archives
07
08

Jean Lambert-wild / Dgiz / Jérôme Thomas

Le malheur de Job


vendredi
29 février
2008
Le malheur de Job
samedi
1er mars
2008
Le malheur de Job
Théâtre de Cavaillon

Job est atteint aux sources de son être. Que Dieu lui prenne ses enfants, ses biens et sa santé, il le comprend et il l’accepte. Mais il ne peut douter de ce qui est une évidence à ses yeux : la justice. Rongée par son mal et pourtant le surmontant, cette victime, ivre de justice et malade d’amour, se dresse face à Dieu et, par son audace, nous met tous en demeure de nous justifier.
Aujourd’hui, il s’agit donc de réinventer cette dimension par une forme d’expression populaire et savante, naviguer sur des émotions rythmiques, musicales, mettre du « vrai » vent dans nos voiles, embarquer avec nos propres questions et ne pas dériver dans la nostalgie...

Le spectacle

Le Malheur de Job.
Enfouissement sur quelques extraits du Livre de Job
un spectacle de Jean Lambert-wild, Jean-Luc Therminarias, Dgiz et Jérôme Thomas

Job est, avant tout, un grand poème chanté.
Dans l’Antiquité, époque d’où il provient, le texte de Job n’était pas seulement dit à voix haute, mais chanté, accompagné de musique. C’est pour cela qu’un poète-chanteur d’il y a plus de 2500 ans l’a composé et transmis.
Si nous étions archéologues, ou antiquaires, nous tenterions peut-être une reconstitution de ce medium. Mais là où la musique contribuait à favoriser son écoute, là où la versification aidait à la compréhension et à la mémorisation, n’y aurait-il pas le risque d’en rajouter dans l’étrange et l’abscons ?
Or, le principe du parlé-chanté était familier aux hommes de l’Antiquité, et c’était justement grâce à lui que l’oeuvre pouvait se répandre, devenir familière à tous.
Il s’agit donc pour nous, non de reconstituer, mais de réinventer cette dimension. Pour cela il nous faut passer par une forme d’expression qui ne soit pas semblable mais analogue, donc à la fois populaire et savante, et qui puisse naviguer sur des émotions rythmiques et musicales.
Pour retrouver la motricité de ce texte, pour lui rendre la capacité de nous faire traverser les horizons et les vertiges qu’il propose, nous devons mettre du vrai vent dans nos voiles, embarquer avec nos propres questions, décaper les images rouillées, refuser le joli de la patine, ne pas dériver dans la nostalgie, ni stationner devant ce texte sans y entrer, comme devant une pyramide.

Frédéric Révérend

Distribution

Création

Voix : Dgiz
Voix électronique : Stéphane Pelliccia
Paillasse : Jérome Thomas/Martin Schwietzke
Direction : Jean Lambert-wild
Musique : Jean-luc Therminarias
Dramaturgie : Frédéric Révérend
Lumières : Renaud Lagier
Costumes : Françoise Luro
Conseiller des ombres et des mystères : Benoît Monneret
Scénographie : Franck Besson, Thierry Varenne
Assistant musical : Christophe Farion
Conception des systèmes AMIS et LUMINARIA : Léopold Frey
Assistante : Aurélia Marin
Et l’équipe de la Comédie de Caen

Production déléguée
La Comédie de Caen-Centre Dramatique National de Normandie
Coproduction Le Granit - scène nationale de Belfort, la MC93 Bobigny-Maison de la Culture de la Seine St Denis, le Théâtre de l’Agora-Scène Nationale d’Evry, La Halle aux Grains-Scène Nationale de Blois, la Scène nationale de Cavaillon, l’Espace Jean Legendre-Scène conventionnée de Compiègne, Bonlieu-Scène Nationale d’Annecy.

Questions SMS

- Voici les réponses des spectateurs aux questions composées par Frédéric Révérend pour la séquence SMS du Malheur de Job, lors des représentations à la Scène nationale du vendredi 29 février et du samedi 1er mars :

- 3 - Comment faire pour tout expliquer à la fois ?
aimer encore plus ... Peut-être.,

- 5 - À qui appartient ton bonheur ?
à personne
A sarko et carla
A sarko et c aides !

- 6 - Avant de t’endormir, as-tu compté tous tes moutons ?
il en manque toujours un
Non je ne les conte pas

- 7 - Le sol s’est-il dérobé sous tes pieds ? Ou bien est-ce toi qui as dérapé ?
c est moi ki ai derape

- 8 - Le pire est-il pointu ? Le meilleur est-il creux ?
le pire du meilleur est plat

- 9 - Pour traverser des sables mouvants, faut-il marcher ou se coucher ?
voler c’est le mieux...

- 10 - Dans le silence et la transparence, y-a-t-il encore quelqu’un ?
Sans doute ! Mais je ne l’ai jamais vu ni entendu...

