Bandeau
Le glob
Le site
Rechercher
Facebook
Twitter
Instagram
 
 
Didier Le Corre, nouveau directeur de la Scène nationale

vendredi 23 août 2013, par Didier

"On sait donc officiellement qui dirigera la Scène nationale de Cavaillon en janvier 2014. Au cours d’un processus très réglementé, un jury
représentatif du Conseil d’administration et des 4 principaux financeurs de l’association avait sélectionné deux femmes et deux hommes parmi
la soixantaine de candidatures reçues.
Puis, après avoir pris connaissance, à l’écrit et à l’oral, du projet artistique et culturel de chacun, il a désigné Didier Le Corre, à l’unanimité.

Comme plusieurs de ses prédécesseurs à la tête de cette Scène nationale, son parcours professionnel s’est enraciné dans l’éducation populaire, avant qu’il n’administre l’Institut International et l’École
Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette à Charleville Mézières. Il sera ensuite pendant 15 ans directeur de l’Office culturel puis de l’Espace Simone Signoret de Vitry-le François, Scène conventionnée
pour les résidences d’artistes et l’action culturelle, avant de prendre en 2008 la direction du Dôme Théâtre d’Albertville, Scène conventionnée
pour la Danse.

Dans son projet pour Cavaillon, Didier Le Corre affirme son ambition de concilier exigence artistique et exigence démocratique. Nous proposerons ensemble un rendez-vous à l’automne afin qu’il présente lui-même l’essentiel de ce projet. On peut déjà dévoiler que la
programmation sera le fruit d’un croisement entre hasard, recherche et nécessité, et qu’il entend proposer au spectateur un parcours le plus ouvert et le plus riche possible, traversant l’ensemble des disciplines du spectacle vivant : théâtre, danse, musique (chanson, jazz, musique
classique, musiques actuelles, musiques du monde…), arts du cirque, marionnettes et théâtre d’objets, arts de la rue seront présents
dans la programmation.

Je lui laisse la conclusion de cette page, toujours en puisant dans son projet, convaincu que les habitués de la Scène nationale partageront
ma confiance en l’avenir."

Jean-Michel Gremillet

" Je veux croire à la réussite d’une Scène nationale accueillante, rayonnante, ambitieuse mais humble, généreuse et proche des gens,
ancrée sur son territoire et disponible pour accueillir le monde, ouverte aux artistes dont la parole singulière est aujourd’hui absolument
indispensable. Car aujourd’hui plus que jamais, c’est de culture
et d’humanité dont nous avons besoin pour rêver et nous inventer un avenir commun."

Didier Le Corre

Vos réactions
Partager
Facebook
Vimeo
Twitter
 
 
Lettre d'informations
S'abonner au blog
 
Haut de page