archives
ss
ce

Kheireddine Lardjam


Kheireddine Lardjam est un des jeunes artistes algériens
qui, par son travail, ne cesse d’interroger les liens qui
unissent les deux rives de la Méditerranée.

Né en 1976, il crée El Ajouad (Les Généreux) en 1998 d’Abdelkader Alloula, auteur déterminant dans son parcours. La troupe qu’il crée à Oran avec quelques amis porte le nom de
cette pièce. Ensemble, ils se consacrent à la découverte
et la diffusion de textes d’auteurs contemporains, et en
particulier d’auteurs algériens. La Récréation des clowns
de Noureddine Aba, Les Coquelicots de Mohamed Bakhti,
La Pluie de Rachid Boudjedra, mais également des
pièces d’auteurs occidentaux, Roméo et Juliette de William
Shakespeare
, En attendant Godot de Samuel Beckett, Ubu
roi
d’Alfred Jarry, Les Justes d’Albert Camus et Syndrome aérien de Christophe Martin.

Ses spectacles tournent en
Algérie et également en France de façon régulière. Il noue de
forts compagnonnages avec des théâtres comme le Forum
culturel–scène conventionnée du Blanc-Mesnil, l’Arc–scène
nationale du Creusot. Il travaille aussi comme collaborateur
avec Arnaud Meunier en 2002 et Guy Alloucherie en 2006.
En 2009, Kheireddine Lardjam est en résidence au Centre
dramatique de Valence pour sa création Bleu Blanc Vert
de Maïssa Bey. Pour la saison 2010-2011, il fera partie du
collectif d’artistes du Centre dramatique régional de Vire. En
Janvier 2011, il répondra aussi à une commande du Centre
dramatique de Sartrouville, pour une création Jeunesse
dans le cadre du Festival Odyssées en Yvelines. Un texte
écrit par Pauline Sales.