archives
ss
ce

Arts du cirque

Jeanne Mordoj


Naissance à Paris en 1970, enfance à la campagne, parents sculpteurs recyclés dans l’élevage de chèvres. Depuis toujours, une relation toute particulière avec les objets, attachements étranges, rituels, collections de pierres triées sur le volet mises en sachets avec étiquettes, fabrication de petites sculptures, lien fort avec la matière peinture, le trait, le mot.

Découvre le cirque à 13 ans. Passion immédiate pour la contorsion et le jonglage.
Passage rapide à l’école de Chalons en Champagne, puis apprentissage sur le tas, notamment auprès de Lan N’Guyen, pédagogue. Il y a les rencontres importantes : Jérôme Thomas pour le jonglage, Marc Michel Georges et Guy Alloucherie pour le théâtre, Lulla Chourlin pour la danse et le BMC.

Entre 1989 et 2004, je joue avec le Cirque Bidon, le Trio Maracassé, la Compagnie La Salamandre, la Compagnie Jérôme Thomas, le Cirque Cahin Caha.
En 2000, premier solo autour de la féminité et des objets, 3 p’tits sous, mis en scène par Vincent Lorimy et Jérôme Thomas ; puis viennent Chez moi (2001) mis en scène par Vincent Lorimy et Gulko, et Eloge du poil (2007), mis en scène par Pierre Meunier.
Je continue à développer ma poétique propre avec Adieu poupée (2010), mis en scène par Julie Denisse. Avec ce quatrième solo, il y a le désir de mettre de côté la prouesse, d’aller vers la parole, d’ouvrir de nouveaux champs.