archives
17
18
théâtre

Compagnie Cassandre
Vincent Fouquet
Sébastien Valignat

Quatorze


durée 1 h 20
mercredi
11 avril
2018
La Garance

Comédie documentée relatant les 38 derniers jours qui précédèrent la première guerre mondiale

En 2014, la commémoration du centenaire de la première guerre mondiale donne lieu à nombre de manifestations, colloques, publications, documentaires, où le Poilu, figure totémique incontestable, occupe la Grande Place d’Honneur. Les monuments aux morts sont dépoussiérés, la flamme sous l’Arc de Triomphe est ranimée, la sonnerie aux morts retentit, les bleuets fleurissent aux boutonnières, les drapeaux claquent dans un vent oecuménique. Tout est majuscule. Garde à vous ! Silence ! Souvenirs ! Et puis, rideau ! À quoi sert une commémoration, si elle n’a pas pour première ambition de nous armer en pensée afin d’éviter qu’une tragédie similaire ne revienne ?

Nietzsche dit ne vouloir « servir l’histoire que dans la mesure où elle sert la vie », c’est-à-dire la connaître pleinement pour éclairer le présent et l’avenir. Il est donc essentiel aujourd’hui d’interroger les causes de cette guerre, de questionner sa prétendue fatalité, de repasser tantôt au ralenti tantôt en accéléré le film des événements de cet été 14, d’interpeller la responsabilité des politiques et des diplomates d’alors. Essentiel de comprendre comment nos aïeux se retrouvent au coeur de cette fournaise, et comme l’écrit Céline, « dans cette foutue énorme rage qui pousse la moitié des humains, aimants ou non, à envoyer l’autre moitié vers l’abattoir ». La Compagnie Cassandre s’associe alors à un auteur et à des historiennes pour
écrire un texte, sérieux mais drôle, drôle mais sérieux, qui raconte ces 38 jours qui ébranlent le monde, les origines de la Première Guerre mondiale.


Distribution

texte Vincent Fouquet
mise en scène Sébastien Valignat assisté de Marijke Bedleem
interprètes Matthieu Grenier, Tommy Luminet ou Jean-Philippe Salério (en alternance), Guillaume Motte, Charlotte Ramond, Alice Robert, Natalie Royer

Création en novembre 2014 au Théâtre La Mouche – Saint-Genis-Laval

Parcours de fidélité : La Garance est attentive au travail de la compagnie Cassandre et a déjà accueilli le spectacle T.I.N.A. There Is No Alternative en 2015

A noter : elle est aussi programmée en tournée Nomade(s) avec Petites conférence de toutes vérités sur l’existence, en mars

Mentions

Production : Compagnie Cassandre
Coproductions : La Passerelle-Scène nationale de Gap, Théâtre Théo Argence à Saint Priest, Théâtre La Mouche à Saint-Genis Laval, Théâtre Jean Vilar à Bourgoin Jallieu.
Soutiens : Groupe des 20 Rhône-Alpes, DRAC.
Avec l’aide de la Drac et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre de l’appel à projet « Mémoire du XXe siècle » et l’Adami.

La Compagnie Cassandre et La Passerelle, scène nationale de Gap et des Alpes du Sud s’associent jusqu’en 2019.
La Compagnie Cassandre est en résidence triennale au Théâtre Jean Marais de Saint-Fons.