archives
ss
ce

Françoise Michel


Après des études de géologie, c’est au cours d’une formation en régie au Théâtre National de Strasbourg, dirigé alors par Jean-Pierre Vincent, que Françoise Michel découvre la lumière et la mise en scène.

Plus tard, elle rencontre la danse avec Odile Duboc. Les notions de mouvements, de lignes, de formes lui parlent, et elle voit dans l’univers chorégraphique un terrain où la lumière peut s’écrire comme une mise en scène. C’est le début d’une longue collaboration sur la conception et la réalisation des spectacles qu’elles feront ensemble, au sein de l’association Contre Jour qu’elles fondent en 1983, puis au Centre Chorégraphique National de Franche-Comté à
Belfort
à partir de 1990 jusqu’en 2008.

En 1999, elle cosigne avec Odile Duboc la mise en scène de Thaïs de Massenet, en signe la lumière et pour la première fois, riche de ses multiples expériences, en crée la scénographie. Elle signera par la suite le décor de Le Pupille veut être tuteur créé par Odile Duboc et sera à l’origine des scénographies de J’ai mis du sable exprès, vite fait, comme ça dans mes chaussures et du spectacle Rien ne laisse présager de l’état de l’eau.

En février 2006, elle a créé les lumières pour Les corps étrangers de la compagnie hip hop Accrorap, compagnie qu’elle retrouve en 2010 à la tête du CCN de la Rochelle pour la nouvelle création de Kader Attou. Elle accompagne en 2006 la reprise de Waterproof, (Daniel Larrieu) 20 ans après la création à laquelle elle a participé. Françoise Michel accompagne Odile Duboc sur le projet chorégraphique La pierre et les songes.

Plus récemment (2009) elle crée la scénographie et la lumière de Music hall, texte de Jean-Luc Lagarce, mis en scène par Lambert Wilson au Théâtre des Bouffes du Nord.

Durant ces années, elle a travaillé avec de nombreux chorégraphes, Georges Appaix, Josette Baiz, Ydeyuki Yano, Francine Lancelot, le groupe Dunes, Mark Tompkins, Daniel Larrieu, François Raffinot, Marceline Lartigue, Emmanuelle Huynh, Kader Attou, Daniel Dobbels, Emmanuelle Vo-Dinh, Mié Coquempot….

Françoise Michel n’abandonne pas pour autant l’aventure théâtrale et travaille avec de nombreux metteurs en scène : François Chattot, Valère Novarina, Hélène Vincent, Denis Loubaton, Jean-Claude Bérutti, Lambert Wilson, et signe la lumière d’opéras mis en scène par Yoshi Oïda, Dagmar Pischel, François Berreur, Jean-Claude Berutti…

Elle vient de signer (septembre 2010) les lumières du nouveau spectacle de Bartabas Le Centaure et l’animal.