Blog > juillet 2016

 
On va voir quoi à Avignon ?

vendredi 1er juillet 2016, par Nicolas

Cet été, on va, vous allez, nous allons, faire le Festival Avignon, comme on fait le Mont St-Michel ou le Mont-Blanc (ou Mont-de-Marsan).
On a le chapeau, les lunettes de soleil, l’éventail, la petite bouteille d’eau, on a pensé à tout, on est prêt. Comment et où se garer, affronter la foule, éviter les pavés de la rue des Teinturiers, où aller siroter son Pac à l’eau, bref on est prêt. Mais au fait, on va voir quoi ?

Faire Avignon, c’est avant tout choisir. Faire confiance en son instinct, aux artistes déjà vus par ailleurs, mais aussi au bouche-à-oreille et aux conseils (plus ou moins) avisés. Aussi, on vous propose que le blog de la Garance soit un lieu où l’on échange et partage, ensemble, conseils et bons tuyaux. Notre sélection n’est bien entendu pas exhaustive. Elle revient sur les artistes que vous avez peut-être déjà rencontrés à la Garance. Et reflète les choix personnels, les attentes, les spectacles vus et conseillés, de l’équipe de la Garance.

Ils sont passés à la Garance :

> Triple séance de rattrapage, avec des spectacles programmés ici cette saison
- Cirque poussière, de Julien Candy, à Villeneuve en Scène
- TINA, par la Cie Cassandre, au Théâtre des Halles
- Les filles aux mains jaunes, de la Cie Dinamo Théâtre, au Girasole

> Programmés également à la Garance, mais les saisons précédentes
- La Disparition, par le Begat Theater,
- Tentatives d’approches d’un point de suspension, de Yoann Bourgeois, tous les deux à Villeneuve-en-Scène

> Passés par ici, et à retrouver avec de nouvelles créations
- Il a présenté De Passage à la Garance, Johanny Bert sera au Chapeau d’Ebène avec Krafff (à partir de 7 ans)
- Me taire, d’Olivier Letellier (metteur en scène de Oh Boy ! et Un chien dans la tête) au festival Théâtr’Enfants
- Après Shake it out (2015), Christian Ubl crée A U aux CDC-les Hivernales
- Pour les tout petits, la nouvelle création d’Aurélie Maisonneuve et d’Athénor (Noun cette saison), Animalitas, au Grenier à sel.
- Antoine Le Ménestrel prendra à nouveau de la hauteur avec La bourse ou la vie ?, à l’Ecole du spectateur
- à Villeneuve-en-Scène, La Fabrique des petites utopies (venue à Cavaillon avec Kaïna-Marseille) avec Rue des Voleurs de Mathias Enard et La nuit les arbres dansent, et le Théâtre du Centaure (Cargo, Otto Witte) avec La 7e vague
- le Théâtre de cuisine, avec Duo Dodu au Festival Théâtr’enfants
- sans oublier, dans le Festival In, Thierry Thieû Niang, avec Au cœur, et Thomas Jolly, que nous accueillerons en décembre prochain, avec Le radeau de la Méduse.

Il travaille à la Garance...

Jean-Claude Herbette mettra en scène quatre de ses textes, extrait de sa pièce Les porteurs d’ombres, les 9, 12, 13 et 14 juillet à la Maison de Fogasses

Les conseils tout personnel de l’équipe de la Garance

> Nicolas  :
- Nicolas Bonneau est un conteur délicat, puisant ses sujets dans l’observation attentive du quotidien. Il présente Looking for Alceste à la Manufacture.
- Boys don’t cry, de Sylvain Huc, au CDC-les Hivernales
- Décris-Ravage, d’Adeline Rosenstein, au Théâtre des Doms

> David  :
- Mange tes Ronces, Cie Brigand rouge, au Théâtre des Doms (dès 5 ans)
- l’exposition « Génération Tahrir », par la photographe Pauline Beugnies, une série de photographie dans les jardins de la Manufacture ainsi qu’à La Patinoire, son superbe livre du même nom est aussi en vente à la billetterie de la Manufacture.
- « Grand Cru(e) », installation performance dans une bouteille par Abraham Pointcheval, Place Jean Jaurès, à Villeneuve-en-scène
- We loves arabs, une chorégraphie de Hillel Kogan / DDD à La Manufacture
- Nasha Moskva, d’après Les trois sœurs de Tchekhov, Le colonel Astral, au Théâtre des Doms
- Histoire Intime d’elephantman, solo en dédoublement par Fantazio, à La Manufacture.

> Ophélie  :
- Nabil Hemaïzia (Collectif 2 Temps 3 Mouvements) présente au Théâtre Golovine Les Silences obligés, un spectacle créé au Théâtre de Nîmes en 2015. Il y interroge les silences qui traversent les générations. Et pour le public mal et non voyant : audiodescription avec Accès Culture le 21 juillet.
- Toujours à Golovine, du hip hop avec Domino et Compact, de Jann Gallois (Cie BurnOut), une jeune chorégraphe déjà hyper-primée, bien repérée dans les lieux/temps forts comme Suresnes Cité Danse, la Grande Halle de la Villette, la Maison de la danse… ; et S/R/A/T/E/S/ - Quartet, de Bintou Dembélé (Cie Rualité), une chorégraphe qui nous fait retrouver l’énergie et l’urgence de l’esprit hip hop !
- les catalans Sol Picó et Ernesto Collado avec One-hit wonders, au CDC.

Et n’oubliez pas : tarif réduit pour les Pécous
- au Théâtre des Halles
- au Théâtre des Doms
- au festival Villeneuve en Scène
- à l’AJMI