archives
08
09

Jean-Pierre Verheggen / Jacques Bonnaffé

L’oral et hardi


vendredi
6 mars
2009
samedi
7 mars
2009
dimanche
8 mars
2009
Théâtre des Doms (Avignon)

L’oral et Hardi, portrait de l’artiste en Hercule de foire, regroupe quelques grands textes étonnants de Verheggen, ses odes homériques, ses harangues, ses transes linguistiques, ses morceaux de brave homme, ses discours manifestes.

- en partenariat avec le Théâtre des Doms (Avignon) et dans le cadre du Printemps des Poètes.


L'oral et hardi @ PHILIPPE DELACROIX J.E VANNIUWENBOURG
L'oral et hardi @ PHILIPPE DELACROIX J.E VANNIUWENBOURG
Jean-Pierre Verheggen @ J Sassier Gallimard

Le spectacle

L'oral et hardi @ PHILIPPE DELACROIX J.E VANNIUWENBOURG

« D’abord un bain de foule, on serre les mains. On se fait acclamer pour aussitôt protester de sa modestie, gagner la tribune et s’y perdre en circonvolutions poétiques : L’oral et Hardi, discours de campagne d’un
éventuel non candidat probable, parcours entamé au gré des festivals d’été, prolongé en soirées-concerts jusqu’à devenir à Paris-ville, allocution poétique, fin de campagne à la maison… de la Poésie.

« La langue m’échappe depuis toujours. Je n’arrive pas à la saisir. Je confonds tout : Freud et Fred, le danseur de claquettes ou, aujourd’hui Tintin et Desmond Tutu, Madame Bovary et Monsieur Bovidé. Ou
Tirésias et Mamelle, j’en passe et des plus belges »…

Cette mésaventure des lapsus et des sons, cette faute de frappe au bord des lèvres nous ressemble, au Nord. Plus rare est l’idée de s’obstiner dans l’erreur et d’en faire quelque grande chose. Cela donne dans mon coin le personnage de Jules Mousseron — Zeph
Cafougnette, celui qui Cafouille — joué pendant des années avec La Fanfare. Qui me ramène outrefrontière à Verheggen lorsqu’il ajoute : « Je suis un handicapé de la langue, un languedicapé de naissance. »

On peut écrire ce qu’on veut sur l’oeuvre de Jean-Pierre Verheggen, qu’elle est grandiose, unique, féconde ou fondatrice, provocante, réjouissante, inégalable, publiée, consultée et reconnue par tous les grands lecteurs de poésie contemporaine ou les vrais amateurs d’art, il reste toujours à la faire entendre. La livrer en scène.
. »

[ extraits d’un texte de Jacques Bonnaffé ]

:: :

Café Poétique dans le cadre du Printemps des poètes

Eclats de rire(s)
autour de l’œuvre de Jean-Pierre Verheggen

Samedi 7 mars – de 17h à 19h
au Centre Européen de Poésie d’Avignon

Les Cafés poétiques sont des rendez-vous mensuels de rencontre et de discussion avec des auteurs de poésie contemporaine, dans une ambiance cabaret et conviviale, autour d’une boisson chaude...

:: :

tarifs :
plein :6€ / 5€ (pour les personnes ayant réservé pour L’oral et hardi) / 3€ (étudiants et demandeurs d’emploi)
informations et informations auprès du CEPA : 04 90 82 90 66

Centre Européen de Poésie d’Avignon
4-6 rue Figuière
84000 Avignon

Jean-Pierre Verheggen

Jean-Pierre Verheggen @ J Sassier Gallimard

Jean-Pierre a le goût du grand souffle épique, même quand ses thèmes ont allure de jeux de mots. Marcel Moreau a raison d’écrire qu’il est « une sorte de bienfaiteur » et d’ajouter : « pourtant, il a de quoi faire peur, avec son couteau à découper le vocabulaire, avec sa scie à tronçonner la syntaxe, avec ses tâches de grammaire sur son tablier.

Mais voilà, ce n’est pas un boucher ». Verheggen s’est lancé depuis quarante ans dans la grande aventure de l’ouissance, « à la fois jouissance de l’oreille et jouissance par l’oreille (selon André Velter), il n’a cessé de mener à bride abattue l’une des plus toniques chevauchée verbale [...] Poète phénomène poète énergumène, il est l’inventeur d’un genre nouveau, l’opéra bouche ». »

:: :

Né en 1942 à Gambloux en Belgique. Ex professeur de français, ex-animateur radio belge, ex-membre de l’ex-groupe littéraire TXT (Rennes, Paris, Rome, Berlin, Nice et Bruxelles).

Ex-sex symbole des années soixante, ex-conseiller du Ministre de la Culture dans son pays. Jean-Pierre Verheggen vit dans la province
de Namur et travaille actuellement à Bruxelles, à la Promotion des Lettres de la communauté française de Belgique.

