archives
05
06

LOIC LANTOINE

CONCERT


Accompagné de son compère François Pierron à la contrebasse, Loïc Lantoine a accepté l’invitation de la Scène nationale de Cavaillon pour une série de concerts dans la région.
C’est l’occasion de découvrir ce poète rêveur, qui accroche ses mots à la mélodie d’une contrebasse chaude et ronde. Ces deux-là savent capter nos oreilles et nous entraîner dans leurs histoires et leur univers déglingué...

Lundi 27 mars - 20h30
VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON - tinel de la Chartreuse

ATTENTION : REPORT DU CONCERT DU MARDI 28
Le concert à Chateauneuf de Gadagne aura lieu vendredi 31 mars à 20h30.

Mercredi 29 mars - 20h30
NOVES - Salle de l’Eden

Vendredi 31 mars - 20h30
CHATEAUNEUF DE GADAGNE - Chapelle des Pénitents

Samedi 1er avril
ouverture des portes à 21h30 - concert à 22h
popote party à 19h :
Chacun amène une spécialité culinaire (quiches aux grenouilles, pâtes aux citrouilles...), et l’on partage les plats et un moment privilégié entre public et artistes.
LA GARE DE COUSTELLET

C’est qu’ils n’en sont pas à leur coup d’essai : de nombreux bistrots se souviennent des soirées où ils partageaient déjà musique, mots et bonne humeur.
De collaborations en rencontres, Loïc Lantoine et François Pierron ont croisé la route de Fantasio, des Têtes Raides, et assuré la première partie ou des Rita Mitsouko et le Rue Kétanou. Plus récemment ils ont été à l’origine du joyeux collectif Mon Côté Punk.

Et si le succès est désormais là, ils restent fidèles à leur envie première : apporter de la poésie là où on ne l’attend pas, et d’une manière toujours surprenante. « A quoi sert la poésie ? Pourquoi on le fait ? Est-ce que certaines personnes n’en sont pas mises à l’écart ? » Voilà les interrogations qui nourrissent l’énergie du duo.
Cette tournée Nomade(s), c’est pour eux l’occasion d’aller une fois de plus à la rencontre du public hors des salles habituelles.

CE QU’EN DIT LA PRESSE

" S’il fallait comparer Loïc Lantoine à l’un des parrains classiques de la chanson française, ça serait plutôt Brel qu’on évoquerait. Pour le côté imprécateur tendre, éructeur lyrique, postillonneur habité [...] Baroudeur des mots, sculpteur de tempos, sorte de mélange cramé de Tom Waits et de Léo Ferré, Loïc Lantoine dit s’inspirer autant d’Henri Michaux que de Géo Norge, poète belge contemporain... "

Philippe Barbot - TELERAMA

" Le premier est un lutin à l’énergie de Zébulon, faisant respirer, râler, swinguer ou pétarader sa contrebasse avec une liberté qui contredit l’apparente austérité de ce dépouillement. Le second, fils d’un ouvrier et d’une postière, ch’ti grandi à Wazemmes, quartier populaire lillois qui imprègne encore son accent, son goût des amitiés bistrotières, amateur de Supervielle, évoque parfois Ferré, la théâtralité de Brel ou le rocker bruxellois Arno, pour cette façon quasi punk de transcender sa timidité. "

Stéphane Davet - LE MONDE