accessibilité

Archives saison 2008-2009

Trajet de vie / Trajets de ville (cliquez pour agrandir)
Trajet de vie / Trajets de ville (cliquez pour agrandir)
Trajet de vie / Trajets de ville (cliquez pour agrandir)
Trajet de vie / Trajets de ville (cliquez pour agrandir)
 

Ex Nihilo  

Trajet de vie / Trajets de ville

Partager
 

" Il n’y aura pas besoin de partir, d’attendre, d’aller chercher, de mûrir d’attendre, de courir d’attendre, de renverser d’attendre, de rechercher d’attendre, de se voir partir d’attendre, de se détacher d’attendre, de se quitter d’attendre, on ne se quitte plus, on reste ensemble, on se le dit, de se le dire simplement, que ce qu’on cherche est là, est très près, est moins loin que ce qu’on pourrait le penser, en se le disant, le sentiment, en se promenant, le sentiment se promenant, se disant sans attendre, sans chercher, sans aller, se promenant, se disant. "

 

- dans le centre-ville de Cavaillon (informations complémentaires prochainement, restez à l’écoute !).

" Les trajets de vie vous sont proposés sur des bancs publics. Vous serez surpris, interloqués, interrogatifs. Vous n’aurez que cinq minutes à leur accorder ou peut-être une demi-heure. Ce n’est pas un spectacle mais une invitation, à suivre, à observer la danse de ces gens, seuls sur leur banc, exposés, attentifs aux allées et venues. Leur danse est l’expression de leur histoire, de leur attente, de ces moments de pause dans les rythmes de la ville. Pour eux, le banc est l’axe. Vous retrouverez ces mêmes gens et puis d’autres en fin de journée sur une place publique. Des marches solitaires, croisements incessants de citadins anonymes qui se rassemblent, se dispersent ou font corps. Les ruptures, les chocs, des embrassades, des jaillissements animeront une foule sensible en équilibre précaire, réactive et vibrante, hostile et complice... des trajets de ville . "

 
 
 
 
Haut de page