accessibilité

Archives saison 2009-2010

Cercles @ Elizabeth Carecchio (cliquez pour agrandir)
Cercles @ Jean-Gabriel Valot (cliquez pour agrandir)
Cercles @ Elisabeth Carecchio (cliquez pour agrandir)
Cercles @ Elisabeth Carecchio (cliquez pour agrandir)
ONDA (cliquez pour agrandir)
mercredi
31 mars
19 h
Théâtre de Cavaillon
Rencontre avec les artistes à l’issue de la représentation
durée 2 h 10

 

jeudi
1er avril
20 h 30

 

vendredi
2 avril
20 h 30
Théâtre de Cavaillon
théâtre

Joël Pommerat  

Cercles / Fictions

Vos réactions
Partager
 

Un autre rapport au public ! Un cercle complet et dedans des histoires d’humanité vraie ! Et ainsi plus que jamais parler du monde et du temps au présent !

" Tous les personnages de cette pièce, à l’exception d’un seul, sont vrais, authentiques. Tout comme les situations. Elles me concernent moi directement,
ou bien elles sont partie prenante de ce que je suis aujourd’hui. Et des personnes qui ont existé. Êtres vivants ou fantômes de mon histoire, histoire la
plus lointaine même parfois, dont les actions m’ont hanté ou impressionné. Des instants que j’ai voulu reconstruire comme on reconstitue la scène d’un meurtre pour éclaircir une énigme. "
Joël Pommerat

- La Soirée Pécou avec Joël Pommerat prévue le lundi 29 mars est annulée pour des raisons techniques. Merci de votre compréhension.

 

Points de départ

" Je voudrais parler des deux points de départ de Cercles/Fictions.
Le premier ce sont des discussions avec Peter Brook, qui nous a invités il y a deux ans à venir travailler dans son théâtre, discussions sur notre façon d’envisager le rapport entre les spectateurs et la scène. Dans mes spectacles précédents, je n’avais jamais considéré ce rapport autrement que frontalement, ce qui revient à imposer un seul et même point de vue : plusieurs centaines de spectateurs mais un seul regard.
Ainsi j’ai pu travailler sur une grande précision du détail, mais aussi sur des notions d’ambigüité et d’ouverture.
Car orienter le regard du spectateur ne veut pas dire le rassurer, cela peut aussi permettre de l’égarer. Dans le travail de Peter Brook, la multiplicité des regards est essentielle. Cette salle des Bouffes du Nord est le lieu idéal pour une telle conception.
Il m’a beaucoup parle de cette idée qu’il avait lui et j’ai beaucoup résisté a cette invitation qu’il me faisait, à me défaire de la mienne. C’est alors qu’avec Eric Soyer, scénographe de la compagnie, nous est venue l’image d’un cercle complet. Nous avons imaginé la fermeture du cercle de la salle des Bouffes du Nord. Cela pour constituer une ronde de spectateurs, et créer ainsi une ouverture complète du point de vue et des regards. J’ai vu que je pouvais être totalement inspire par les enjeux d’une telle relation au public. Cette évolution dans ma position de travail a pris un aspect libérateur. Voila donc le premier aspect de ce projet.
L’autre est finalement encore plus personnel et assez particulier. J’avoue quil me dépasse. Il pose la question de la fiction en général. Il est sans doute en lien avec le précédent.
Le voici : tous les personnages de cette pièce, à l’exception d’un seul, sont vrais, authentiques. Toutes les situations de cette pièce sont authentiques. Elles me concernent moi directement, ou bien elles sont partie prenante de ce que je suis aujourd’hui. Elles concernent des personnes qui ont existe. Etres vivants ou fantômes de mon histoire, histoire la plus lointaine même parfois, dont les actions m’ont hante ou impressionné. Des instants que j’ai voulu reconstruire comme on reconstitue la scène d’un meurtre pour éclaircir une énigme. Ces histoires sont drôles, parfois horribles ou dures. Mais elles
sont vraies. Une chose est sure, jamais je ne les commenterai une fois la représentation terminée. Et même je demanderai au spectateur, une fois prévenu de tout ca, de les considérer en définitive comme des objets fictionnels. En somme, je lui demanderai d’oublier le rapport particulier que j’entretiens avec ces histoires… Je sais, c’est complique et peut-être beaucoup demander. Comme si l’on pouvait recevoir une confidence et ne pas l’avoir entendue. Regarder une chose et ne pas l’avoir vue. Déplacer son regard sans cesser de fixer un même objet, statique. Se tourner sans se retourner. Comme si l’on pouvait regarder derrière soi, tout en restant immobile.
Dans son fauteuil. "

