accessibilité
(cliquez pour agrandir)
Florence Caillon 
Partager
 

Après un parcours initial de comédienne et de danseuse de cabaret (Alcazar, Paradis Latin et Crazy Horse), Florence Caillon mène aujourd’hui deux activités parallèles : celle de chorégraphe de cirque et celle de compositeur.

Au printemps 1999, elle fonde l’EOLIENNE et pose les bases
de son travail actuel : une approche du mouvement qu’elle nomme "cirque chorégraphié", et qui inscrit au cœur même du geste le croisement des techniques circassiennes
et chorégraphiques. Sa démarche artistique se désintéresse de la prouesse traditionnelle au profit d’autres formes de sollicitation du corps, mises au service d’un propos.

Après Polar cirque (2000) et Séquences (2002), elle créé Jardins d’Eden, provisoirement en 2004, puis Marie-Louise en 2007, et L’Iceberg dans le cadre du Festival Mettre en scène, en novembre 2010 auquel Denis Robert est associé en tant que journaliste et plasticien. Délibérément politique, L’Iceberg impose sa singularité par une forme syncrétique qui mêle cirque, danse et propos journalistiques. Florence Caillon poursuit dans cette veine hybride avec Passion Simple, objet littéraire scénique créé en 2013 à partir du roman éponyme d’Annie Ernaux.
 
Compositeur de musique à l’image, elle compte à son actif une soixantaine de longs métrages (TV et cinéma). Pendant dix ans (2002-2012), elle signe les musiques de la série Boulevard du Palais pour France Télévision. En 2006, elle obtient le prix de la Meilleure Musique au Festival de la Fiction TV pour Le sang des fraises, réalisé par Manuel Poirier. Elle compose également pour la jeunesse, notamment la chanson du générique du dessin animé Les histoires du Père Castor.

 
Separateur

Parcours de fidélité

 
2015 - 2016   Flux tendu
+ The safe word

En savoir plus

 
http://eolienne.cie.free.fr/
Picto Facebbok
Picto Wikipedia
 
 
Haut de page