accessibilité

Archives saison 2008-2009

Correspondances @ Eric Bourdet (cliquez pour agrandir)
Correspondances @ Eric Bourdet (cliquez pour agrandir)
Correspondances @ Eric Bourdet (cliquez pour agrandir)
lundi
6 avril
20 h 30
Mérindol - salle des Fêtes

 

mardi
7 avril
20 h 30
Châteauneuf-de-Gadagne - salle de l’arbousière

 

mercredi
8 avril
20 h 30
Oppède - espace Jardin de Madame

 

jeudi
9 avril
20 h 30
Noves - Les Paluds - salle de l’amitié

 

vendredi
10 avril
20 h 30
Morières-les-Avignon - Espace culturel Folard

Kettly Noël / Nelisiwe Xaba  

Correspondances

Partager
 

Vingt et une heure à Paris, à Johannesburg. Dix neuf heures à Bamako. Treize heures à Port au Prince. Deux êtres, deux femmes se retrouvent après de nombreuses correspondances. Lieu du rendez-vous : sous un lampadaire d’une ville du présent, devant une discothèque, la plage, une chambre, un cabinet de toilette. Retrouvailles.

- Nomade(s)

 

plan d’accès

<carte_gis1|id_article=659|type=carte|latit=43.848641360290195|lonxit=5.133018493652344|zoom=9>

Le spectacle

JPEG - 38.7 ko
Correspondances @ Eric Bourdet

Elles sont là. Les corps sont là, ces dames sont là. Elles sont là au rendez-vous pour se raconter leurs vies, échanger leurs avis, pour rire, pour se disputer. Un baiser par ci, un coup par là. Les femmes s’agacent et se disputent le monde. De la tendresse aussi, une caresse sensuelle, une invitation ?

Elles se retrouvent enfin, le temps d’un désir incertain. Un moment quelque part, le temps d’un rêve ou tout et rien n’existe à la fois. Ces deux dames sont des femmes heureuses comblées par la vie.

Elles sont amoureuses de …, ennemies de …, idoles de … Mais qui sont ces dames ?

 :: :

- durée : 50 minutes

Kettly Noël

Kettly Noël, haïtienne, vit et travaille à Bamako. Les gens passent et les regards se croisent. Les amitiés se lient et les amours se dénouent. Les genres se mélangent et se dérangent. Kettly Noël nous dresse un portrait de notre société d’aujourd’hui, d’un moment, d’hier. Elle traverse les territoires et les corps. Chaque pièce est une partie de ses questionnements, de son vécu et de ses désirs.

Travail de terrain et caresses de divers domaines ont permis à Kettly Noël de préciser une trajectoire personnelle jalonnée de décisions déterminantes et de risques calculés.

Nelisiwe Xaba

Nelisiwe Xaba est née à Soweto (Afrique du Sud). Elle étudie à la
Dance Foundation de Johannesburg. En 1996, elle reçoit une bourse pour le Ballet Rambert et elle part étudier la danse à Londres. En 1997, elle rejoint la Pact Dance Company puis travaille, entre autres, avec Robyn Orlin (« Daddy, I’ve seen this piece six times before and I still don’t know why they hurting each other », « Life after the credits roll… »…etc.) Elle rencontre également les arts visuels avec le plasticien Rodney Place
(« Couch Dancing ») ou le théâtre avec Sophie Loucachevsky
(« l’homosexuel ou la difficulté de s’exprimer »). En 1999, elle met en scène « I Diskie ».

Depuis 2001, Nelisiwe Xaba chorégraphie ses propres pièces : « Dazed and confused », « Talent search for new rainbow nation dance company », « No string attached 1 & 2 », « Be My Wife (BMW) » et ses dernières créations, « Plasticization » et « They look at me and that’s all they think » actuellement en tournée.

Distribution

chorégraphie et interprétation : Kettly Noël et Nelisiwe Xaba

scénographie et costumes : Joël Andrianomearisoa
création lumières : Gilles Gentner
éclairagiste : Christian Le Moulinier
vidéo : Frédéric Koening
musiques : Jill Scott, Betty Carter, Blossom Dearie, Godspeedyou Black Emperor, Annie Lenox Eurythmics, John Cage, Angedup
répétitrice : Lydia Carillo

 :: :

production : Donko Seko / La Compagnie

en coproduction avec : Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis, programme Afrique en Création de CULTURES FRANCE, Centre Culturel Français de Bamako,
Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Mali, Institut Français d’Afrique du Sud (IFAS), Ambassade de France en Afrique du Sud (Johannesburg), Les Francophonies en Limousin
Centre Chorégraphique National de Caen-Basse Normandie

création accueillie en résidence et soutenue par : Schlachthaus Theater (Berne), Centre Culturel Français (Bamako), CCN Ballet Preljocaj le Pavillon Noir (Aix en Provence), CCN de Caen-Basse Normandie,
Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine Saint-Denis

remerciements : Bénédicte Alliot, Valéry Gaillard

 
 
 
 
Haut de page