archives
ss
ce

Auteur/metteur en scène

Joël Pommerat


Né en 1963, il arrête ses études à 16 ans et devient comédien à 18 ans. A 23 ans, il s’engage dans une pratique régulière de l’écriture. Il étudie et écrit de manière intensive pendant 4 ans. Il met en scène
un premier texte en 1990, à 27 ans, Le Chemin de Dakar, monologue non théâtral qu’il présente au
Théâtre Clavel à Paris. Il fonde à cette occasion sa compagnie qu’il nomme « Louis Brouillard ».
Suivront les créations de Le théâtre en 1991, 25 années de littérature de Léon Talkoi en 1993, Des suées
en 1994, Les événements en 1994. Ces différents textes sont écrits et mis en scène selon un processus qui
commence à se définir. Le texte s’écrivant conjointement aux répétitions avec les acteurs. Tous ces
spectacles sont présentés au Théâtre de la Main d’Or à Paris.

En 1995, il répète et créée le spectacle Pôles au Fédérés de Montluçon. Premier texte artistiquement
abouti selon lui, qui est aussi le premier texte à être publié (sept ans plus tard en 2002 aux éditions Actes
Sud-Papiers). En 1997, création de Treize étroites têtes aux Fédérés puis repris au Théatre Paris-
Villette, c’est le début d’une longue résidence de la compagnie au Théâtre de Brétigny-sur-Orge.
En 1998, il écrit une pièce radiophonique Les enfants, qui est une commande de France Culture. Il coréalise pour la radio sa pièce Les événements la même année. Après la création de Treize étroites têtes et pendant 3 ans, jusqu’en 2000, il se consacre exclusivement a la recherche cinématographique. Il réalise
plusieurs courts métrages vidéo. En 2000, il abandonne définitivement cette voie et revient au théâtre.

Il présente au Théâtre Paris-Villette trois mises en scène de ses textes : deux "recréations", Pôles et Treize étroites têtes et une création, Mon ami. En 2001, la compagnie « Louis Brouillard » entame une série de représentations de ses spectacles en tournée. Depuis les tournées de spectacles ne cesseront de se
développer.

En 2002, il crée Grâce à mes yeux toujours au Théâtre Paris-Villette. En janvier 2003, il crée Qu’est-ce qu’on a fait à la Comédie de Caen. Cette pièce est une commande de la CAF du
Calvados sur le thème de la parentalité. Ce spectacle est joué dans les centres socio-culturels de la région
de Caen. En janvier 2004, il crée Au monde au Théâtre National de Strasbourg, premier véritable
succès publique et critique de la compagnie qui marque le début des tournées internationales. En juin
2004, il crée Le Petit Chaperon rouge au Théâtre de Bretigny-sur-Orge, son premier spectacle destinés
aux enfants. En février 2005, il crée D’une seule main au CDR de Thionville. La compagnie entame
alors une résidence de trois ans avec la Scène nationale de Chambéry. En janvier 2006 il crée Les
marchands
au Théâtre national de Strasbourg. Il crée en avril 2006 Cet enfant au Théâtre Paris-
Villette, recréation du texte "qu’est ce qu’on a fait". Au monde, les marchands et le Petit Chaperon
rouge
sont repris au festival d’Avignon 2006. En 2007, il crée Je tremble (1) au Théatre Charles Dullin
à Chambéry.

Cette même année, la compagnie entame une résidence avec le Théâtre des Bouffes du nord, de trois ans. Il crée une nouvelle mise en scène de Cet enfant en russe, au Théâtre Praktika, à
Moscou. En mars 2008, il crée Pinocchio à l’Odéon-Théâtre de L’Europe, deuxième spectacle pour les
enfants. En juillet 2008, il crée Je tremble (2) au Festival d’Avignon et reprend Je tremble (1).
Je tremble (1) et (2) sera repris au Théâtre des Bouffes du nord en septembre 2008. En janvier 2010, il
crée Cercles/Fictions au Théâtre des Bouffes du nord. Il écrit un livret pour l’opéra d’après sa pièce
Grâce à mes yeux (musique d’Oscar Bianchi mise en scène et création au Festival d’Aix en juillet 2011).
En octobre 2010, il crée une nouvelle mise en scène de Pinocchio en russe au Théâtre Meyerhold à
Moscou dans le cadre des années croisées France-Russie.

Il entame une association de trois ans avec
l’Odéon-Théâtre de L’Europe et de cinq ans avec le Théâtre national de communauté française à
Bruxelles. En 2011, il crée Ma Chambre froide et l’opéra Thanks to my eyes ainsi que Cendrillon.