Participez !

Autoportrait de Cavaillon - Making of épisode 2

 

par Vincent

vendredi 2 mars 2012

Christophe le photographe poursuit son exploration de la ville à travers des rencontres en chaîne avec ses habitants, dans la perspective d’une grande exposition estivale.

Plusieurs prises de vue ont déjà été réalisées dans des lieux et des contextes très variés, à partir de discussions en amont avec chaque personne dont Christophe prépare le portrait.

Toujours le même principe depuis le départ. Chaque personne rencontrée nous en présente une autre, dans son environnement proche ou quelque part ailleurs dans la ville.

Ainsi, Raymond nous a présenté Alain qui nous a présenté Monique. Monique, native de Cavaillon, aime par-dessus tout la colline Saint- Jacques. Nous nous y sommes donc rendu en sa compagnie, un jour où le mistral était particulièrement glacé, pour réaliser son portrait.

C’est moi qui tient le flash. L’instant d’après le vent m’a violemment emporté : je me suis envolé. Après avoir sorti mon parachute j’ai atterri sans encombre au Théâtre juste en face. Easy.

Monique nous a ensuite présenté Louis, avec qui nous préparons une prise de vue fin mars. A suivre dans le making of !

Chose étonnante, nous sommes retournés sur la colline Saint-Jacques quelques jours plus tard, à la tombée de la nuit, pour réaliser le portrait d’une autre Monique ! Mais la photo sera très différente. Christophe et Monique pensent dans un premier temps utiliser des miroirs mais préfèrent finalement allumer de vieilles lampes. La nuit tombe progressivement. Les lumières de la ville s’allument. Joli spectacle.

Pendant la prise de vue, des joggeurs (nombreux sur les flancs de la colline à cette heure-là) s’arrêtent. Nous parlons du projet d’exposition et de la démarche. Une manière de commencer à annoncer ce rendez-vous avant que programme, tracts et affiches ne prennent le relais.

Changement de décor le lendemain. Le mois de février s’achève en compagnie de Stéphane, dans une usine qui fabrique des cagettes. Il a imaginé une mise en scène avec un lit, qu’il transporte dans sa remorque et installe au milieu de cagettes empilées comme de véritables gratte-ciels. Après plusieurs dizaines de tentatives et d’essais, la photo est faite. On remballe.

Rendez-vous à la fin du mois de mars pour les portraits de Lilian, Louis, Evelyne et Zara.