théâtre

Là où je croyais être il n’y avait personne

Compagnie Shindô


jeu. 03 déc.
 20 h
ven. 04 déc.
 20 h
Théâtre des Halles, Avignon
durée 1 h 10

tarifs et réservations auprès du Théâtre des Halles

Quand théâtre et littérature font bon ménage pour une réflexion touchante sur le processus d’écriture d’un auteur et sa façon de regarder le monde.

Perdu au milieu de nulle part, il y a un bal. Et il y a Bertrand et Anaïs, à la recherche d’une idole. Ils la trouvent en la personne de Marguerite Duras. Sur ses traces, les fantômes surgissent, Anaïs se perd au point que Bertrand se demande si elle n’est pas
Marguerite en réalité. En décortiquant le personnage Duras, nous plongeons dans ses abîmes et elle nous fascine… notamment par sa liberté d’expression, car elle ose dire l’innommable sans morale ni bien-pensance. Les jeunes artistes de la Compagnie Shindô offrent des spectacles frais, loufoques et gracieux. Dans cette nouvelle création, le duo questionne le regard, et plus précisément la façon qu’un artiste a de regarder le monde, pour tenter de comprendre comment l’oeuvre et l’humain se construisent. Suivons-les à travers les yeux de Duras pour tenter de comprendre son processus d’écriture.

Distribution

De et avec Anaïs Muller et Bertrand Poncet
scénographie Charles Chauvet, lumière Diane Guerin, créateur son Antoine Muller, créateur vidéo Romain Pierre, créatrice costumes Clémentine Savarit, régie générale plateau Léa Coquet-Vaslet,régisseur Lumière, son, vidéo Paul Coissac

En coréalisation avec Le Théâtre des Halles (Avignon)

Mentions

Coproduction La Passerelle scène nationale de Gap, Le Théâtre d’Arles, Le Théâtre du Bois de l’Aune et la Comédie de Picardie, et le soutien de la Chartreuse.
Avec le concours du Ministère de la Culture.
Avec l’aide de la Région PACA.


en coréalisation avec