- 11 - Combien coûte un ami, par unité ?
un trésor infini !!.!!!..,
un oiseau chante/ une lumière s’éteind... / La nuit s’efface.

- 12 - À quel moment de ta vie voudrais-tu recommencer ?
a zéro

- 13 - Avec le fil du temps peut-on réparer l’irréparable ?
c’est imparable. mais il le faut elastique !
non je ne pense pas. on peut atténuer la douleur.... mais pas réparer... alors ne le commettons pas !

- 14 - Quel est le poids maximum de la fatalité ?
sans once
Le poids maximum de la fatalité est la mort

- 16 - As-tu reçu du monde plus que tu ne lui as donné ? Ou moins ?
Ca commence a s equilibrer !

- 17 - Et si la mort n’était pas éternelle, que ferais-tu ?
je vivrais un instant
La mort sui la vie - Leternel nexiste pas - Vie au présent

- 18 - Combien y-a-t-il d’espèces vivantes et dans combien de galaxies ?
que le Grand Croc me croque si je le sais...
Il y en a telement ke tu ne peu pa en compté

- 19 - Perdre tout : est-ce plus dur que n’avoir jamais rien eu ?
_ : Oui car kan on goute o bonheur il è difficile de s’en pac ... magnifik pièce grand bravo à tt lè acteur de ce soir è merci pr 7 journé passart !
la perte de tout/ est plus dur, ceux qui n’ont rien / n’ont pas ceux regret.
"n’avoir jamais rien eu" signifie une absence de manque donc c’est mieux que de tout perdre ce qu’on possède.

20 - Ta vie est-elle une histoire ou un destin ?
elle est un détail de l’histoire...!
Uxe histoire coment le sait.tu ?
elle é l’histoire de mon destin...

- 23 - Pourquoi et pourquoi-pas sont-ils des frères jumeaux ?
pourquoi ?

- 25 - Un mort qui sait qu’il est mort, est-il vraiment un mort ?
meme pas mort

- 28 - Le crocodile, a-t-il le droit d’avoir des larmes ?
bien sur !
coulant goutte à goutte sur le métal des jours elles inventent une musique à venir
Quand ses larmes coulent dans la rivière des notres on ne voit plus la différence
oui si nous pouvons les essuyer ensemble
_ ???

- 29 - Peut-on refaire un couteau, quand on n’a que le manche ?
mon manche tire son coup tot.

- 30 - La mort supprime-t-elle toutes les dettes ?
Pas celles qu’on a enversSoi meme...
_ : la mort ne change rien à la dette. elle l à reconduit.. la dette saute par dessus les tetes.
Certainement pas
Oui tant mieu pr nous mais tampis pour les autres ! Soyez pas deg !!
Nn kar je lés ap moi lé sèkel de mn pasag terestr !

- 31 - Le malheur est-il complice avec le bonheur ?
je sai pa

- 34 - Une armure rouillée peut-elle marcher sans un fantôme à l’intérieur ?
le fantome a quitté depuis trop longtemps l’armure souillée rouillee.

- 35 - Où est situé le pic de la mirandole ?
De l autre coté

- 36 - Le soleil vient-il plus vite quand on l’appelle ?
Seulement quand il aura rejoint la constellation du Chien.
. Non, mieux vaut fermement tenir ses rayons afin qu il ne s échappe.

- 37 - As-tu payé ta place pour exister ?
N a t il pas dit que l important etait de participer

- 38 - Y-a-t-il un spectateur au spectacle du monde ?
ouì il y a le un public

- 39 - Qui a donné à dieu le pouvoir sur l’univers ?
La femme de dieu - celle dont on ne parle jamais.
le pouvoir de dieu est légitime...C’est le créateur de l’univers...
c moi

- 40 - Peut-on avoir honte et n’être pas coupable ?
nous pouvons avoir honte sans culpabilitè car si toute honte engendrè en moi la culpabilitè je ne pourai supportè son poid

- 41 - Qui a inventé ce que décrit le théorème de pythagore ?
Je sais pas... Peut etre un bronchiosore !
Je sais pas... Peut-etre Papy Mougeot ?
pythagore

- 42 - Comment réconcilier ce qu’on croit avec ce qu’on sait ?
par lignorance
oui ivre mort
Il faut vivre les yeux fermés,et rever,encore un peu..
il fo ne croire ka ce kon ne sait pas

- 45 - Y-a-t-il autant d’étoiles que de points d’interrogation ?
Il ya plus d kestion ke dtoil

- 46 - Une vie n’est-elle pas plus vraie qu’un bon scénario ?
Le plus vrai des deux c’est quand le héros meurt à la fin.

- 47 - Où est le cahier des réclamations du monde ?
aux cieux, sur un petit nuage
ds ma poche..
pas chez moi !

