archives
ss
ce

Le metteur en scène


Emmanuel Demarcy-Mota

Fils de Teresa Mota, comédienne portugaise de renom, et de Richard Demarcy, auteur dramatique et metteur en scène. Il crée la compagnie des Millefontaines au lycée Rodin de Paris en 1988. Metteur en scène. Directeur de la Comédie de Reims/CDN de 2002 à fin août 2008.

Le 1er septembre 2008, il succède à Gérard Violette pour diriger le Théâtre de la Ville.

P A R C O U R S A R T I S T I Q U E

À 17 ans, Emmanuel Demarcy-Mota réunit plusieurs camarades pour fonder, à Paris, un groupe théâtral au Lycée Rodin. Avec cette équipe, il met en scène Caligula d’Albert Camus, une création collective, et travaille sur des auteurs allemands (Kleist, Büchner…). L’aventure se poursuit ensuite pendant trois ans à La Sorbonne où, le groupe s’élargissant, il met en scène Erdmann, Shakespeare et Pirandello. Au terme de ces trois années de théâtre universitaire, il démarre une résidence de sept années au CDN d’Aubervilliers-Théâtre de la Commune et au Forum culturel de Blanc-Mesnil.

À 22 ans, il met en scène L’Histoire du soldat de Ramuz au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers avec lequel il démarre un premier partenariat. En 1994, il débute une collaboration régulière avec François Regnault autour de traductions de textes qu’il projette de mettre en scène : Büchner, Shakespeare, Pirandello, Brecht. Dans le même temps, il travaille avec son collectif d’acteurs les textes du répertoire européen (Wedekind, Kleist, Marivaux, Molière, Erdmann…) Suivra la création de Léonce et Léna (1995) de Büchner au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers où la pièce sera reprise durant deux saisons au terme d’une tournée en France, au Luxembourg et au Portugal. En 1998, en regroupant une troupe de jeunes acteurs issus notamment du JTN (Elsa Lepoivre, Valerie Dashwood), il crée une première version de Peine d’amour perdue de Shakespeare dans une nouvelle traduction de François Regnault. Il sera invité pour la première fois au Théâtre de la Ville pour reprendre ce spectacle.

En 1999, il reçoit le Prix de la révélation théâtrale de l’année, remis par le Syndicat national de la Critique dramatique.

En 2000, avec une troupe de 15 acteurs il créé Marat Sade de Peter Weiss au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers. En 2001, il est invité au Théâtre de la Ville pour créer Six Personnages en quête d’auteur de Pirandello dans une nouvelle traduction de François Regnault.

En 2002, Emmanuel Demarcy-Mota est nommé à la direction de La Comédie/CDN de Reims. Il ouvre sa première saison avec 2 créations de Fabrice Melquiot (Le Diable en partage et L’Inattendu) dont il créera 5 pièces durant sa direction à la Comédie, et met en place :

• UN COLLECTIF ARTISTIQUE réunissant un auteur (Fabrice Melquiot), un scénographe, un musicien, un collaborateur artistique et quinze acteurs.

• SCÈNE OUVERTE ET SCÈNE D’EUROPE, deux temps forts chaque
saison, le premier autour de la poésie et des écritures non dramatiques,
le deuxième proposant spectacles et workshop de metteurs en scène
invités de toute l’Europe.

• UN CENTRE DE RECHERCHE ET D’ÉCHANGES EUROPÉEN avec des metteurs en scène, des acteurs et des auteurs Européens (Arpad Schilling, Pipo Delbono, Marius Von Mayenburg…).

• DES COMPAGNIES ASSOCIÉES, ARTISTES EN RÉSIDENCE
Il inscrit des liens de fidélité avec un certain nombre de compagnies
indépendantes, tant par un soutien à la production qu’à la diffusion des
spectacles.

• UN « LABORATOIRE DES ÉCRITURES CONTEMPORAINES POUR LA
SCÈNE » En collaboration avec Fabrice Melquiot.

• CRÉATION DE L’ATELIER
En octobre 2007, après 3 ans de travaux, il réhabilite un hangar en salle
polyvalentEn octobre 2007 : L’Atelier, modulable propre à de nouvelles
formes artistiques, lieu de répétitions, de formation et de création.

En 2006, il est invité à faire l’ouverture du Festival international Musica en mettant en scène L’Autre Côté, un opéra de Bruno Mantovani, à l’Opéra national du Rhin.

En septembre 2007, il crée au Teatro Nacional Dona Maria II de Lisbonne une version bilingue de Tanto Amor desperdiçado de Shakespeare. Le spectacle est produit par le Teatro Nacional et La Comédie de Reims et réunit 18 comédiens portugais et français. Il est joué à Lisbonne et en France avant une tournée internationale.

En janvier, il créé à Reims et pour le Théâtre de la Ville, Homme pour homme de Brecht

En septembre 2008, il est directeur du Théâtre de la Ville et invite Guy Cassiers pour ouvrir sa première saison avec Le Tryptique du pouvoir, et met en scène Casimir et Caroline d’Horváth.

Depuis 2008, il est président de l’Anrat, association qui rassemble des artistes et des enseignants engagés dans des actions d’initiation, de formation et d’accompagnement des jeunes aux pratiques théâtrales au sein de l’école, mais également hors temps scolaire.