Joël Pommerat

Joël Pommerat

Joël Pommerat est né en 1963.
Il découvre le théâtre au collège, grâce à un professeur de français.
A 19 ans, il est engagé par une compagnie, le Théâtre de la Mascara.
A 23 ans, il décide qu’il ne sera pas acteur. Il écrit pendant quatre ans.
En 1990, il fonde la Compagnie Louis Brouillard et met en scène ses premiers textes au Théâtre de la Main d’Or à Paris. Il y crée "Le Chemin de Dakar (monologue)" (1990), "Le Théâtre" (1991), "Des suées", "Vingt-cinq années" (1993), "Les Evénements" (1994).
Il crée au Théâtre des Fédérés à Montluçon "Pôles" (1995) et "Treize étroites têtes" (1997). Il écrit "Les Enfants" (1996), commande d’une pièce radiophonique pour France Culture, puis crée "Présences" au Hublot à Colombes en 1996.
A partir de 1997, il est accompagné et soutenu par le Théâtre Brétigny et le Théâtre Paris-Villette.
Il crée "Qu’est-ce qu’on a fait ?" en 2003, commande de la caf du Calvados et du cdn de Caen. Trois ans plus tard, Joël Pommerat remet en scène cette pièce sous le titre : "Cet enfant".
Il crée au Théâtre Paris-Villette "Mon ami" (2000), "Grâce à mes yeux" (2002) et "Cet enfant" (2006).
Il monte ensuite "Au monde" (2004), "Le Petit Chaperon rouge" (2004), "D’une seule main" (2005), "Les Marchands" (2006).
En juillet 2006, il est invité au Festival d’Avignon, où il présente "Le Petit Chaperon rouge", "Cet enfant", "Au monde" et "Les Marchands".
En résidence pour trois ans au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris (2007-2010), il y crée "Je tremble (1)" en 2007 puis "Cercles/Fictions" en janvier 2010.
En mars 2008, à l’Odéon-Théâtre de l’Europe (aux Ateliers Berthier), il crée "Pinocchio".
Il crée à Avignon en juillet 2008 "Je tremble (1 et 2)".

Joël Pommerat a également écrit et réalisé plusieurs courts métrages en vidéo.

Les textes de Joël Pommerat sont édités chez Actes Sud-Papiers.
Ils sont traduits en anglais, allemand, coréen, croate, espagnol, grec, italien, roumain, russe et suédois.

Distribution

texte et mise en scène de Joël Pommerat
assistante : Martine de Michele

avec : Jacob Ahrend, Saadia Bentaïeb, Agnès Berthon, Gilbert Beugniot, Lionel Codino, Serge Larivière, Ruth Olaizola, Dominique Tack

scénographie : Eric Soyer
lumière : Eric Soyer en collaboration avec Jean-Gabriel Valot
régie lumière et pupitrage : Jean-Gabriel Valot
costumes : Isabelle Deffin
réalisation des accessoires : Thomas Ramon
réalisation sonore : François Leymarie
recherche musicales et compositions : Joël Pommerat, Grégoire et Antonin Leymarie
régie son : Grégoire Leymarie
direction technique : Emmanuel Abate

Remerciements à Yvan Harcq, José Bardio et à l’équipe du TNB Bruxelles et au GMEA d’Albi, pour leur recherche sur la spatialisation et la multiphonie, au Théâtre de l’Odéon.

Mentions

avec l’aide de l’ONDA - Office National de Diffusion Artistique

production : Compagnie Louis Brouillard

coproductions : Théâtre National de la communauté française de Belgique / Bruxelles, CNCDC de Châteauvallon, Espace Malraux - Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Comédie de Béthune - Centre Dramatique Régional Nord / Pas de Calais, Théâtre Brétigny - Scène conventionnée du Val d’Orge, Théâtre d’Arras, Maison de la Culture d’Amiens, Le Fanal - Scène nationale de Saint-Nazaire.

Cercles / Fictions a été en répété en résidence au CNCDC de Châteauvallon, au Théâtre National de la communauté française de Belgique/Bruxelles et au Théâtre des Bouffes du Nord.

La compagnie Louis Brouillard est conventionnée et reçoit le soutien du Ministère de la Culture/la Drac Ile-de-France, de la Ville de Paris et de la Région Ile-de-France.

La compagnie Louis Brouillard est en résidence au Théâtre Brétigny et au Théâtre des Bouffes du Nord.

Cette œuvre a bénéficié de l’aide à la production et à la diffusion du fonds SACD.

 
 
 
 
Haut de page