- 49 - À quelle distance es-tu du point de non-retour ?
... à peu près à t km sachant que t=28% d’ignorance de l’espace temps séparant x à y ;- xy :( t :)) :)-
jysuis
jen suis loin très loin car il faut croire aux carrefours de la vie et puis comme la dit leibniz si le tout nest pas bien alors le tout est bien

- 51 - Les montagnes sont-elles les vagues de la terre ?
Nn jpense pluto kel son les bourelé de sn corp

- 52 - Un disque dur peut-il vraiment etre effacé ?
. Un disque dur, a ce que lon peut ns dire peut etre effacé. mais si c’est réellement vrai on ne peut pas savoir tant qu’on ne la pas testé.
Rien ne s’eface ,le temps peu user mais les corqs quelqu’ils soient gardent souvent l’empreinte...

- 54 - Tu n’as plus que trois mots à dire : lesquels dis-tu ?
sex drogue rocknroll
monstruosité authenticité correspondance
Espérance Sourire Rêve

- 55 - Y-a-t-il une hot line du ciel ?
oui est la musique d attente c du joe dassin

- 57 - Peut-on encore se servir de ce qui n’existe plus ?
g deja du mal a utilisé ce ki existe
Tout est là à portée de main
oui en faisant croire que ca existe encore
Moi je vais me servir, tiens, je vais me gêner !

- 60 - Dieu est-il un crocodile ?
j’pozrai la kestion a mon chval
Oui. Il a la dent dure.
Déjà, Dieu est-il ? Qu’il soit un animal, meme un croco, me ferais moins peur que si c’etais un homme
comment dieu Pourai - etre un tel animal -qui vi dans l’Eau

- 63 - Le temps se nourrit-il de ta poussière ?
oui car il lui faut un régime alimentaire sec et ductible (spéciale dédicace a dgiz ki a fé bandé mon copain valentin)

- 66 - Les étoiles sont-elles les yeux du très-haut ?
...Pas sur...On en reparle ?

- 67 - Qui se révoltera pour toi à ta place ?
ma mère

- 68 - Est-ce que tu t’es fait copain avec le bourreau ?
Mais... Je suis un bourreau !

- 69 - As-tu préféré victoire ou douceur ?
savoir etre assez doux est peut etre une victoire

- 70 - Où, dans l’univers, est le laboratoire de la vie ?
. Tout endroit de l’univers est un laboratoire de la vie.
Dans Eve si elle existe

- 71 - Combien de continents ont existé sur terre ?
un seul
5

- 73 - L’eau existe-t-elle là pour rafraîchir ou pour noyer ?
Elle peut etre la pour aider a vivre comme pour mourir

:: :

Retrouvez la totalité des réponses des spectateurs lors de la tournée du spectacle sur le site de la Comédie de Caen.

Calenture

Enfouissement sur quelques extraits du Livre de Job, Le Malheur de Job est une Calenture de la Comédie de Caen de 1h pour Paillasse, voix, musique électronique, SMS et nuée de sacs en plastique.

- Calenture (def.) :
“ Délire furieux auquel les marins sont sujets lors de la traversée de la zone tropicale et qui est caractérisé par des hallucinations et le désir irrésistible de se jeter à la mer. ”

Dgiz

Rappeur hors-normes, Dgiz multiplie les scènes depuis la sortie de son premier album atypique « DGIZ HORS » (sorti chez Junkadelic Zikmu en novembre 2002). Fruit de sa collaboration avec le DJ
Junkaz Lou, concepteur de talent, et Bernard Cavanna, directeur de
l’ENM de Gennevilliers et compositeur émérite (Victoire de la
musique classique, prix de la meilleure oeuvre contemporaine 1998).

- Découverte Transmusicale de Rennes, 2002
- Vainqueur du Grand Zébrock 2003
- Prix Attention talents scène, Printemps de Bourges 2004
- Lauréat du Fair 2005.

Dgiz défend un hip hop sans concession qui place l’art au dessus du
produit
. L’intelligence et la sincérité de ses textes sont un contre-exemple des dérives qui ont malmené le hip hop français. Accompagné du DJ Junkaz Lou, il s’entoure sur scène d’artistes de
tous horizons : des instrumentistes comme Florent Maton (violon),
Sylvaine Helary (flûte traversière), Médéric Collignon (bugle et voix),
des artistes de renom comme Hélène Labarrière (contrebasse),
Sylvain Kassap (clarinette) ou Louis Sclavis (saxophone), des ovnis
inclassables comme Fantazio et Stephen Harrison, des slameurs
comme Grand Corps Malade, Rouda, Arthur Ribo, des participants
aux ateliers d’écriture qu’il anime depuis 2001.

Freestyleur déchaîné, jamais en manque de mots, de rimes et d’ironie, Dgiz s’immisce partout, toujours à l’affût de nouvelles rencontres. Rappeur de cité, de cabaret, de salon bourgeois ou de squatt underground, son don d’ubiquité ne cesse de surprendre le public. Dgiz pratique le “rup” (rap d’utilité publique).

:: :

pour en savoir plus :
- le site de Dgiz
- www.myspace.com/Dgizhors