accessibilité
 

Historique

Partager
 

Théâtre de Cavaillon - Scène nationale
 

Le projet et le bâtiment

En 1980, la Ville de Cavaillon décide l’aménagement d’un complexe administratif et culturel sur des terrains en proche périphérie du centre-ville, route des Courses.
Le projet initial prévoit d’y installer le Centre des Impôts, le Centre d’Information et d’Orientation, l’Hôtel des Postes (projet finalement abandonné) ainsi qu’une salle des Fêtes.
Le projet est confié à l’architecte cavaillonnais André Mathieu.
Les travaux commencent en 1982 .

Deux ans plus tard, le chantier s’achève. Il ne s’agit plus seulement d’une salle des fêtes. Yolande Padilla est nommée à la direction du nouveau « Centre Culturel de Cavaillon et de Vaucluse » (appelé familièrement « le CCC » ou « les 3C »).
Il est inauguré le 26 octobre 1984.

Du Centre Culturel à La Scène nationale

Après avoir été conventionné par l’Etat, qui reconnait ainsi l’excellence de son travail, le Centre Culturel acquiert le label Scène nationale en 1991 par une convention signée entre le Ministère de la Culture et la Ville de Cavaillon.

Nouvelle étape de la décentralisation culturelle, une scène nationale se voit attribuer par l’Etat les missions suivantes :
- s’affirmer comme un lieu de production artistique de référence nationale, dans les domaines de la culture contemporaine ;
- organiser la diffusion et la confrontation des formes artistiques en privilégiant la création contemporaine ;
- participer dans son aire d’implantation à une action de développement culturel favorisant de nouveaux comportements à l’égard de la création artistique et une meilleure insertion sociale de celle-ci.

Le Théâtre de Cavaillon est la seule Scène nationale de Vaucluse.

Quatre directions successives

En 1992, Bernard Montagne est nommé directeur.
Son projet artistique continue l’action de Yolande Padilla en s’axant sur la création contemporaine.

En 1993, la Scène nationale prend le nom de Théâtre de Cavaillon.

En 2001, Jean-Michel Gremillet prend la direction de la Scène Nationale.
Lors de la saison 2001-2002, en prolongement des premiers « hors les murs » mis en place par Bernard Montagne, la Scène nationale développe les Nomade(s). Désormais, le Théâtre de Cavaillon n’est plus le seul lieu de représentation, et la Scène nationale propose plusieurs spectacles par an dans différentes villes et villages du territoire.

En 2007
Après d’importants travaux de rénovation (hall, gradin, scène), est organisée une ré-inauguration du Théâtre de Cavaillon - scène nationale. Un Théâtre qu’on inaugure, une mission que l’on affirme. Chacun désormais nous nomme "La Scène nationale".

Le 1er janvier 2014, Didier Le Corre devient le 4e directeur de la Scène nationale, qui prend le nom de La Garance - Scène nationale de Cavaillon, le 5 septembre 2014

 
Haut de page