alice. »

Madeleine Louran

:: :

- la page MySpace du spectacle : www.myspace.com/aliceoulemondedesmerveilles

Petite histoire

Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot

La première rencontre entre l’Entresort, Les Lucioles et Catalyse s’est faite au tout début des histoires de ces compagnies, il y a dix ans. Une sorte de fraternité s’est discrètement construite dans leurs parcours par des retrouvailles régulières, une attention toujours renouvelée aux spectacles respectifs.

L’occasion d’une rencontre au plateau s’est concrétisée en octobre 2003. Les Lucioles, en résidence de création au Théâtre du Pays de Morlaix, ont proposé un stage, OEdipe et ses origines, aux comédiens de l’atelier Catalyse. De cette expérience est né le désir de poursuivre le travail d’une mise en scène commune des comédiens de Catalyse, par le Théâtre des Lucioles et le Théâtre de l’Entresort .

Adapter Alice au pays des merveilles est vite apparu comme une évidence : il s’agissait de trouver un projet pour ces acteurs , un univers où leurs difficultés se renverseraient, et où leur singularité s’imposerait comme une véritable force artistique. La correspondance que nous avons établie entre le monde d’Alice et les acteurs de Catalyse produit un phénomène de condensation qui intensifie l’univers imaginaire du rêve.

Ce rêve est un univers fascinant, très riche, où la question de l’existence d’Alice est posée de façon ludique. Dans ce monde onirique, sans cesse en mouvement, les personnages sont pour la plupart hostiles, malmenant la petite héroïne, remettant en cause sa capacité à parler, à apprendre, à exister…

Ce roman ne met pas en scène qu’un rêve : il s’agit de l’univers d’une petite fille de 7 ans. Sur le plateau, nous voulons montrer des équivalents à l’ « enfance » de cette héroïne, non pas pour diminuer la fraîcheur de l’« innocence » mais pour en chercher la sensualité, la puissance imaginaire, la complexité des identités et le processus de fabrique imaginaire qui est spécifique au théâtre.

L’Entresort et Catalyse

Alice ou le monde des merveilles @ Christian Berthelot

L’association « Les Genêts d’Or » accueille des personnes en difficulté physique et mentale et a choisi de mettre en place un atelier-théâtre au sein du C.A.T (Centre d’Aide par le Travail). Ce qui veut dire que 7 hommes et femmes, travailleurs handicapés, travaillent depuis 10 ans, chaque jour, le théâtre, accompagnés par des éducatrices.

Ils ont choisi ce métier. Ils sont rémunérés pour ce travail. Ce sont des
acteurs professionnels qui se produisent régulièrement dans les structures culturelles nationales.

Le Théâtre de L’Entresort dirigé par Madeleine Louarn s’est associé à cet
accompagnement en apportant les artistes (danseurs, acteurs) pour la formation continue des acteurs. De même, le Théâtre de l’Entresort est le producteur délégué de toutes les créations de l’atelier Catalyse.

Origine

Le Théâtre de l’Entresort a été fondé à Morlaix en 1994, sous forme
d’association loi 1901, autour du travail de la metteur en scène
Madeleine Louarn. Venue au théâtre par la pratique de la mise en
scène avec les personnes handicapées mentales, les orientations et
choix esthétiques de Madeleine Louarn sont de façon décisive déterminés par cette expérience ; celle-ci a pris au fil des années une telle ampleur qu’elle s’est imposée sur la scène professionnelle. La singularité du parcours de Madeleine Louarn, son atypie, l’invite à chercher en permanence de nouveaux modes de jeu et de représentation.

Depuis sa création, l’Entresort voit donc son parcours intimement lié
à celui de l’Atelier Catalyse, compagnie formée d’adultes handicapés
mentaux, que Madeleine Louarn a accompagnée depuis ses débuts en
1984. En septembre 1994, à l’initiative de l’association Les Genêts
d’Or, Catalyse devient un Centre d’Aide par le Travail théâtre.

:: :

- [ le site du Théâtre de l’Entresort : www.entresort.net ]

ENTRESORT : n.m. – baraque foraine à l’intérieur de laquelle le public canalisé se déplace de façon continue pour contempler un spectacle fi xe, des phénomènes, animaux exotiques, cires anatomiques ou maquettes, en entrant d’un côté, pour ressortir de l’autre. Par extension, l’entresort peut aussi désigner l’ensemble des spectacles forains.

Le Théâtre des Lucioles

Créé en 1994, Le Théâtre des Lucioles réunit des acteurs issus de la première promotion (1991/1994) de l’école du Théâtre National de Bretagne : Paola Comis, Marcial Di Fonzo Bo, David Jeanne-Comello, Mélanie Leray, Frédérique Loliée, Pierre Maillet, Valérie Schwarcz, Elise
Vigier, Jean-François Auguste.

La compagnie fonctionne comme un collectif. Non que la mise en scène soit collective, il n’y a d’ailleurs pas de metteur en scène attitré, mais la direction est tournante, selon les propositions. Les membres de la troupe peuvent travailler ailleurs, avec d’autres artistes et des acteurs
et metteurs en scène extérieurs peuvent être appelés à participer aux projets de la compagnie. Les Lucioles se nourrissent ainsi de rencontres et imposent un style et un esprit qui leurs sont propres.

Scolaires

- des représentations du spectacle réservées aux groupes scolaires auront lieu le lundi 17 novembre, à 10h00 et 14h00, et le mardi 18 novembre à 14h00.

Distribution

- Proposition artistique du Théâtre des Lucioles et du Théâtre de l’Entresort

adaptation & mise en scène :
Jean-françois Auguste & Madeleine Louarn

nouvelle traduction : Elen Riot

assistante à la mise en scène : Stéphanie Peinado

les acteurs de Catalyse : Claudine Cariou, Christian Lizet, Anne Menguy, Jean-claude Pouliquen, Christelle Podeur, Yvon Prigent, Jacques Priser

accompagnement pédagogique et artistique des acteurs : Françoise Le Bars & Erwana Prigent

scénographie : Marc Lainé
avec la collaboration de Stéphane Zimmerli

régisseur général et régisseur plateau :
Grégory Auzuech, Dominique Brillault

création lumières : Michel Bertrand

création son : David Ségalen

création costumes : Laure Mahéo & Jocelyne Cabon,
stagiaire Ingrid Méron

costumière : Myriam Rault

:: :

coproduction : L’Opéra Théâtre de Saint-Etienne, secteur Jeunes publics - Le Théâtre du Pays de Morlaix, scène conventionnée - Le Théâtre de la Fonderie du Mans - Le Théâtre de l’Entresort, compagnie conventionnée de Morlaix - Le Théâtre des Lucioles, compagnie
conventionnée de Rennes - L’atelier Catalyse de l’association des Genêts d’Or à Morlaix.

production déléguée : Le Théâtre de l’Entresort.

en partenariat avec : La Fondation d’entreprise Préviade-Mutouest et la Fondation de France.

subventionné par : La Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, le Conseil Régional de Bretagne, le Conseil Général du Finistère et la Ville de Morlaix.