archives
16
17
théâtre en famille

Joël Jouanneau
Dominique Richard

L’enfant cachée dans l’encrier


durée 1 h
samedi
26 novembre
2016
La Garance

Cette pièce, d’abord écrite pour une diffusion radiophonique, est inscrite sur les listes de lectures de l’Éducation nationale. Un jeune garçon, Ellj, passe ses vacances dans le château de son père, un amiral toujours absent. Un jour, Ellj entend la voix d’une petite soeur inconnue. Elle est cachée dans un encrier et lui demande de la délivrer. L’auteur, Joël Jouanneau, prend alors un extravagant plaisir à s’amuser avec la syntaxe, la conjugaison, l’orthographe. Liberté de langage qui crée une étrange musique : « la si trop belle soeur trouvée et moi, on se lasser pas jamais de se regarder toujours, et je devenir fou pour elle ».

Un plateau nu, un cahier redécouvert dans un grenier par un adulte, et l’aventure commence… Le plateau devient radeau, île déserte, banquise… où sont évoquées toutes les traces de l’enfance : les jouets, le cartable, l’ardoise, le dictionnaire… Une adresse directe aux enfants, leur raconter cette histoire pour se retrouver soi-même traversé par l’état d’enfance. Le ré-enchantement de l’enfance par l’écriture. Et par-delà l’étrangeté de la langue, retrouver l’évidence de la parole et la nécessité du jaillissement des mots. Passage du conte au jeu, de la lecture à l’incarnation, du carnet de bord à l’aventure présente et hors du temps, de l’intime à l’adresse collective. C’est aussi l’histoire d’une contamination : les adultes sont traversés par la langue de Ellj, et peu à peu parlent comme lui une langue où la temporalité est abolie dans l’indéfini du verbe à l’infinitif (ou à « l’indéfinitif » ?).



Distribution

texte et mise en scène Joël Jouanneau
scénographie et costumes Vincent Debats
avec Dominique Richard

Le texte, illustré par Annie Drimaracci, est édité chez Actes Sud Papiers, Heyoka jeunesse, coédition Théâtre de Sartrouville et des Yvelines-CDN
Spectacle accueilli avec le soutien de l’association des écoles laïques de Cavaillon

Mentions

Production Théâtre du Jeu de Paume Aix-en-Provence

Parcours de fidélité

la Garance a déjà accueilli le travail de Joël Joanneau, en qualité de metteur avec J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce et Kaddish pour l’enfant qui ne naîtra pas de Imre Kertész en 2005, en qualité d’auteur et metteur en scène avec L’adoptée en 2006, Jojo le récidiviste en 2009, Mamie Ouate en Papoâsie en 2010, Pinkpunk Cirkus en 2012, et Tête haute dans une mise en scène de Cyril Teste en 2013