accessibilité

Archives saison 2007-2008

Erase E(X) - photo Benjamin Lassere (cliquez pour agrandir)
Erase E(X) 4 - photo Agathe Poupeney (cliquez pour agrandir)
Erase E(X) 6 - Photo Gaëtane Bibot (cliquez pour agrandir)
vendredi
21 mars
20 h 30
Théâtre de Cavaillon

Johanne Saunier / Jim Clayburgh / Cie Joji Inc.  

Erase - E(X) parties 1-2-3-4-5-6

Partager
 

Une pièce relais, en forme de poupée russe : chaque chorégraphe efface puis re-crée la pièce du précédent. L’effacement se fait sur scène, surtout pas une négation mais une réécriture, où chaque artiste se plonge dans un univers étranger, l’absorbe, le soustrait, l’additionne, jusqu’à pouvoir s’y identifier : Le travail de Georges Aperghis succèdera à celui de Kurt d’Haeseleer et Johanne Saunier terminera...

 

Le spectacle

Tout commence par une esquisse dansée donnée par Anne Teresa De Keersmaeker.
Le Wooster Group de New York l’efface puis est effacé par Anne Teresa De Keersmaeker qui est effacée par Isabella Soupart qui est effacée par Kurt d’Haeseleer qui est effacé par Georges Aperghis qui est effacé par Johanne Saunier ... et ainsi de suite
Inspiré du tableau « Erased » où l’artiste Robert Rauschenberg effaçait un tableau de Willem De Kooning et en cela se le réappropriait, Joji Inc a imaginé ERASE-E(X), une pièce relais où chaque chorégraphe efface et re-crée la pièce du précédent.
L’effacement se fait sur scène. Il n’est pas une négation mais une réécriture, où chaque artiste se plonge dans un univers étranger, l’absorbe, le soustrait, l’additionne, le travaille jusqu’à pouvoir s’y identifier.

le site de la compagnie

un atelier pour le regard est proposé autour de ce spectacle le samedi 22 mars

Programme

Partie 1
La forme de la danse d’Anne Teresa de Keersmaeker (le prologue) est lentement effacée par The Wooster Group, en infusant chaque mouvement d’un contenu psychologique de la "Femme Moderne" selon Godard : capricieuse, royale, mystérieuse.

Partie 2
Anne Teresa De Keersmaeker reprend tout le matériel du Wooster Group et retravaille, avec Johanne Saunier, une danse, pure, abstraite, virtuose, sans intention narrative, tantôt dans la vitesse tantôt dans le ralentissement. Sur les percussions indiennes riches et complexes de Umayalpuram Sivaraman et "Jolene" de Dolly Parton.

Partie 3
Isabella Soupart efface la partie 2 et crée une pièce entre théâtre et danse. Un duo-duel aux accents de thriller terriblement humain. Un sentiment d’urgence. Celui d’un homme face à une femme qu’il pense reconnaître. Une histoire complexe est lentement révélée. Une pièce physique et rythmique ; teintée de naturalisme cinématographique et imprégnée d’humour et de sens dramatique. C’est de la déconstruction du texte et du mouvement que jailli toute la force du sens.

Partie 4
Kurt d’Haeseleer s’infiltre dans le subconscient de la dernière pièce et ressuscite Brigitte Bardot après son accident fatal survenu dans le Mépris. Elle entame un duo avec une antenne parabolique qui scanne l’espace et transmet les images d’une réalité cachée derrière les mouvements. Une antique relation amour/haine se développe entre la danseuse et l’antenne d’où surgit la question ; "Qui contrôle qui ?"

Partie 5
Georges Aperghis, un des fondateurs du théâtre musical écrit un texte. Quatre voix enchevêtrées dans un tourbillon sonore happent des mots, confectionnent des femmes par éclats, colorient une sorte de fresque installée au milieu de la scène. Une composition pour une voix à corps multiple ou un corps à plusieurs voix.

Partie 6
Johanne Saunier signe cet effacement en collaboration avec les interprètes. Dans le passage vers la partie 6, il semble manquer quelque chose, cette chair qui effacerait l’abstraction de la femme/voix de la partie 5. Comme une cellule qui dégénère ce manque vient remplir la scène d’un élan intarissable vers un désordre intime pour chacune des interprètes.

Cie Joji Inc.

La compagnie Joji Inc a été créée par Johanne Saunier & Jim Clayburgh en 1998.

Johanne Saunier -----------------------------------------------------------
Chorégraphe / Danseuse
Pendant plus de dix ans, de 1986 à 1998, Johanne Saunier est interprète au sein de la compagnie Rosas, dirigée par Anne Teresa De Keersmaeker. Puis elle travaille avec Michèle Anne De Mey, Fatou Traoré, Thierry De Mey (pour son film 21 études à danser), Claudio Bernardo, etc... Pour Joji Inc, son association avec le scénographe Jim Clayburgh, elle chorégraphie Sans la Voix des Maîtres (1998), Chorée/Salto (1999), Final Scene (prix d’auteur Bagnolet 2000), Landscape with 4 figures (2001), It’s Like (2002), It’s Like (film+ Installation) 2003, You are here / Swot, Erase-E(x) 1 (Festival d’Avignon 2004) et Erase-E(x) 1,2,3 (Festival d’Avignon 2005). Depuis 2000, elle est également interprète dans plusieurs opéras (Le Conte d’hiver de Philippe Boesmans/Luc Bondy, BloetWollefDuivel de Walter Hus/Guy Cassiers, Paysage sous surveillance et Avis de Tempète de Georges Aperghis/Ictus.

Jim Clayburgh---------------------------------------------------------------------------
Scénographe
Jim Clayburgh, concepteur de décors et lumières, est l’un des membres fondateurs de la compagnie The Wooster Group, avec laquelle il collabore depuis 1976 (The Hairy Ape, North Atlantic, Finished Story, Emperor Jones et Brace Up, The Road to Immortality et Three Places in Rhode Island). Parallèlement, Jim Clayburgh a réalisé les décors de pièces de théâtre pour la compagnie Isabella Soupart, le New York Shakespeare Festival, pour le Ontological Hysteric Theater, Mabou Mines, Creation Company, tout en incluant des oeuvres mises en scène par Richard Foreman, David Rabe, et Des McAnuff. Jim Clayburgh est aussi actif dans le domaine de la danse : il a conçu les éclairages pour les compagnies Rosas, Michèle Anne De Mey, Douglas Becker, Ultima Vez/Wim Vandekeybus, Pierre Droulers (De l’Air et du Vent, Multum in Parvo, MA, Inouï), Isabella Soupart et En Knap ainsi que pour les ensembles Ictus et Walpurgis. Avec Pierre Droulers, il crée en 1999 l’opéra Aventures et Nouvelles aventures de Ligeti. Il crée également toutes les scénographies (décors et lumières) pour Joji Inc. Il réalise la scénographie de K.O.D. (Kiss of Death) pour la cie Isabella Soupart présenté au Kunstenfestivaldesarts 07. Jim Clayburgh a travaillé à la rénovation du bâtiment de La Maison de la Radio Flagey à Bruxelles.

 :: :

- le site de Joji Inc.

 
 
 
 
Haut de page