Le canard confi.né #7

 

jeudi 7 mai 2020

VIVE le spectacle VIVANT !

Huit semaines sans spectacle à La Garance ! Comment avons-nous fait pour le supporter, nous les passionnés de théâtre ? Bien sûr le canard confi.né (comme
nous) nous a dit, chaque jeudi, que l’équipe travaillait pour nous, pour que demain... bientôt ? ... à la rentrée ? revive ce spectacle vivant qui nous aide, nous aussi, à mieux vivre.

Mais nous avons compris que ce serait désormais difficile de patienter dans une file d’attente, serrés les uns contre les autres, impatients de découvrir des artistes nouveaux, de vibrer ensemble, de partager des émotions et des rires.

Qu’il faudrait penser aux « gestes barrières » (une drôle d’association de mots quand on y pense), venir masqués (mais en fait, c’est comme cela qu’a commencé le théâtre, non ?) et respecter cette « distanciation sociale » dont personne ne nous avait jamais parlé auparavant. A-t-elle-même un sens quand on parle de théâtre, de danse, de musique, qui sont là pour nous rapprocher de notre voisin dans la salle ?

En fait, j’en veux un peu aux programmateurs de La Garance : pourquoi avoir programmé ce printemps Home, Illusions perdues ? Ils se doutaient de quelque
chose ? Alors il a bien fallu compenser par le souvenir, se rappeler les noms de tous les voyages dans lesquels ils nous avaient embarqués les mois précédents : Dans ce monde, Si loin si proche, Allegria, Sisyphe heureux. Se dire qu’on avait une folle envie de les poursuivre et de retrouver les artistes compagnons et compagnonnes, très vite. Et qu’on est finalement bien contents que toute l’équipe y croie aussi et nous prépare - à distance - une rentrée magnifique.

Alors on leur dit : merci !, à eux et à tous les artistes dont c’est le pain quotidien. Tenez-bon, ne lâchez rien. Nous, on sera là... dès qu’on pourra. Et en attendant, on vous applaudit tous les soirs à 20h dans nos têtes.

« C’est l’art qui fait la vie. Je ne connais aucun substitut d’aucune sorte à la force et à la beauté de son processus »
Henry James

Jacqueline Lacotte, présidente de La Garance