archives
09
10
danse

Christophe Haleb

Liquide


durée 1 h 20
jeudi
18 février
2010
18 février
Théâtre de Cavaillon

Comment fait-on place à la liberté de l’autre, dans l’amour qu’on lui porte et dans cette maîtrise qu’on exerce sur soi-même ? Naviguer ensemble ou faire naufrage collectivement ? Ici l’amour est un élément liquide, qui file entre les doigts, respire dans nos cellules, entre nos organes, nous déborde et nous fait boire la tasse. Simplement, Il rend les corps légers, vifs, volatiles, libres de se déplacer, de choisir, la douceur et la grâce vont de pair avec la liberté. Dans cette chorégraphie, rien n’est réel, les sentiments, les valeurs, tout n’est qu’une illusion, jeu, absurdité. Et pourtant dans cette danse, les liens qui connectent les personnes entre elles, ou les liens qui comblent le vide laissé par ceux absents ou moisis doivent rester flottants afin qu’on puisse se détacher à nouveau, se déconnecter ou se brancher, sans délai, au premier changement de décor. Car le sol est instable et le décor change sans cesse.

En compagnie du CDC - Les Hivernales

La compagnie La Zouze est accueillie en résidence à la Scène nationale du 12 au 18 février.


Liquide @ Cyrille Weiner
Liquide @ Cyrille Weine
Liquide @ Cyrille Weine
Liquide @ Cyrille Weine
CDC - Les Hivernales

Le spectacle

- création au Théâtre de Cavaillon

" J’ai envie de poser cette question : comment ça va l’amour aujourd’hui ? Cela pourrait être un point de départ pour une prochaine danse. L’envie de toucher à ce qui nous lie et nous délie, de dire quelque chose sur les occupants de la vie liquide, et de l’enfer sur terre, de leurs amours et leurs désamours, de leur tendresse et de leur violence. Observer les formations, les déformations et les transformations de nos multiples liaisons, et de nos aliénations réciproques. Chacun et chacune pourront recourir à de nouvelles formes de noeuds, imaginer d’autres rapports de correspondances, avec d’autres créatures et d’autres dimensions. Il ne s’agira pas de mettre son amour à l’épreuve de la liberté puisque la liberté on l’a, mais par contre celui qui liera détiendra la nature particulière de celui ou ceux qu’il doit lier ; sa disposition, son inclination, sa manière, son usage, sa fin, sinon… "

Christophe Haleb

Christophe Haleb

Il suit une formation de danse classique puis, dans les années 80, fait plusieurs séjours à New-York où il obtient une bourse d’étude au studio Lester Horton. Il participe aux masterclasses de Twyla Tharp, Lar Lubovitch, Robert kovitch et suit l’enseignement de Peter Goss (José Limon) et Dominique Bagouet. Avec Anne Koren (organisation du mouvement/release) et Lisa Nelson, il expérimente un travail sur les perceptions et le mouvement. La pratique du Feldenkrais, et du Body-Mind Centering ainsi que des sessions de danse contact improvisation avec Gilles Musard, Mark Tompkins, Steve Paxton nourrissent son rapport au mouvement.
À partir de 1983, il devient interprète avec Rui Horta, Anne Dreyfus, Andy Degroat, Angelin Preljocaj, Daniel Larrieu, François Verret.

Dix ans plus tard, il fonde sa propre compagnie la zouze et crée entre autres, "la Marche des Vierges" au théâtre de la Bastille, "Sous les pieds des citoyens vivants" au Théâtre Contemporain de la Danse, "Idyllique" au Théâtre de la Ville, "Yes, Yes, Yes" au Festival d’Avignon et "Résidence secondaire" au 3bisf et au Festival Chalon dans la rue. Sa dernière création pour plateau "Domestic Flight" a été créée et présentée au Festival Instances, Espace des Arts, scène nationale de Chalon-sur-Saône, en novembre 2006

Pour lui le champ chorégraphique dépasse celui de la danse, il aborde ses projets par la coupe transversale. Ses multiples collaborations avec des architectes, des plasticiens, designer, réalisateurs, photographes participent d’un processus ouvert d’écritures scéniques.

Vidéo

- Un sujet réalisé par les équipes de France 3, dans le cadre de la résidence de Christophe Haleb au Centre Chorégraphique Nationale de Caen Basse-Normandie, avant la présentation du spectacle en avant-première à Cavaillon, jeudi 18 février, en compagnie des Hivernales d’Avignon.

Découvrez La Zouze à la Halle au Granges sur Culturebox !

et aussi...

- Un entretien avec Christophe Haleb, en résidence au Forum / scène conventionnée de Blanc-Mesnil à partir de la saison 2009/2010. Il présente sa création en cours "Liquide in progress".

La zouze

Depuis la création de la compagnie en 1993, chaque projet développe collaborations et complicités artistiques multiples. La zouze fonctionne comme un laboratoire expérimental qui génère des formes hétérogènes croisant et confrontant différents médiums. Elle porte une attention particulière aux sujets et à l’idée de communauté. Les artistes y manient le langage du corps en entrant dans le réel par le champ symbolique des choses.

Implantée en région PACA (Marseille) depuis 2003, la compagnie développe son projet en écho à des mutations en oeuvre dans la ville et la société. Son travail s’inspire toujours d’un contexte concret (espace architectural, urbain, social, intime…) pour développer une écriture autonome, critique et poétique.
Christophe Haleb questionne l’état du monde et ses impacts sur le corps et la réalité des êtres : par quels moyens transformer et habiter le quotidien ?
Au-delà de l’invention de nouvelles formes artistiques, son travail interroge les différentes façons de les rendre vivantes et sensibles, de les donner à voir, de les expérimenter et de les partager. C’est cette sculpture à la fois intime et collective qui en façonne les contours.
Les équipes réunies autour de ses projets mettent ainsi en jeu les notions de porosité, d’improvisation et d’écriture collective. Le corps y est impliqué dans sa plasticité et l’individu dans sa capacité d’autocréation

- www.lazouze.com

Résidence

Christophe Haleb sera accueilli en résidence de création au Théâtre de Cavaillon du samedi 13 au samedi 20 février 2010.

32ème Hivernales

- Présentation en mots et en images de la 32e édition du festival les Hivernales


hivernales trailer 2
envoyé par jtduoff. - Futurs lauréats du Sundance.

Distribution

conception et chorégraphie : Christophe Haleb

écriture chorégraphique avec la complicité artistique des interprètes : Séverine Bauvais, Christophe Le Blay, Katia Medici, Arnaud Saury, Maxime Mestre

scénographie : Sébastien Wierinck
musique : Alexandre Maillard
lumière : Alexandre Lebrun
régie générale : Philippe Boinon

Mentions

co-producteurs / résidences en cours : le Centre National de la Danse de Pantin, le Centre Chorégraphique National de Franche Comté, Uzès Danse - Centre de Développement Chorégraphique de l’Uzège, du Gard et du Languedoc Roussillon, Les Hivernales-Centre de Développement Chorégraphique Provence-Alpes-Côte d’Azur, La scène nationale de Cavaillon.

La Zouze – Cie Christophe Haleb est subventionnée au titre de l’aide aux compagnies par le Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur.