archives
ss
ce

Chorégraphe/danseur

Pierre Rigal


Athlète, spécialiste de 400m et de 400m haies, Pierre Rigal a poursuivi des études d’économie mathématique et est diplômé d’un DEA de cinéma de l’Ecole Supérieure d’Audiovisuel à Toulouse.
Pendant sa formation, il croise le chemin de chorégraphes tels que Heddy Maalem, Bernardo Montet, Wim Vandekeybus et de metteurs en scène tels que Mladen Materic. En 2002, il intègre la compagnie de Gilles Jobin pour la création de Under Construction et la reprise de The Mœbius Strip (2003).

Parallèlement, il travaille en tant que réalisateur de vidéo-clips et de documentaires, comme Balade à Hué pour France 3 et installe des dispositifs vidéo pour la compagnie 111.

En novembre 2003, Pierre Rigal fonde la compagnie Dernière minute, conçoit et interprète sa première pièce, le solo Erection, co-mise en scène par Aurélien Bory au Théâtre National de Toulouse.
En octobre 2006, il crée en collaboration avec Aurélien Bory la pièce Arrêts de jeu au Théâtre National de Toulouse.
En mai 2007, dans le cadre de la manifestation « comme un été », Pierre Rigal présente au Théâtre national de Toulouse, La mort est vivante, une installation photo-photographique.
En février 2008, suite à une commande du Gate Theatre London, il crée et interprète un nouveau solo : Press.

Fin 2008, il crée le solo de 10 minutes Que serai-je serai-je pour la danseuse Mélanie Chartreux qui devient lauréate du concours national Talents Danse Adami.
En 2009, il crée Asphalte, une pièce de théâtre hip-hop pour le Festival Suresnes Cités Danse et pour la Maison de la Danse de Lyon.
Micro a été présenté du 23 au 26 juillet 2010 au Festival d’Avignon. En juillet 2011, il réalise le clip vidéo « Give me a light », titre tiré du spectacle.

Pierre Rigal est par ailleurs collaborateur artistique d’Aurélien Bory pour ses créations : Taoub (2003) Les sept planches de la ruse (2007), Sans objet (2009) et Géométrie de Caoutchouc (2011).