archives
16
17
concert

Feu ! Chatterton

Ici le jour
(a tout enseveli)


vendredi
7 octobre
2016
La Garance

Lorsque l’on parcourt la presse musicale et que l’on découvre les articles écrits sur ce groupe de cinq amis de lycée, il n’est question que d’amour pour la littérature, de poésie inédite et rageuse, de puits de rêveries, de Dandys au verbe haut et référencé, de voix cendrée, de chant théâtral et vibrant, enfin d’un îlot d’une singulière élégance. Le destin tragique de Chatterton, jeune poète que des ambitions littéraires contrariées ont conduit au suicide, a fasciné tous les romantiques français jusqu’à ses deux derniers hérauts, Gainsbourg et Bashung. Et Feu ! Chatterton ne peut nier l’influence de ces deux figures tutélaires de la chanson. Quoiqu’il en soit, cette filiation ne suffit pas à raconter et comprendre un groupe dont l’alchimie sonore distille rock et littérature comme aucun de ses contemporains.

Ici le Jour (a tout enseveli) est un album complexe et envoûtant, à la croisée des Doors et de Nick Cave. C’est à la fois une œuvre rock intemporelle, très longue en bouche et un objet littéraire moderne : obsédant comme un recueil de poèmes et palpitant comme un roman noir américain. Doux-amer, exalté, romantique mais au coin de la rue, tout y est « aigre-doux » comme chez le traiteur chinois.

+ Teorem (1ère partie)
Des textes percutants sur une musique entre électro, rap et chanson. L’argot y fait bon ménage avec une poésie proche du bitume, inspirée par l’homo sapiens moderne, pressé, révolté, amoureux.

Soirée organisée en coréalisation avec les Passagers du Zinc
concert assis / debout


00.

Distribution

Feu ! Chatterton
guitare et clavier Clément Doumic
chant Arthur Teboul
batterie Raphaël De Pessigny
basse et clavier Antoine Wilson
guitare et clavier Sébastien Wolf

Teorem
textes, multi-instruments Rémi Libéreau
multi-instruments Curtis Efoua

en coréalisation avec