archives
14
15

Etablissements scolaires partenaires

Les Prémices


durée 2 h
lundi
1er juin
2015
mardi
2 juin
2015
mercredi
3 juin
2015
Théâtre de Cavaillon

La Garance est le partenaire culturel de sept établissements scolaires du territoire : les Options Théâtre des lycées René Char (Avignon), J.-H. Fabre (Carpentras), de l’Arc (Orange) et F. Mistral (prépa littéraires, Avignon), les Ateliers de Pratique Artistique (APA) Théâtre du lycée Ismaël Dauphin (Cavaillon) et du collège Rosa Parks (Cavaillon), et enfin l’atelier Théâtre et la classe à projet Théâtre du collège Françoise Dolto (Saint-Andiol).

Au cours de l’année scolaire, un artiste professionnel, comédien ou metteur en scène, intervient auprès des élèves pour les initier à la pratique théâtrale. Ces ateliers s’articulent avec les enseignements théoriques et pratiques dispensés par le(s) enseignant(s) référent(s). Enfin, les élèves viennent régulièrement à la Garance assister à des représentations.

Ces dispositifs permettent ainsi aux élèves de se familiariser, à la fois par la pratique et par l’expérience de spectateur, à la création contemporaine et au spectacle vivant ; mais aussi d’aiguiser leur regard, leur sens critique, leurs capacités de jugement et de réflexion sur le monde qui les entoure.
Pour les élèves, comme pour leurs enseignants et intervenants, les Prémices constituent l’aboutissement d’une année de travail et de découvertes, résumée et présentée ici en conditions professionnelles.


Lundi 1er juin

Atelier Théâtre du collège Françoise Dolto, Saint-Andiol
enseignante Solenne Astolfi
artiste intervenant Stephen Pisani, Cie Résonance(s) Théâtre

Les Rumeurs, de Veronika Mabardi
Comment parler de la violence aujourd’hui ? Et de quelle violence ? Celle mise à distance par l’image ou celle qui peut nous arriver toute proche ?
A travers une pièce chorale, dont la forme se rapproche de la tradition antique, un groupe d’adolescents met en scène ce rapport à la violence sous toutes ses formes, s’amuse parfois, mais sans concession, à se faire le miroir des dérives de notre société, nous livre des confidences souvent difficiles à entendre, nous invite à nous poser des questions, et nous raconte "la rumeur", celle qui se pose sur les non-dits et qui nous pousse à imaginer ou à commettre le pire.
Seul l’amour pourra peut-être encore nous en préserver...

Avec Adrien Pujante, Camille Roumanille, Chloé Poignard, Inès Celda, Julie Bonnefille, Kenza Ben Maarouf, Laura Romera, Maxime Lambert, Mickaël Rossignol, Mohamed Dhib, Natalia Chaine, Rozenn Poullain, Salima El Masnaoui, Tanutan Duplan et Tina Drouin

Classe de 5e Théâtre du collège Françoise Dolto
enseignante Carine Azzuro
artiste intervenante Catherine Monin, Cie Art. 27

Les enchaînés, de Philippe Dorin
Soit vous êtes dans le poste de télévision, soit vous êtes devant… C’est sur cette effrayante alternative que se construit la pièce.
Du télé achat explosif au tennis fracassant, des séries roses aux mots bleus, des singes cupides au chien Kiki, Philippe Dorin dresse un portait édifiant de ceux que la télé absorbe…Du vrai, du cucu, du vécu …pas toujours très cathodique !

Avec Marilou Almodovar, Benjamin Bordier, Gregory Borg, Sarah Bourahla, Marion Cavalier, Kyllian Consoli, Justine Da Costa, Anthony D’Agostino, Julie Dauphin, Elliot Estrade, Marine Garcia, Samantha Henry, Naufel Laoukili, Léa Le Roy, Alice Mas, Simon Mauge, Samuel Meghar, Mathieu Menanteau, Yasmina Nixon, Romain Rancou, Théo Rico Pérez, Paola Rousseau, Ilona Scrive, Yael Scrive, Olivia Simoes, Noémie Tourrette, Samuel Wetzel

APA Théâtre du collège Rosa Parks, Cavaillon
enseignante Laetitia Le Roux
artiste intervenante Mylène Richard, Cie Simples manœuvres

Chambre noire, de Laurent Contamin
9 amis se réunissent pour faire une surprise à Fabien : il a 18 ans aujourd’hui. Mais à la place de Fabien, c’est Léa qui arrive, une jeune fille que personne ne connaît et qui va leur en apprendre bien plus sur leur ami que ce qu’ils pouvaient imaginer...
Une pièce autour de l’amitié, des secrets, pleine d’humour et de tendresse.

