Blog > Autour des spectacles

 
Les Chuchoteurs : une aventure qui démarre !

vendredi 26 octobre 2018, par Ophélie

Cette saison 2018/2019 marque le début de nouvelles expériences à La Garance. L’une d’entre elles nous enthousiasme particulièrement : Les Chuchoteurs.

Les chuchoteurs - présentation de Pascal Parsat from La Garance on Vimeo.

Après avoir rencontré Pascal Parsat (Association Mod’emploi pour une culture qui change), nous avons souhaité faire le pari de rendre l’ensemble de la programmation de La Garance accessible aux personnes aveugles et malvoyantes. En effet, La Garance proposait auparavant des audiodescriptions. Ce dispositif avait une dimension fort pertinente, mais nous obligeait à faire des choix parmi les spectacles (pour des raisons organisationnelles liées à cette technique et financières).
"Les Chuchoteurs", ensuite, sont l’opportunité d’embarquer deux autres théâtres partenaires dans l’aventure : Éveil artistique - Scène conventionnée pour le Jeune public et Le Théâtre des Doms, également engagés sur ces questions d’accessibilité.
Enfin, c’est un dispositif 100% humain garanti sans fil et sans pile. Vous le comprendrez dans l’entretien avec Pascal Parsat, ci-dessus : ce sont des "Chuchoteurs" bénévoles (nous sommes 19 à nous être formés le 13 octobre 2018), de tous âges, qui accompagnent les spectateurs pour qui les formes et les couleurs sont peu ou pas perceptibles. C’est donc un partage de sensations, et le début d’un voyage sensoriel passionnant !


La musique contemporaine, c’est pas si compliqué

jeudi 23 février 2017, par Nicolas, Ophélie

Vous rassemblez deux violonistes, un altiste, un violoncelliste et vous obtenez un quatuor à cordes ! Puis, si vous les déplacez dans des aventures musicales et artistiques multiples, vous avez de fortes chances de vous retrouver face au talentueux Quatuor Béla !

Après avoir collaboré avec la compagnie de Josette Baïz, dans le spectacle Spectres en novembre 2016, le Quatuor est revenu fin janvier à La Garance, pour présenter deux concerts (La musique sans marteau, forme pédagogique, et un programme Pattar, Britten et Debussy). Une heureuse conjoncture pour sensibiliser des publics de tous âges à la musique contemporaine, souvent déroutante, que les membres du Quatuor ont à cœur de rendre accessible.


En immersion...

mercredi 16 mars 2016, par Irène

Quoi de mieux pour une « immersion professionnelle » que :
4 représentations du spectacles De passage de Stéphane Jaubertie mis en scène par Johanny Bert, une rencontre avec l’équipe artistique du spectacle à l’issue de la représentation, des visites de l’auteur dans chacune des 11 classes de CM2 qui ont assisté aux spectacles, une projection à la médiathèque du documentaire de Blandine Armand sur toutes les étapes de la création du spectacle pour les 3 classes de 6e qui ont également vu le spectacle, et pour clôturer le tout, un stage « d’écriture dynamique » – appellation officielle de l’auteur – pour les 11 enseignants impliqués… ?


Ateliers d'écriture autour d'A la renverse

mardi 19 mai 2015, par Nicolas

Autour du spectacle A la renverse, texte de Karin Serres mis en scène par Pascale Daniel­‐Lacombe/Théâtre du Rivage, programmé à la Garance en avril, des élèves de 3e et de 2e de la Cité scolaire d’Apt ont participé à des ateliers d’écriture animés par Danielle Bruel, intervenante de l’association « Le goût de lire en pays d’Apt », en partenariat avec les enseignantes de lettres Claudine Olivain et Géraldine Péron.


Amener les tout-petits au Théâtre

jeudi 9 avril 2015, par Nicolas

Chaque saison, la Garance propose un spectacle à l’attention des tout-petits enfants et de ceux qui les accompagnent. Après Nokto, Swift ou encore Entre deux pluies ces dernières années, c’est cette saison le spectacle L’Avoir, ode chantée au savon, de la Cie Acta, qui sera accueilli la semaine prochaine.

Deux représentations sont destinées aux familles, cinq à des groupes d’enfants gardés dans les crèches ou par les Assistantes maternelles de la Communauté de communes Luberon Monts de Vaucluse.
Laurent Dupont, chorégraphe du spectacle, a animé en février une journée de formation à l’attention du personnel de la petite enfance, autour de la créativité des tout-petits et de leur venue au spectacle.


Voici une partie de leurs échanges et réflexions :
« L’artiste nous permet de sortir de notre quotidien, du concret de la crèche, du tout hygiène, en allant du côté de l’imaginaire et du lâcher-prise. De par sa position, il peut bousculer les habitudes, et même s’autoriser la transgression : de l’exceptionnel dans le quotidien ».
Laurent Dupont : « Je crée par et avec les enfants, en interrogeant et en stimulant leur capacité à imaginer, sans a-priori, alors que les adultes cherchent le pourquoi. C’est pour cela que mes spectacles se situent dans l’abstraction, sans narration ni figuration car cela bloquerait leur imaginaire. Les mots ne racontent pas : les gestes, les émotions, les sensations, oui.
Les enfants nous rappellent, à nous adultes, que l’on a oublié ce qu’est l’imagination ».

« Pour nous accompagnateurs, comment vivre le spectacle avec les enfants, comment les garder avec nous sans bloquer leur accès au spectacle ? ». « Comment inciter les parents à venir au spectacle avec leurs enfants ? »
Laurent Dupont : « Il est nécessaire de partager ce moment du spectacle avec l’enfant : vivre un moment ensemble, plaçant l’enfant en confiance, l’impliquant ainsi davantage ».

« Les crèches et autres lieux d’accueil de la petite enfance ont une responsabilité comme lieu de culture et de socialisation (des enfants, mais aussi des parents). Dans les crèches, on est au début de la route que les enfants vont tracer ensuite ».
Laurent Dupont : « Le théâtre est une école de l’émotion. On n’est pas obligé de tout comprendre pour ressentir. Un spectacle, c’est une histoire commune qui se tisse et se métisse. L’artiste doit aller au maximum de sa créativité pour toucher la sensibilité des tout-petits ».