archives
ss
ce

Le Cinquième rêve

L’équipe artistique


Stéphane Delaunay :
Plasticien diplômé de l’école des Beaux Arts d’Angers. Il collabore avec le groupe ZUR depuis 1996. Il fait des installations, de la peinture et de la sculpture. Actuellement, il travaille avec Francesca
Sorgato
sur le spectacle Plein de (petits) rien.

Francesca Sorgato née un soir de novembre au siècle dernier, ravie dès son plus jeune âge par la
puissance évocatrice de la poésie, entre en théâtre par la porte de la cave de son immeuble, où avec
ses compagnes de jeu elles livre des historiettes pour faire rire, pleurer, rêver. La vie lui offre de
cheminer par des sentiers qu’elle n’aurait pas imaginés (faire du théâtre de marionnettes, d’objets,
recroiser le texte, expérimenter le silence, la musique , le mouvement….) Elle a créé avec Corine
Linden
FLASH Marionnettes en 1981, puis PHENOMENE Tsé-Tsé avec Isabelle Kessler en 1986.
A présent sous le label lili déSaStreS, elle continue de créer avec divers compagnons, des
spectacles en direction de divers publics (avec une attention toute particulière au public des très tout petits (à partir de 9 mois).

Antoine Birot :
Musicien et compositeur, tant dans les domaines des musiques improvisées, que des
musiques du monde, est aussi un concepteur-constructeur de machineries sonores et visuelles,
destinées à produire du rêve et de la poésie. Membre du collectif ZUR il a également collaboré avec Le Royal de Luxe.
En tant que musicien, il a joué avec Sapho, Mohammed El Amraoui, Laoun Sharki,... et composé des musiques pour films, documentaires et pour le théâtre.

Nicolas le Bodic :
Entre théâtre contemporain et performance plastique, éclairage au théâtre et cinéma expérimental ou
bien installation in situ et construction des systèmes électromécaniques pour le spectacle, il développe, depuis 1997 avec le groupe ZUR un travail personnel qu’il transpose volontiers en salle
avec de nombreuses créations lumières pour des compagnies telles que Vol plané, Skappa, Hihan ou des metteurs en scène tels que Cédric Gourmelon ou Jérome Kircher.
Le cinéma expérimental, la recherche sur le support physique de l’image et le développement de dispositifs optiques font partie de ses envies du moment.

Jacques Templeraud :
Avant l’âge de 29 ans, jamais il n’aurait imaginé monter sur une scène, et puis !… Avec des amis et un chien qui s’appelait Manarf (“Je ne sais pas “ en Arabe), il a créé un spectacle fait de soupirs, de
grognements, de mots éparpillés et de petits objets.
Le Théâtre Manarf a produit quinze spectacles. Son langage, sans paroles – ou presque- lui a
permis de jouer en de nombreux pays : Europe, Afrique, Amériques.
Proche-Orient, Australie, « J’en reviens souvent au jeu avec des objets. A mon avis les objets
permettent aux acteurs de jouer davantage, ou plutôt de laisser jouer, de frôler ces moments où tout
s’anime d’une façon indicible entre les acteurs, entre les acteurs et les spectateurs…” Il a aussi travaillé avec Le Vélo Théâtre (Apt), La Cie Jo Bithume (Angers), La Cie Komela (Ile de la
Réunion), Phénomène Tsé-Tsé (Aigre), Les Souffleurs de Rêves (La Rochelle), SKAPPA (Marseille), Cie Nathalie Béasse (Angers).

Freija Wouters :

née à Anvers, le plat pays belge en1978, a fait ses études de scénographie à Tilburg et Utrecht.
A la fin de ses études elle a gagné l’Oeillet d’Art de Utrecht. Elle a travaillé par exemple avec Alba Theaterhuis, Dogtroep, Camerata Trajectina et Lotte van den Berg. Depuis 2000 elle
fait partie du collectif Groupe ZUR. Elle a fait les costumes pour le spectacle Plein de (petits) rien. L’enthousiasme est son ancre de ressort et la fantaisie inépuisable, sa force.