Avec Perla Filidéi, Laurie Trichet, Léa Langenberg, Ludivine Gros, Anne-Lise Dugois, Rachel Chantard-Sauvage, Anastasia Chantard-Sauvage, Morgan Allais, Arthur Allais, Liam Chamoux, Amine Amiri, Lucas Pasquier, Maxime David

APA Théâtre du lycée Ismaël Dauphin, Cavaillon
enseignantes Laetitia Hamel, Laure Granié
artistes intervenantes Nathalie Chemelny, Amanda Barter, Cie Moitié raison Moitié folie

Extraits de : La Cantatrice chauve et Rhinocéros, d’Eugène Ionesco ; En attendant Godot, de Samuel Beckett ; Je suis comme je suis, de Jacques Prévert ; Le faiseur de théâtre, de Thomas Bernhard ; Aménagement concerté, de Guy Robert
« Les faiseurs de théâtre » : les élèves de l’atelier théâtre du Lycée Ismaël Dauphin présenteront une suite de scènes courtes extraites, notamment, du théâtre de l’absurde, qui laissera libre cours au jeu et à l’interprétation de personnages tour à tour poétiques, tendres, drôles et décalés.

Avec Chloé Farina, Tom Greffeuille, Carla Konopko, Gwendal Lando, Laure Lascombe, Vanessa Munoz, Leo Pautler, Carla Pozzi, Léa Régnier, Athénaïs Rey, Nesrine Zitouni

Mardi 2 juin

Option Théâtre du lycée Fabre, Carpentras
enseignante Corinne Jaberg
artiste intervenant Olivier Barrère, Cie Art. 27

L’Etincelle, d’après Michel Bellier
Ou comment représenter, au théâtre, l’élément déclencheur des guerres … Grâce à une écriture efficace et stylisée, Michel Bellier explore les mécanismes psycho-sociaux à l’oeuvre dans le déclenchement des conflits. Comment rendre, par le jeu dramatique, la force de cette fable ?

Avec les élèves de Seconde Marie Dairiam, Anthony Montoya, Mathilde Boes,
Mathilde Fuchs, Viviane Pili, Clément Corré, Léa Da Costa, Alyson Gallet et Rachel Bierberg

L’amour dans une usine de poisson, d’après Israël Horowitz
Ou comment les relations de travail interfèrent avec les relations personnelles entre un contremaître et ses ouvrières, dans une usine de congélation du poisson, au nord des USA, sur fond de morale puritaine et de crise économique… Par une écriture rythmée, Israël Horowitz dévoile les dessous des relations humaines de façon cocasse et percutante. Comment montrer l’empreinte du travail et de l’aliénation sur les corps, les esprits et les vies ?

Avec les élèves de Première et Terminale Johann Angot, Julie Birak, Mathilde Fayot, Ugo Bottega, Tiphaine Bruyère, Noémie Chabanon, Manon Lioure, Vincent Marchand et Afi Vialis

Option Théâtre du lycée René Char, Avignon
enseignantes Hélène Meirinho, Marie-Neige Rovira
artiste intervenant Olivier Barrère, Cie Art. 27

Le jour de la mastication des morts, de Patrick Kermann
La mastication des morts est un « oratorio in progress ».
Il s’agit, dans l’accumulation des habitants du cimetière de Moret-sur-Raguse, d’entendre la singularité de chacun, sa langue propre qui, surgie d’outre-tombe, par-delà les corps, fait résonner en nous, morts en sursis, ces vivants d’un autre monde.
De ce point de vue, La mastication des morts est une joyeuse tentative de réconciliation avec la mort que notre époque évacue systématiquement.
Les morts que Patrick Kermann arrache momentanément de l’oubli en les mettant en scène ne connaissent ni la résignation de la tristesse, ni la brûlure de la plainte, ni horreur ni extase, ni enfer, ni paradis.

