COUP DE GRÂCE, acte de résilience empêché

 

vendredi 27 novembre 2020

Acte de résilience empêché, la pièce COUP DE GRÂCE n’est pas représentée ce 27 novembre à La Garance - Scène nationale de Cavaillon.

Impacts : COUP DE GRÂCE s’est écrite sur le terreau d’une fusion émotionnelle, de joie et d’effroi, advenue le soir de la création de LA BARBE BLEUE à Aix-en-Provence en même temps que se déroulaient les attentats de Paris, le 13 novembre 2015. Quand certains dansent, d’autres tuent.

Piétas : COUP DE GRÂCE était en remontage lorsque le rideau du deuxième confinement s’est fermé, des répétitions vécues comment autant de moments miraculeux, explorant deux manières de disparaître, entre sombre et lumière, par effacement ou surexposition.

Apnées : COUP DE GRÂCE, ou le sentiment embarrassé d’avoir trop bien nommé une pièce. Le sentiment d’un rebond plus qu’attendu, englué dans les miasmes. Le sentiment d’être maintenant, entre peste et obscurantisme médiéval, prisonnier de la planète. Nous n’imaginions pas que la funeste inspiration, à vocation d’apaisement, bloquerait sur de telles apnées.

La pièce renaît la saison prochaine, forte d’autant de nécessité, chargée d’une impatience infinie et bien vivante.

Au public et à l’équipe de La Garance, ces quelques mots (d’amour) d’Aznavour : nous nous reverrons un jour ou l’autre…

- Michel Kelemenis, chorégraphe et scénographe


©1Cube
©Agnès Mellon


Teaser de Coup de grâce de Michel Kelemenis