archives
05
06

LAST LANDSCAPE

DANSE


Création 2005
Un œuvre présentée comme un « autoportrait face à un paysage ».
La pièce nous présente pourtant un dialogue entre Josef Nadj, danseur, et Vladimir Tarasov, musicien.
Se souvenant des paysages de son enfance, Josef Nadj tente de rendre visible le passé, par un subtil jeu de traces qui donne à voir la mémoire des gestes. Le mouvement devient calligraphique, et l’utilisation d’artifices vidéo se fait oublier pour servir la poésie du geste.

Josef Nadj - biographie
(extrait d’après le programme du Festival d’Avignon 2005)

photo : Nathalie Sternalski
Last Landscape / Joseph Nadj 2005
Originaire de Voïvodine, ex-Yougoslavie, Josef Nadj s’installe en France aux débuts des années quatre-vingt pour perfectionner son travail d’acteur. Il y découvre la danse contemporaine, travaille avec François Verret, Catherine Diverrès, Mark Tompkins et fonde sa compagnie, le Théâtre Jel. Dès son premièr spectacle en 1987, Canard pékinois, son travail suscite un vif intérêt. Nommé directeur du Centre chorégraphique national d’Orléans en 1995, il a réalisé une vingtaine de pièces. Si l’ensemble de ses œuvres puise son univers et ses personnages dans la fable de son village natal, la plupart de ses créations s’inspire de l’œuvre de ses auteurs de prédilection : Gesa Csath dans Comedia tempio (1990), Franz Kafka dans Les Veilleurs (1999), Bruno Schulz dans Les Philosophes (2001), Raymond Roussel dans Poussière de soleils (2004). En parallèle, il réalise plusieurs expositions de sculptures, photographies, dessins et miniatures. Laboratoires de vision ou labyrinthes métaphysiques, les œuvres de Josef Nadj ont une aura d’ironie. Elles procèdent d’un cérémonial de l’absurbe, entretenant de multiples liens entre le vivant et l’objet, le merveilleux et la matière. Josef Nadj sera l’artiste associé de la 60e édition du Festival d’Avignon en 2006. Il y a déjà présenté Les Echelles d’Orphée en 1992, Le Cri du caméléon et Les Commentaires d’Habacuc en 1996, Woyzeck ou l’Ebauche du vertige en 1997, Petit psaume du matin en 1999, Le Temps du repli en 2001, Les Philosophes en 2002, et ce Last Landscape en 2005.

La Scène nationale de Cavaillon accueille cette saison deux spectacles de Josef Nadj. A voir également : Woyzeck ou l’ébauche du vertige

POUR EN SAVOIR PLUS...

Visiter le site http://www.josefnadj.com/

Voir un extrait vidéo du spectacle sur le site de TV5monde