archives
07
08

Cie Skappa !

In 1 & 2


vendredi
21 décembre
2007
Ecole maternelle Louis Leprince Ringuet - Cavaillon

En s’inspirant du travail de Gilles Clément, jardinier-botaniste, la compagnie désire intervenir, en deux temps, sur le vivant, l’observer, « faire avec », semer images et sons, les faire pousser dans une crèche ou une école maternelle. Créer ainsi un paysage intérieur « autre », jardin possible, évolutif, en lien avec l’extérieur, la ville, les maisons et leurs habitants.
En un mot, jardINer…


IN 1 & 2 - Cie Skappa !
IN 1 & 2 - Cie Skappa !
IN 1 & 2 - Cie Skappa !
IN 1 & 2 - Cie Skappa ! _ crédit : Christophe Loiseau
IN 1 & 2 - Cie Skappa ! _ Le jardin en mouvement _ croquis : (...)
IN 1 & 2 - Cie Skappa ! _ Le jardin planétaire _ croquis : (...)
IN 1 & 2 - Cie Skappa ! _ Le potager _ croquis : Flop
IN 1 & 2 - Cie Skappa ! _ Le tiers paysage _ croquis : Flop

Le spectacle

Un nouveau projet entre la Scène nationale et le Service Petite Enfance de Cavaillon, suite à une merveilleuse et riche collaboration au cours de la précédente saison.
Résidence et Création à la Scène nationale

IN 1 et 2 est un « événement » spectaculaire en deux parties, destiné aux lieux de vie que sont les crèches et les
écoles maternelles.. Poursuivant la recherche amorcée avec 1/2+1/2 (moitié moitié), IN 1 et 2 est un retour à la source, là où se déroule la journée des plus petits et du personnel qui les accompagne, à la crèche et à l’école maternelle.

Nous voulons par cette proposition, avancer encore dans notre perception des rapports entretenus par les hommes avec leur espace de vie et de travail. La crèche et l’école maternelle sont lieux de travail, de jeu et d’apprentissage. Ils sont lieux de tissage des relations humaines, lieux de croisement de générations.

Inspirée par le travail du jardinier - botaniste Gilles Clément et ses interrogations sur ce qui pousse, qui vit, qui évolue, la compagnie propose une intervention en 2 temps :

IN 1 , une installation plastique et sonore qui joue sur 2 lectures différentes du même objet et de l’espace, selon les différents moments de la journée (le jeu, la sieste, le goûter etc.).
IN 1 reste au moins deux jours dans chaque lieu.

IN 2 est composé d’une installation plastique et sonore dans laquelle évoluent une comédienne et un technicien, afin de glisser notre espace de jeu dans l’espace de vie.
IN 2 dure 40mn.

IN 1 et 2 parle de ce qui pousse : de ce qui pousse malgré nous, de ce qu’on empêche de pousser parce qu’on prend toute la place mais aussi de ce qu’on est capable de faire pousser n’importe où (donc ici aussi) parce qu’on prend le temps de regarder où on a posé les pieds.

Il n’y a pas de mauvaise herbe

En s’inspirant librement du travail du jardinier-botaniste, nous voulons intervenir sur le vivant, l’observer et « faire avec », semer des images, des sons, les faire pousser au milieu d’une crèche ou d’une école maternelle. Les déplacer ou les transformer au gré des rencontres avec les habitants des lieux, en recherche d’un possible équilibre. Faire grandir un univers par l’intuition et la recherche, pour créer un paysage intérieur « autre », jardin possible, ouvert, évolutif, toujours en lien avec l’extérieur, la ville, les maisons qui poussent autour et leurs habitants.
En un mot, jardINer.

La compagnie

Des séances scolaires seront prévues ultérieurement

Distribution

mise en scène : Paolo Cardona
jeu : Isabelle Hervouët
musique : Fabrizio Cenci
création lumière et régie : Nicolas Le bodic
installion In 1 : Flop (groupe ZUR)
création visuelle : Christophe Loiseau

production : Skappa !

co-production :
Scène nationale de Cavaillon - Massalia, Théâtre jeune public, tous publics - La Maison des Comoni, Pôle jeune public, Le Revest les Eaux

la compagnie Skappa ! est subventionnée par :
le Ministère de la Culture et de la Communication - la direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, le conseil général des Bouches-du-Rhône.

la compagnie Skappa ! est en résidence permanente à la Friche Belle de Mai (Marseille)

la compagnie a été accueillie en résidence de création à la Gare Franche - Cosmos kolej (Marseille) et à La Scène nationale (Cavaillon).

Gilles Clément

Ingénieur horticole, paysagiste, écrivain, jardinier, enseigne à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage à Versailles (ENSP).

En dehors de son activité de créateur de parcs, jardins, espaces publics et privés, il poursuit des travaux théoriques et pratiques à partir de trois axes de recherche :

Le jardin en Mouvement, concept issu d’une pratique sur son propre jardin dans la Creuse, appliqué à l’espace public en France et à l’étranger dés 1983. Première publication sur ce thème en 1991, 4 rééditions successives chez Sens et Tonka, Paris.
Première application à l’espace public en 1986 pour le Parc André Citroën inauguré en 1992.

Le jardin Planétaire, projet politique d’écologie humaniste, concept porté à la connaissance du public par le biais d’un roman-essai, Thomas et le Voyageur chez Albin-Michel en 1996, puis par une exposition majeure dans la Grande Halle de la Villette en 1999/2000 ainsi que par un certain nombre d’études :
Le Jardin Planétaire de Shanghaï, la Charte paysagère de Vassivière en Limousin et autres travaux en cours.

Principales publications sur le sujet :
Thomas et le Voyageur op.cit. ; Le Jardin Planétaire, colloque de Chateauvallon, collectif, ed. de l’aube 1997 et 1999 ; Les Jardins Planétaires, photos, ed.Jean Michel Place, 1999 ; Le Jardin Planétaire, catalogue de l’exposition, Albin-Michel, non réédité. 1999.

Le Tiers-Paysage, concept élaboré à l’occasion d’une analyse paysagère En Limousin, défini comme « fragment indécidé du Jardin Planétaire », concerne l’ensemble des espaces délaissés ou non exploités considérés par lui comme les principaux territoires d’accueil à la diversité biologique. Pubilcation sur le thème en 2004 et 2005 ed. Sujet/Objet.

- voir le site de Gilles Clément