Avec Lise Bademis, Selma Benhamed, Jad Bouchiki, Hanna Boudjouher, Lilian Boyer, Ibrahim Chikhi, Linda Djennadi, Benjamin Drouet, Anaïs Ducamp, Valentine Ducamp, Marie Dumas, Imane El Khou, Jordan Galantin,Marie Guillard, Marie Hanula, Camille Horde, Baptiste Jagoury, Séléna Lacombe, Marine Lardon, Aurélien Laurent, Pierrick Lecomte, Jazya Mahi, Léna Martin, Laury Mastretta, Laurine Porte, Margot Reboulin, Mélanie Renaud, Celma Sahidet et Nathan Saligari

Mercredi 3 juin

Option Théâtre du lycée de l’Arc, Orange
enseignantes Anne Gagniard, Muriel Damon
artiste intervenante Camille Carraz, Cie Fraction

La Vie comme un mensonge, de Michel Azama (Secondes)
Un texte écrit en 2011 par Michel Azama pour des adolescents. Il dresse un portrait de la jeunesse, en quête d’identité et souvent désabusée.

Avec les élèves de Seconde Saïda Bahyat, Pablo De Freitas, Ilario De Rose, Maude Ego, Cléo Houriez, Nina Humbert, Marie Martin, Arnaud Mattera, Marine Parenti, Romane Roig, Lucca Soltner, Julianne Sornette, Lou Spath-Gansoina, Théo Wojtera.

Roméo et Juliette, de Jean Cocteau, d’après William Shakespeare
Cette pièce, qualifiée par Jean Cocteau de « prétexte à mise en scène, en cinq actes et vingt-trois tableaux » et de « squelette robuste », moins intimidante que son illustre modèle, fut représentée pour la première fois au Théâtre de la Cigale à Paris, en 1924. L’intrigue cependant est fidèle à celle de la pièce de Shakespeare, qu’on en juge par la déclaration du Prologue : « Dans Vérone, deux maisons depuis toujours se haïssent (…). Sous une étoile dangereuse, un couple d’amoureux, né de part et d’autre du mur, brave la haine et la mort seule, calme les rages ancestrales. »

Avec les élèves de Première Anthony Andres, Vincent Blanchard, Jérémy Clérin, Jeanne Didot, Louise Didot, Camille Dugast, Laurine Junique, Valentin Liégeois, Mathieu Poncet, Vanessa Rivière, Manon Straet, Lucas Varela

Cet enfant, de Joël Pommerat
"Cet enfant est une suite de dix séquences indépendantes les unes des autres, de confrontation familiale qui disent l’amour qui ne va pas de soi, en contrepoint de la famille idéale ou fantasmée. Les scènes font miroir entre elles". C’est ainsi que Joël Pommerat, dramaturge et metteur en scène, présente sa création en 2002.

avec les élèves de Terminale Sarah Bengougam, Yassin Ben Haddi, Alice Boucherie, Lola Cassata, Aude Leneez, Le Roux Nolwenn, Gabrielle Pozo, Guillaume Redon, Lorena Rodriguez, Laure Saliceti, Eline Welsch

Option Théâtre des khagnes-hypokhagnes du lycée Mistral, Avignon
enseignants Isabelle Olivier, Pascal Riou
artiste intervenant Olivier Barrère, Cie Art. 27

L’Amour d’un brave type, d’Howard Barker
Les Flandres, deux ans après la première guerre mondiale.
Les Anglais enterrent leurs morts. Édification de cimetières militaires, début des commémorations et du devoir de mémoire. Mais aussi contrats avec le gouvernement, intérêts divergents et petits arrangements avec la morale.
Sur ce charnier, la vie reprend ses droits…

Comédie féroce, écrite dans une langue imagée et percutante, L’amour d’un brave type, loin de tout « politiquement correct », met en jeu des individus en prise avec leur condition. Les pulsions diverses, les compromissions, les mensonges, le sordide et la mesquinerie grouillent de toute part. Mais aussi l’humour, la fraternité, le désir…
Entre spiritisme et vrai jeu de dupes, sans repères ni balises, chacun cherche une issue intime face au chaos où l’humanité vient d’être plongée.

Howard Barker met en scène une galerie de personnages irrésistibles et hauts en couleur : entrepreneur arriviste et énamouré, mère éplorée portant son deuil en étendard, fille rebelle désireuse de jeter sa gourme, vétérans revenus de tout et n’attendant plus rien, Prince-de-Galles loufoque ébranlé par ses futures responsabilités...

Avec Antoine Alario, Alice Baude,Louise Billaut, Thomas Brunel, Maud Buckenmeyer, Marine David, Solène De Montreynaud, Axelle Devaux, Justine D’Haveloose, Tristan Gauberti, Anna Houssin, Lauriane Iglesias, Caroline Le Roux, Fanny Lopez, Marie Meusnier, Andjuna Mochel, Diégo Munoz, Fiona Nell, Agathe Oizarn, Emma Prat, Manon Rico, Violaine Rochet, Eulalie Roux, Valentin Tallon et Louise Vayssières