Bandeau
Le glob
Le site
Rechercher
Facebook
Twitter
Instagram
 
 
L'aventure "Fleisch - Marathon de danse" a commencé au Vélo Théâtre à Apt

lundi 21 septembre 2015, par Ophélie

Fleisch est un spectacle dans lequel s’entrecroisent textes, danse et musique. Pauline Laidet s’est inspirée du livre d’Horace Mc Coy "On achève bien les chevaux", sur les marathons de danse qui avaient lieu aux État-Unis, en pleine crise économique, dans les années 30. A la troupe de comédiens professionnels s’ajoutent quelques comédiens et danseurs amateurs.
Le premier groupe d’amateurs a été formé par Pauline Laidet au Vélo Théâtre à Apt, les 12 et 13 septembre (présentation publique le 17 septembre). L’aventure se poursuivra avec les amateurs, sur le plateau de La Garance en mai 2016.
Françoise fait partie de ce premier groupe d’amateurs intégrés à "Fleisch" et témoigne :

Pour rejoindre les amateurs, c’est par là

18/09/2015 - 00 h 41 - FLEISCH

Je reviens juste du Vélo Théâtre d’Apt. 1 h 15 de route (j’habite loin) et un face-à-face nocturne avec mon volant et mon tableau de bord.

Et alors ? Très intéressant, me dira-t-on.

Je précise : je reviens d’Apt où nous venons de présenter au public le travail de la première sortie de résidence de « FLEISCH » (voir p 77 du programme 15/16 de la Garance, je ne vais quand même pas tout raconter !).

Ingrédients pour une création artistique réussie :
- Une metteure en scène-chorégraphe généreuse au grand sourire : Pauline Laidet.
- Un sujet d’inspiration plutôt inconnu : les marathons de danse aux USA dans les années 30 (des vidéos d’époque sur youtube).
- Un projet de création associant théâtre/danse et professionnels/amateurs (j’en suis !).
- un lieu de résidence : le Vélo Théâtre.
- un lieu de représentation du spectacle final : la Garance (voir p 77 je vous dis !).

Recette :
- Mélanger 5 comédiens/danseurs professionnels adorables et une bonne vingtaine d’amateurs motivés.
- Bien décortiquer les mouvements et apprendre une chorégraphie qui sera dansée de plus en plus vite.
- Eponger régulièrement l’excès d’humidité.
- Retenir le déroulé de l’ensemble.
- Improviser sur certaines parties
- Donner corps à la danse.
- Danser avec nos corps, pas forcément rompus à l’exercice.
- Défendre le projet.
- Ne pas décevoir Pauline.
- Réserver pendant 3 jours.
- Réchauffer la veille.
- Servir, ce jeudi soir, 50 minutes de représentation.

Le public est touché et le dit. Les corps ont parlé.
Il découvre la thématique et s’interroge.
Il aime et le dit aussi (tiens ? où sont ceux qui n’ont pas aimé ? pardon ? il n’y en a pas ? ah ! bon !).
Beaucoup sont étonnés du résultat obtenu en si peu de temps de travail.

Mon face-à-face nocturne avec mon volant et mon tableau de bord prend sens à présent, non ?….

P.-S.

La Garance recherche des amateurs pour cette expérience participative.
Projet en partenariat avec le Vélo théâtre à Apt.
Ateliers les 14 et 15 mai 2016.

Partager
Facebook
Vimeo
Twitter
 
 
Lettre d'informations
S'abonner au blog
 
Haut de page