archives
ss
ce

J. Baccar et F. Jaïbi


Fadhel Jaïbi (auteur, metteur en scène) et Jalila Baccar (auteure et comédienne) travaillent un théâtre d’engagement, de chair et de sang, de mouvements et d’émotions, communiquant à leurs spectacles une énergie directe et convulsive. Ils interrogent la condition de l’homo tunisianus contemporain, telle qu’elle s’exprime dans une langue multiple (prose ou poésie pouvant alterner à trois niveaux linguistiques distincts : l’arabe littéraire, le bédouin, le dialecte tunisien urbain), et telle qu’elle résulte d’une histoire complexe, fragmentée, souvent ignorée et refoulée.

Fadhel Jaïbi est une figure incontournable du théâtre arabophone. Depuis 1972, après une vingtaine de créations et trois films, il s’est forgé une stature unique en Tunisie qui lui garantit indépendance, liberté de parole et de création, lui permettant de travailler sans avoir à transiger ni avec le pouvoir, ni avec le marché.
En 2002, Junun (Démences), fut remarqué au Festival d’Avignon.
Corps Otages a été présenté l’année dernière en France à l’Odéon Théâtre de l’Europe à Paris, puis en tournée et notamment au Théâtre national de Bordeaux Aquitaine, à Bonlieu Scène nationale Annecy, la Comédie de Valence scène nationale, la scène nationale du Petit Quevilly, au théâtre de l’Agora scène nationale d’Evry et de l’Essone.