En 1995, il a reçu à Paris le Grand Prix de l’Humour noir pour l’ensemble de son oeuvre et plus particulièrement pour "Ridiculum Vitae" (La Différence, 1994) reparu et précédé d’"Artaud Rimbur" (1990) dans
la collection Poésie/Gallimard (2001).

Comme l’écrit André Velter « Jean-Pierre Verheggen n’a cessé de
mener à bride abattue l’une des plus toniques chevauchées verbales des trente dernières années. Poète phénomène poète énergumène, il est l’inventeur d’un genre nouveau, l’opéra bouche ».

« Ainsi mon écriture remonte-t-elle au déluge. A ce vaste orage intérieur, fou et illlétré. »

:: :

Café Poétique dans le cadre du Printemps des poètes

Eclats de rire(s)
autour de l’œuvre de Jean-Pierre Verheggen

Samedi 7 mars – de 17h à 19h
au Centre Européen de Poésie d’Avignon

Les Cafés poétiques sont des rendez-vous mensuels de rencontre et de discussion avec des auteurs de poésie contemporaine, dans une ambiance cabaret et conviviale, autour d’une boisson chaude...

:: :

tarifs :
plein :6€ / 5€ (pour les personnes ayant réservé pour L’oral et hardi) / 3€ (étudiants et demandeurs d’emploi)
informations et informations auprès du CEPA : 04 90 82 90 66

Centre Européen de Poésie d’Avignon
4-6 rue Figuière
84000 Avignon

Café poétique

dans le cadre du Printemps des poètes

Eclats de rire(s)
Café Poétique autour de l’œuvre de Jean-Pierre Verheggen

Samedi 7 mars – de 17h à 19h
au Centre Européen de Poésie d’Avignon

Les Cafés poétiques sont des rendez-vous mensuels de rencontre et de discussion avec des auteurs de poésie contemporaine, dans une ambiance cabaret et conviviale, autour d’une boisson chaude...

:: :

tarifs :
plein :6€ / 5€ (pour les personnes ayant réservé pour L’oral et hardi) / 3€ (étudiants et demandeurs d’emploi)
informations et informations auprès du CEPA : 04 90 82 90 66

Centre Européen de Poésie d’Avignon
4-6 rue Figuière
84000 Avignon

Le Théâtre des Doms

Vitrine Sud de la création en Belgique francophone

" Le Théâtre des Doms, Vitrine Sud de la création en Belgique francophone, occupe depuis juillet 2002 une place un peu à part dans le paysage culturel de la ville et de la région.

Géré par une petite équipe, il est actif toute l’année, relais de toutes les expressions artistiques et dynamiques culturelles pour le public des environs, soucieux de ses relations de voisinage et de coopération (en Vaucluse et en PACA), attentif à susciter la curiosité à l’égard des créateurs de Wallonie et de Bruxelles. Et parfois, petit retour d’ascenseur, de compagnies avignonnaises proches de notre orientation artistique.

Avec modestie et ambition, nous le voulons pluridisciplinaire et axé sur la création contemporaine. Nous initions des projets, proposons des artistes et des intervenants dans le cadre d’événements et de programmations (festivals, saison, focus, moments festifs…), accueillons de nombreux créateurs en résidence, engrangeons et restituons une foule d’informations.

Nous participons aux projets les plus divers avec nos nombreux complices : l’Ajmi, les Hivernales, la Gare (Coustellet), la Scène nationale de Cavaillon, l’Association d’Eveil artistique et Festo Pitcho, le Grenier à Sons (Cavaillon), les cinémas Utopia, le collectif Et Doc !, le réseau départemental Drôle(s) d’hip hop, Jazz en Luberon, la Fédération des Foyers ruraux…

Ambassade artistique, comptoir public d’une communauté créative, espace d’accueil et d’échange, le Théâtre des Doms participe avec détermination à l’Europe des cultures. "

:: :

- le site du Théâtre des Doms

Distribution

jeu et mise en scène : Jacques Bonnaffé

scénographie : Michel vandestien

lumières : Orazio Trotta / Antoine Gallienne

musiques : Louis Sclavis (extraites de l’album « La moitié du monde »)

collaboration sonore : Bernard Vallery

régie générale : Eric Da Graça Neves

:: :

production : Maison de la Poésie/Cie faisan/ La Comète scène nationale de Châlons en Champagne

Les textes choisis sont extraits de plusieurs de ses livres, anciens et récents :
Logorrha-bouffe/ouverture (Eloge de la logorrhée)
Artaud Rimbur
Entre St Antoine et San Antonio (Manifeste cochon)
Liste des personnes que j’ai aimé
Portrait de l’artiste en castafiore catastrophique
Les grands rêveurs (Litanie pour la bouche de Jacques Bonnaffé)
Vive le Poézi