archives
16
17
théâtre

Jean-Luc Lagarce
Cie du jour au lendemain
Agnès Régolo
artiste compagnonne

Les Règles du savoir-vivre dans la société moderne


durée 1 h 40
mardi
8 novembre
2016
Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation
mercredi
9 novembre
2016
La Garance

L’écriture de Jean-Luc Lagarce a une élégance particulière et un humour singulier. Une écriture en lutte contre le pessimisme, pour apaiser notre douleur, conjurer notre peur, et nous réjouir. Une écriture comme un coup de rein. Un élan vers la vie. Le regard de cet auteur sur les usages désuets de la société bourgeoise du siècle dernier, nous permet d’évaluer la pression constante de nos propres usages sociaux contemporains, de prendre conscience de l’infinie violence des nouvelles formes de règles qui contraignent aujourd’hui notre intimité. Le théâtre de Jean-Luc Lagarce nous émancipe d’un ordre dominant par un délicat art du placement, fait de surplomb, d’invention et d’effronterie.

« Naître, ce n’est pas compliqué. Mourir, c’est très facile. Vivre, entre ces deux événements, ce n’est pas nécessairement impossible. Il n’est question que de suivre les règles et d’appliquer les principes pour s’en accommoder, il suffit de savoir qu’en toutes circonstances, il existe une solution, un moyen de réagir et de se comporter, une explication aux problèmes, car la vie n’est qu’une longue suite d’infimes problèmes, qui, chacun, appellent et doivent connaître une réponse. Il s’agit de connaître et d’apprendre, dès l’instant déjà si mondain de sa naissance, à tenir son rang et respecter les codes qui régissent l’existence. Il s’agit enfin de contrôler ses peines, de pleurer en quantité nécessaire et relative, de juger de l’importance de son chagrin, et toujours, dans les instants les plus difficiles de la vie, d’évaluer la juste part qu’on leur accorde ».
Jean-Luc Lagarce

Coproduction La Garance


Distribution

mise en scène Agnès Régolo assistée de Jean-François Santolini
avec Agnès Régolo, Serge Innocent, Guillaume Saurel
percussions, batterie, trompette Serge Innocent
violoncelle Guillaume Saurel
chorégraphie Georges Appaix
scénographie Érik Priano
régie son Eric Petit

La pièce est éditée chez Les Solitaires Intempestifs.

Mentions

Production Compagnie Du jour au Lendemain
Co-productions La Garance - Scène nationale de Cavaillon, Théâtre des Bernardines - Marseille, le Pôle Arts de la Scène - Friche Belle de Mai
Soutiens : Région PACA, Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, ville de Marseille
Résidences La Garance - Scène nationale de Cavaillon, Centre départemental de créations de l’Etang des Aulnes, Studio La Liseuse - Georges Appaix

en compagnie des