Bandeau
Le glob
Le site
Rechercher
Facebook
Twitter
Instagram
 
  Puce
Déplace le ciel
Leslie Kaplan
Théâtre des Lucioles
 
Leslie Kaplan

Théâtre des Lucioles
Puce
Mais c’est quoi, une résidence ?
L’exemple des Lucioles
 
Mais c’est quoi, une résidence ?

L’exemple des Lucioles
Puce
animé par Leslie Kaplan
Atelier d’écriture
 
Atelier d'écriture
Les Lucioles, juste avant la première...

jeudi 14 novembre 2013, par Nicolas

Le Théâtre des Lucioles est accueilli durant 3 semaines en résidence, pour la création de Déplace le ciel, à découvrir les 14 et 15 novembre. Après un premier épisode il y a 2 semaines, suite ici du récit de leur résidence.

Deux nouvelles semaines de résidence sont passées. La première a été notamment dédiée à la finalisation de la création lumière. Dans le même temps, la mise en scène se précise, s’affine au fil des répétitions, mais évoluera encore jusqu’à la première, et même au-delà.

Cette avant-dernière semaine est celle des ajustements pour chacune des pièces du puzzle (les costumes, le son, la vidéo, la scénographie…), individuellement, mais aussi dans leur imbrication les unes avec les autres. C’est le moment où la technique se cale sur le texte, où s’établissent les fiches techniques et les conduites, du plateau (machinerie, accessoires), du son, de la vidéo et de la lumière. La conduite, c’est la liste chronologique des consignes techniques, calées sur le texte ou des moments particuliers de jeu, et grâce à laquelle les régisseurs envoient au bon moment l’effet lumière ou la musique, ou déplace un élément du décor.
Tous ces éléments sont validés ou modifiées, scène par scène, lors des répétitions qui clôturent chaque journée de résidence.

Enfin, la dernière semaine est celle des essais grandeur nature, chaque journée se terminant par un filage, c’est-à-dire une répétition dans les conditions réelles du spectacle, dans son intégralité. Et là encore, suivant le rendu, certains éléments peuvent être modifiés, y compris en profondeur, voire même supprimés.
Jeudi dernier, soit une semaine avant la première, Elise et Frédérique nous demandent l’accès à une imprimante pour réimprimer le texte, dont elles ont décidé d’en modifier l’ordre… Mais pas de panique !
Après un an d’écriture et d’aller-retour incessants entre le texte et le plateau, entre elles et Leslie Kaplan, rien n’est en effet encore figé. Elles se donnent la liberté de modifier le texte, de le couper, d’intervertir des séquences, pour en trouver la narration théâtrale la plus fluide. Idem pour la lumière, le son ou la vidéo.

Hier soir, c’était la répétition générale, le moment de caler les derniers détails, de se roder, de trouver le rythme et la confiance. On s’y est glissé, mais on ne vous dévoilera rien ! Sauf que le texte claque, qu’Elise et Frédérique ont toujours cette complicité sur scène qui fait leur force, comme dans Louise elle est folle ; ça promet, et on a hâte, après ces 3 semaines privilégiées à leur contact, de voir Déplace le ciel « en vrai ». Avec vous.
Cela tombe bien, dans 7h, c’est la première…

Déplace le ciel, jeudi 14 novembre à 19h, vendredi 15 à 20h30

Vos réactions
Partager
Facebook
Vimeo
Twitter
 
 
Lettre d'informations
S'abonner au blog
 
Haut de page